Avertissement
Si vous arrivez directement sur cette page, sachez que ce travail est un rapport d'étudiants et doit être pris comme tel. Il peut donc comporter des imperfections ou des imprécisions que le lecteur doit admettre et donc supporter. Il a été réalisé pendant la période de formation et constitue avant-tout un travail de compilation bibliographique, d'initiation et d'analyse sur des thématiques associées aux concepts, méthodes, outils et expériences sur les démarches qualité dans les organisations. Nous ne faisons aucun usage commercial et la duplication est libre. Si vous avez des raisons de contester ce droit d'usage, merci de nous en faire part . L'objectif de la présentation sