Avertissement
Si vous arrivez directement sur cette page, sachez que ce travail est un rapport d'étudiants et doit être pris comme tel. Il peut donc comporter des imperfections ou des imprécisions que le lecteur doit admettre et donc supporter. Il a été réalisé pendant la période de formation et constitue avant-tout un travail de compilation bibliographique, d'initiation et d'analyse sur des thématiques associées aux concepts, méthodes, outils et expériences sur les démarches qualité dans les organisations. Nous ne faisons aucun usage commercial et la duplication est libre. Si vous avez des raisons de contester ce droit d'usage, merci de nous en faire part . L'objectif de la présentation sur le Web est de permettre l'accès à l'information et d'augmenter ainsi les échanges professionnels. En cas d'usage du document, n'oubliez pas de le citer comme source bibliographique. Bonne lecture... 
Contribution à la démarche qualité du projet européen "CoForChange"
                                                                                                                    

Lina Maria MORENO          
Référence bibliographique à rappeler pour tout usage :
Contribution à la démarche qualité du projet européen "CoForChange",Lina Maria MORENO, Stage profesionnel de fin d'études, MASTER Management de la Qualité (MQ - M2), UTC, 2008-2009,
URL : http://www.utc.fr/mastermq ; Université de Technologie de Compiègne
RESUME

Afin de mettre en application les objectifs définis par la direction du CIRAD en matière de démarche qualité appliquée aux processus de réalisation de l’établissement, l’UR 37 (Dynamique des forêts naturelles) a choisi de développer une démarche qualité visant à concevoir et mettre en œuvre divers outils et principes de la qualité dans son projet « CoForChange ».

Le pilotage du projet est la méthode stratégique utilisé pour introduire l’ensemble d’actions et de pratiques documentées qui permettra l’optimisation des résultats et la gestion du projet. 
La rédaction et la mise en oeuvre du manuel qualité sont les objectifs principaux de ce stage.  

Mots clés : Approche de processus, pilotage, manuel qualité,  Workpackage.


ABSTRACT


In order to implement the objectives defined by the direction CIRAD in terms of quality applied to the process of realization of the establishment, UR 37 (Dynamics of Natural Forests) has chosen to develop a quality approach to design and implement a variety of tools and principles of quality in its "CoForChange.

The piloting of the project is the strategic method used to introduce the series of actions and practices documented, which will allow optimization of results and project management.
The drafting and implementation of the quality manual are the main objectives of this course.

Keywords: process approach, piloting, quality manual, Workpackage


Remerciements

Je remercie vivement  monsieur Alain DUCREUX mon tuteur de stage pour m’avoir guidé et pour sa disponibilité pendant tous ces cinq mois. Je remercie également à toute l’équipe de travail de l’unité 37 avec lesquelles je travaille au quotidien pour son accueil au CIRAD.

Je tiens à remercier tout particulièrement monsieur Gilbert FARGES, mon tuteur pédagogique pour son enseignement et ses conseils concernant à mes missions de stage qui m’ont permis d’obtenir d’excellents résultats.




 

Sommaire

 


retour sommaire

Table des Illustrations





Glossaire


CIRAD : Centre de Coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (France)

FTH : Forêt tropicale humide

WP : Workpackage

MRSIT: Ministère de la recherche scientifique et d’innovation technique (Congo)

ANR: Agence nationale de la recherche (France)

MUR: Ministero dell'Istruzione dell'Università e della Recerca (Ministère de l'instruction de l'université et de la Recherche - Italie)

NERC: Natural Environment Research Council (Grande Bretagne) 
retour sommaire


Introduction


Le Cirad s'est engagé dans des démarches qualité depuis le premier contrat d'objectifs entre l'Etat et le Cirad 2002-2005. Il a mis en place une organisation afin de promouvoir et d'encourager la qualité en recherche.


Les unités de recherche mais aussi les services d'appui (affaires administratives et financières, valorisation, ressources humaines, …) sont amenés à mettre en oeuvre des démarches qualités. Quelques laboratoires sont certifiés ISO 17025 et plusieurs entités sont engagées dans une démarche visant la certification ISO 9001

Par ailleurs, l'unité de recherche "Dynamique des Forêts Naturelles" du département ES (environnement et sociétés) est coordonnatrice d'un projet Era-Net Biodiversa. Pour gérer ce projet dans les meilleures conditions possibles, elle souhaite s’appuyer sur un manuel qualité du projet

L’objectif de cette étude est de participer à l’initiation d’une démarche qualité dans l’unité de recherche par le biais de la conception du manuel qualité du projet basé sur une approche processus de ses activités.

 



1.    PRESENTATION DE  L’ETABLISSEMENT


1.1   Le CIRAD


1.1.1 Généralités

Le Cirad, est un établissement public placé sous la double tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère des Affaires étrangères et européennes,
C’est un organisme de recherche agronomique finalisée au profit des populations les plus démunies dont la mission première est de "contribuer au développement rural des régions chaudes, par des recherches et des réalisations expérimentales, principalement dans les secteurs agricoles, forestiers et agroalimentaires".

Ses compétences relèvent des sciences du vivant, des sciences humaines et des sciences de l’ingénieur, appliquées à l’agriculture et l’alimentation, à la gestion des ressources naturelles et aux sociétés.
retour sommaire

Le Cirad a choisi le développement durable comme ligne de force de son action à travers le monde. Cette démarche prend en compte les conséquences écologiques, économiques et sociales, à long terme, des processus de transformation des sociétés et des territoires du Sud (les zones géographiques concernées sont cartographies dans la figure1).

La majorité des recherches menées par le Cirad se fait en partenariat. Les programmes que les chercheurs conduisent avec leurs partenaires sont conçus et réalisés en commun.
Les partenaires du Cirad sont nombreux et variés : pouvoirs publics, instituts de recherche, universités, entreprises privées, groupements de producteurs, organisations professionnelles paysannes, entreprises du secteur agro-industriel, organisations non gouvernementales.
 
Le Cirad emploie 1 800 agents, dont 800 ingénieurs chercheurs. Il coopère avec plus de 90 pays dans le monde et dispose de pôles scientifiques à vocation régionale dans l’outre-mer français.



Figure1. Le CIRAD dans le monde

retour sommaire

1.1.2 Organigramme du CIRAD

Le Cirad comprend trois départements scientifiques (figure2), qui rassemblent l’ensemble de ses unités de recherche : Systèmes biologiques (Bios), Performances des systèmes de production et de transformation tropicaux (Persyst), Environnements et sociétés (ES) [1].

 

Figure2. Organigramme 2009 – CIRAD Montpellier [2]


retour sommaire
1.2    Qualité en recherche au CIRAD

Le CIRAD a inscrit la démarche qualité dans son projet stratégique 2001-2010 et a mis progressivement en œuvre cette démarche dans des plans d’action triennaux depuis 2003. Cette démarche est inscrite dans le contrat d'objectifs 2008-2011 entre l'Etat et le CIRAD. Il a mis en place une organisation afin de promouvoir et d'encourager la qualité en recherche au CIRAD.

La démarche de « qualité en recherche » vise à maîtriser la traçabilité des actions, à améliorer la fiabilité des résultats et à mettre les activités ou les laboratoires en conformité avec des référentiels.

Elle a pour objectif prioritaire l’amélioration collective des processus de production scientifique et concerne tous les acteurs de la recherche, y compris les gestionnaires et les agents de l’appui à la recherche.

La démarche qualité concerne les activités et les laboratoires en métropole et dans l’outre-mer français, mais aussi les structures implantées en partenariat à l’étranger. Des actions spécifiques de sensibilisation, d’information et de formation aux démarches et aux outils de la qualité sont organisées.


1.3    Les acteurs de la qualité au CIRAD

•    La délégation qualité est  chargée de mettre en œuvre la politique qualité de l’établissement à partir de :
•    La direction générale du CIRAD suit l'avancée du plan d'actions qualité par des revues  de direction semestrielles qui permettent un ajustement régulier des objectifs et des actions à divers niveaux.

•    Au niveau de chaque département, des correspondants qualité, membres du comite de pilotage du plan pluriannuel de promotion de la qualité, sensibilisent les unités et services du département à la démarche qualité et accompagnent l'avancée des projets existants.
Le réseau qualité, interne à l’établissement, prend des initiatives afin de sensibiliser à la qualité et participer à la réflexion et à la construction de la démarche qualité au CIRAD. Ces activités qualité du CIRAD sont symbolisées par la maison qualité (figure3).


Figure3. La maison qualité au CIRAD [3]

retour sommaire

1.4    Département « Environnement et Sociétés (ES)»

Le département Environnements et sociétés centre ses recherches sur les relations entre agriculture, gestion des ressources naturelles et dynamiques sociales, en lien avec les politiques publiques.
Ses travaux s’effectuent à l’échelle de l’exploitation agricole et des espaces forestiers, de la région, du pays, ou au niveau international. Ils portent sur les processus d’innovation et de coordination entre acteurs et groupes sociaux, et sur les territoires en tant que lieux privilégiés de régulation
Ils visent entre autres à éclairer la prise de décision relative à la gestion de biens publics et à l’organisation des marchés, par l’élaboration de normes et l'aide à la négociation entre acteurs.


1.5    Plan d’action qualité du département ES

Le département Environnement et Sociétés s’inscrit dans la démarche qualité du CIRAD, en adaptant les objectifs de la politique qualité à sa spécificité. Ainsi, La participation dans la démarche doit permettre de développer la lisibilité et la diffusion des travaux de recherche et la mise en cohérence, en particulier, des processus de recherche et d’appui selon les exigences de la norme ISO 9001.




2.    PROBLEMATIQUE QUALITÉ


2.1    Description du projet CoForChange

CoForChange a été retenu dans le cadre de l’appel d’offres de l’Era-Net Biodiversa, soutenu par trois agences nationales de recherche et programmé sur une durée de quatre ans (2009-2012).

Le projet vise à expliquer et à prédire le devenir possible des Forêts Tropicales Humides (FTH) du Bassin du Congo (figure 4). Il a l’ambition de produire des connaissances et des outils qui permettront  d’améliorer l’efficacité des politiques et des programmes nationaux et européens dans le domaine de la conservation et de la gestion durable de la biodiversité des forêts de la région.
retour sommaire

 

Figure4. Forêt du Bassin du Congo

La variabilité de ces forêts en termes de structure et de composition floristique, et les causes de cette variabilité, seront particulièrement étudiées. Il s’agira notamment de savoir si elle est plutôt déterminée par le niveau des ressources en eau, ou bien par les changements d’exposition à la lumière, sous la dépendance des évolutions climatiques ou/et liés aux perturbations humaines.

Ils s’intéresseront également aux perturbations survenues au cours des quatre derniers millénaires [4].
Au final, le projet fournira des outils d’aide à la décision pour la mise au point de stratégies nationales, régionales et européennes, d’aménagement et de conservation de la biodiversité permettant une adaptation aux changements globaux.


2.2    Partenaires du projet

Le projet CoForChange réunira pendant 4 ans une équipe pluridisciplinaires de chercheurs et d’ingénieurs forestiers appartenant à 8 institutions européennes, cinq institutions publiques africaines et une institution internationale (le CIFOR).

Les institutions participant au projet reçoivent des subventions de trois agences nationales indépendantes : ANR (France), MUR (Italie), NERC (Grande Bretagne).

Les différentes partenaires sont décrits dans la figure 5:
retour sommaire



Figure5. Partenaires du projet CoForChange


2.3    Contexte et enjeux du projet

Les Forêts du Bassin du Congo sont le deuxième massif le plus important de forêts tropicales humides dans le monde. Elles abritent une diversité de types de forêts et une diversité exceptionnelle de flore et de faune ; mais du fait du changement global,  ces forêts courent le risque d'être sévèrement dégradées et fragmentées dans un proche avenir.
L’écologie des espèces végétales qui constituent l’ossature de ces forêts est très mal connue, et donc leur sensibilité aux changements globaux. Ce manque de connaissance rend difficile la mise au point de stratégies d’adaptation des massifs forestiers aux changements.

Le CIRAD est surtout visible, dans cette région de l’Afrique centrale, pour ses compétences dans les domaines de l’aménagement forestier, de la gouvernance et des législations forestières, du suivi de la dynamique forestière.
Ce projet devrait lui permettre de se positionner également sur le champ de l’écologie et de la connaissance du fonctionnement des écosystèmes forestiers. Ce projet est une occasion de faire du CIRAD un partenaire reconnu et incontournable dans le Bassin du Congo.


2.4    Clarification du projet

Afin de déterminer les priorités du projet «  CoForChange » et d’identifier les attentes de l’unité de recherche 37, il a été employé la planification dynamique stratégique (figure ci-après). 
retour sommaire

Figure6. Clarification de la problématique- «PDS»



retour sommaire
2.5    Mes missions

La mission qualité au CIRAD dans un premier temps, a été une contribution au déploiement de la gestion du projet « CoForChange ».
Elle a commencé par la participation à l’atelier de lancement du projet où il est apparu toute la difficulté de mise en œuvre des tâches scientifiques et administratives du fait de la diversité culturelle et géographique des multiples partenaires.
Ainsi, le rôle principal de stage a été de réaliser la déclination des processus et la rédaction d’un manuel qualité comprenant le pilotage du projet. Toute l’organisation des activités pour atteindre les objectifs du stage, est décrit dans le planning prévisionnel en annexe 1.
Par ailleurs, la mise en place efficace d’une démarche qualité nécessite la participation et donc la motivation de tous les membres du projet ; cet aspect a donc fait partie aussi de ma mission.


2.6    Méthodologie du travail

La méthode PDCA contient quatre phases, qui assurent un cycle d'amélioration continue dans notre démarche qualité. 

Elle a été appliquée pour structurer le plan d’actions à développer pour l’élaboration du manuel qualité de CoForChange. La figure 7 montre les 4 phases développées :
retour sommaire

Figure7. Méthodologie de travail - cycle PDCA de « CoForChange »

La gestion de chacune des phases du PDCA, s’adresse aussi à la gestion des documents. C'est-à-dire, la diffusion et l’archivage de tout l’ensemble d’informations et de documents de support associés à la mise en œuvre des processus.
retour sommaire

Les documents délivrés peuvent être de 2 natures différentes : soit des documents externes délivrés par les partenaires, soit des documents internes délivres par le CIRAD.

Partant, la documentation qui fait partie de démarche qualité, capitalise les pratiques et les résultats des WP (workpackage) du plan de recherche. La figure 8 décrit les documents utilisés par le WP1 dans chaque phase :
 

Figure8. Documentation délivrée du cycle PDCA de CoForChange


retour sommaire


3.    PILOTAGE ET CONCEPTION DU MANUEL QUALITÉ

Le pilotage du projet, dévolu au WP1 et sous la responsabilité du CIRAD nécessite le suivi des actions réalisées en comparant avec les actions prévisionnelles. Ce suivi permettra de réviser le planning et les responsabilités de chacun des partenaires du projet. Pour ce faire, le CIRAD a mis en œuvre une formation à l’utilisation du logiciel « Microsoft Project » qui permettra en temps réel de suivre les indicateurs de réalisation avec une attention particulière pour le chemin critique.
La mesure de l’impact des tâches exécutées, fait partie du suivi d’avancement que doit faire le WP1. Partant, le respect des dates des jalons a été un point important dans la démarche qualité, parce qu’il permet aussi de contrôler le déroulement stratégique des activités de CoForChange.
La réalisation des revues de projet périodiques, permettra au comité de pilotage de suivre la charge mais aussi de maîtriser les délais. Il permettra en conséquence, au chef de projet, de mettre à la disposition des participants du projet un plan d’amélioration continue.


3.1    Etude de référentiels

L’étude a pour objet d’identifier les outils et référentiels les plus pertinents et d’évaluer la faisabilité de cette démarche qualité en recherche.

La rédaction d’un premier manuel qualité dans l’unité de recherche 37 a permis de focaliser leur contenu  vers un pilotage basé en exigences normatives en vigueur.

Le pilotage du projet, partant  a été axé sur le fascicule de la qualité en recherche FD X 50 – 551 (AFNOR) et le fascicule FD ISO/TR 10013.

La connaissance de ces exigences, a permis d’avoir une vision plus ample  au moment d'aborder  la démarche.

Le schéma ci-après (figure 9) décrit l’interaction entre les normes choisies et le projet «CoForChange»:
retour sommaire

Figure9. Structure générique de la démarche qualité de « CoForChange » appliquant le FD X 50 -551 et ISO 10013


3.1.1    Adoption du fascicule FD X50 – 551
retour sommaire

Le document français FD X 50-551 (Qualité en recherche –Recommandations pour l’organisation et la réalisation d’une activité de recherche en mode projet, notamment dans le cadre d’un réseau), est un référentiel compatible avec la norme ISO 9001, Il est très adapté aux projets de recherche.et propose une méthode très complète pour le pilotage des projet en réseau.

Ce référentiel a servi de guide pour aborder le pilotage de CoForChange depuis la phase initiale du projet, jusqu’à sa clôture. Précisons que ce travail dans le cadre de la qualité a démarré en même temps que le projet,

La méthode proposée par le fascicule a permis d’analyser l’organisation des tâches de recherche dans un cadre multi partenaire et notamment l’identification des points critiques présentant des risques dans le déroulement des tâches.

Ce fascicule concerne aussi les aspects liés à l'organisation du projet, comme le suivi des actions et la rédaction de documents utiles au pilotage, en particulier notre manuel qualité.
Il propose également des outils de management axés plutôt sur le projet que sur l’organisation, et qui ont été appliqués car répondant aux attentes du responsable du projet : l’approche processus, le plan d’amélioration continue, la planification de réunions d’avancement et les revues du projet.


3.1.2    Exigences applicables de la norme ISO 10013

La norme ISO/TR10013: 2001(Lignes directrices pour la documentation des systèmes de management de la qualité), a indiqué les points clés pour élaborer le manuel qualité du projet.  Il prévoit une certaine souplesse dans la définition de son format, sa structure et le contenu.

L’article 4.4 de la norme, encourage l’adoption des points spécifiques qui décrivent l’ensemble d’information et d’activités comme la planification stratégique à développer dans la démarche qualité du projet.

Il est important, de préciser que la planification des tâches scientifiques était faite  dès le démarrage du projet. Ainsi, la planification des activités qui est décrite dans le manuel qualité a été faite avec la collaboration très étroite (et sous la direction) du chef du projet.


3.2    Elaboration du manuel qualité

La rédaction du manuel qualité du projet « CoForChange » (voir en annexe 2) s’appuie sur les documents de référence cités ci - dessus (3.1).
Il contient une analyse du projet et un résumé des moyens nécessaires à son bon déroulement.
Il indique en termes généraux comment le chef du projet et les responsables à divers niveaux utilisent les éléments des référentiels choisis pour mettre en oeuvre son pilotage.
Il donne un énoncé de la gestion du projet et inclus les objectifs poursuivis ainsi qu'un aperçu des processus du projet.
La description des processus de « CoForChange » et leurs interactions a été faite pour aborder de manière efficace le système de management de la qualité duquel les normes parlent.

Le manuel qualité constitue le noyau de la démarche qualité appliquée au projet. Il  est composé de 4 chapitres :
retour sommaire
Ce chapitre  décrit aussi le plan d’amélioration continue et le plan de communication mis en œuvre dans le projet.

Le manuel qualité est approuvé par le chef de projet. Il sera discuté par tous les partenaires jusqu’à ce qu’il soit unanimement approuvé.

Dans un souci d’amélioration continu, les éventuelles modifications qui seront proposées par un ou plusieurs participants seront étudiées par le responsable qualité du projet et le chef du projet et mise en œuvre si approuvées. La nouvelle version du manuel sera alors diffusée formellement à tous les participants.


3.3    Description de l’approche de processus

Il s'agit de réaliser une description de l'ensemble du projet sous la forme de processus complémentaires, ce qui a été fait dans la deuxième phase du travail (2.6). 

En effet, ce mode de représentation a permis de clarifier pour tous les participants l’enchainement des activités de recherche et de montrer la nécessaire complémentarité des compétences métiers de chaque partenaire pour en faire des compétences collectives. Il favorise une meilleure compréhension des contraintes et des responsabilités de chacun dans le déroulement de l’ensemble des activités.

Pour aborder la démarche qualité, la caractérisation individuelle des processus a été incluse dans le manuel.
Ce travail a été élaboré tout d’abord sous la forme d'une fiche individuelle en annexe 1 du manuel qualité. On trouve dans cette fiche les renseignements suivants : le responsable du WP et les intervenants, l’objectif de chaque processus, les données d’entrée et de sortie et un schéma des relations entre les tâches scientifiques du WP. Ce schéma identifie les flux internes de travail.
En complément de cette fiche, une carte d’identité simple des processus (en annexe 2 du manuel qualité) a été élaborée et sera proposée à chaque partenaire. Elle est utile pour avoir une vision du fonctionnement global des workpackages du projet.

La caractérisation individuelle des processus a été ensuite complétée par un schéma d’ensemble des processus du projet afin d’identifier clairement les interactions des tâches de chaque WP avec celles des autres WP : ce schéma montre clairement les flux de données existants entre les WP.

Ce travail a été très utile au chef de projet qui a pu ainsi réaliser la liste des tâches de la totalité du projet et leurs nécessaires interaction et réaliser un diagramme de Gantt indispensable à sa gestion.
Certains enchaînements de taches apparaissent comme critiques et le chef de projet y portera une attention et un suivi particulier.
retour sommaire

L’approche de processus devrait permettre de garantir le bon fonctionnement et les résultats du projet, parce que le chef du projet pourra évaluer en permanence la progression des activités et ajuster les dysfonctionnements.
 


3.4    Analyse des risques liés au projet

La conception d’une méthode pour identifier les contraintes qui peuvent affecter au déroulement du projet, fait partie d’un bon pilotage. Partant, une analyse de risques a été incluse pour maîtriser les dangers et prévoir les actions préventives et correctives selon besoin.

  1. Il s’agit avant tout d’identifier les dangers qui peuvent affecter le bon déroulement des taches d’un WP ou du WP lui-même ou du projet dans sa totalité.

  2. Il s’agit ensuite d’évaluer le niveau de risque des dangers rencontrés. La méthode choisie permet une hiérarchisation simple de leur impact sur le projet.Chaque risque est évalué par son importance intrinsèque (gravité) et par la probabilité qu’il apparaisse pendant le déroulement du projet (occurrence) :

Cette échelle permet de mieux différencier le niveau de risque que si les notations avaient été seulement de 1,2 ou 3.

Les niveaux de risque obtenus seront alors de :

Ce travail d’identification et d’évaluation des risques est à réaliser par chaque responsable de WP. A cette fin, une fiche support leur est proposée en annexe du manuel qualité.

    1. Les actions de traitement nécessaires seront alors, selon l’urgence, entreprises par les responsables concernés ou à l’occasion d’un comité de pilotage et d’une revue de projet.A titre d’exemple et pour les besoins du chef de projet ce travail a été effectué sur le WP1 (figure 10).
retour sommaire


Figure10. Analyse de risques liés au pilotage du projet



retour sommaire
3.5    Proposition d’amélioration

La mise en œuvre progressive de la démarche qualité dans l’unité de recherche est un moyen qui permet d’intégrer des outils et méthodes en matière de gestion de projets.

La description des activités de recherche et de gestion sous la forme de processus clairement identifiés et l’application des normes en vigueur, permettra aux responsables d’acquérir rapidement des compétences fortes en gestion de projets.
 
La maîtrise des processus permet d’améliorer la gestion de la recherche dans l’unité par des techniques de pilotage de ses activités qui permet de proposer aux participants et partenaires des projets une traçabilité de leurs actions et un système documentaire de suivi efficace.

L’expérience acquise par tous les intervenants des projets dans la mise en œuvre de la démarche permettra d’établir un bilan des forces et faiblesses de l’unité et de proposer un plan d’action qualité pour améliorer ses pratiques
L’ensemble de cette démarche de mise en œuvre et d’amélioration ne sera pleinement efficace que si elle est accompagnée par des pratiques de diffusion de l’information en interne et en externe car elle doit être partagée par tous les acteurs.





Conclusion et perspectives


L’adoption d’une méthodologie d’amélioration continue et la mise en oeuvre d’un système de management de la qualité dans le domaine de la recherche, a été une opportunité de provoquer une prise de conscience sur la démarche qualité chez les chercheurs.

La mise en place de la démarche qualité et l’intégration de l’équipe de travail de l’unité 37 à ce processus, augmenteront l’efficacité du développement du plan de recherche prévu.  
Le démarrage de la démarche qualité de CoForChange, fait partie d’une première expérience dans ce domaine pour la plupart de ses participants. En conséquence, les pratiques de management et de maîtrise des risques seront mises en œuvre de manière progressive tout au long du déroulement du projet.

L’approche de processus employé a facilité la compréhension des activités et l'adaptation à un système plus synthétique à partir des activités lourdes qui font partie du projet de recherche.
Notamment, la difficulté dans la conduite de « CoForChange » réside en grande partie dans la multiplicité des partenaires qu'il mobilise. En effet, le projet contient un grand nombre d’activités qui sont suivies par une seule personne : le chef de projet.

La plupart des actions de gestion scientifique, administrative et financière est sous la responsabilité (et faite) d’une seule personne. De cette manière, il est nécessaire de déléguer un peu plus de responsabilités au sein de l’équipe de travail du WP1.

En outre, pour développer la démarche qualité en projets de recherche, il serait utile que les unités de recherche du CIRAD puissent s’appuyer très vite sur des documents concrets et accessibles.

Le manuel qualité du projet CoForChange, objet du stage, sera le premier de ces documents.


retour sommaire


Bilan personnel du stage

  1. Le CIRAD a bénéficié des compétences que j’ai acquises pendant ma formation de master qualité qui m’a permis de concevoir et rédiger le manuel qualité attendu par le projet CoForChang
  2. J’ai le sentiment d’avoir contribué à la promotion de la démarche qualité pour les projets de recherche de l’unité en démontrant l’utilité de la méthode.
  3. L’intégration à l’équipe de travail des chercheurs au CIRAD, m’a permis d’augmenter mes aptitudes au travail collectif.
  4. Le rôle déployé pendant le stage, a développé les compétences en qualité que j’ai acquises pendant ma formation.
  5. Le manque de connaissance sur la problématique des forêts tropicales humides n’a pas été un frein à mes activités et j’ai pris conscience que la qualité est une méthode qui peut s’appliquer à n’importe quel domaine 
  6. Par ailleurs, j’ai le sentiment d’avoir acquis une méthode me permettant d’aborder d’une manière générale les problèmes de mise en œuvre d’une démarche qualité.




Bibliographie


Références Bibliographiques

[1] Qualité au CIRAD – http://intranet-qualite.cirad.fr/accueil/la_qualite_au_cirad (site consultée le 09/02/09)

[2] Organigramme CIRAD  - http://www.cirad.fr/fr/le_cirad/organigramme/index.php (site consultée le 03/04/09)

[3]  Les acteurs qualité au CIRAD - http://intranet-qualite.cirad.fr/les_acteurs (site consultée le 01/04/09)

[4] Changements globaux : quel impact sur la diversité des forêts du Bassin du Congo?-  http://www.cirad.fr/fr/actualite/communique.php?id=1096  - (site consultée le 24/04/09)



Documents consultés

retour sommaire

Documents CIRAD


Full proposal application form - CoForChange – juin 2008, 46 pages

Le CIRAD en 2007, Délégation à la communication, mai 2008, 82 pages.

La vision stratégique 2008 – 2012, Direction de la recherche et de la stratégie, avril 2008, 47 pages

Qualité en recherche au CIRAD – Plan 2009 - 2011

Plan d’action qualité du département ES – 2009/2011, février 2009

Manuel qualité du projet INTERREG SFAT – CIRAD/CNASEA Réunion / DAF, 2005, 18 pages.


Livres


Daniel Frécher, Jacques Ségot, Philippe Tuzzolino. 100 questions pour comprendre et agir les processus. Edition AFNOR, 2003, 165 pages.    
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       
Michel Cattan. Guide des processus « passons à la pratique ». Edition AFNOR, 2008, 314 pages.


Sites internet


Site prévissionnel du projet CoForChange - http://upr37.free.fr/CoForChange/ (site consultée le 02/03/09)

Comment développer des démarches qualité en recherche - http://www.utc.fr/qualite-recherche/  (Site consultée le 17/03/09)


Référence normatives

Outils de management – Management de processus (document AFNOR FD X 50-176, octobre 2005)

Système de management de la qualité- Lignes directrices pour le management de la qualité dans le projets (document FD ISO 10006, décembre 2003)

Système de management de la qualité – Principes essentiels et vocabulaire (document NF EN ISO 9000, octobre 2005)

Lignes directrices pour la documentation des systèmes de management de la qualité. (Document AFNOR FD ISO/ TR 10013, Mars 2006).
retour sommaire





Annexes



Annexe 1
 Planning prévisionnel de travail 
retour sommaire


retour sommaire


Annexe 2 CONFIDENTIELLE

Manuel qualité du projet « CoForChange »





 




  





retour sommaire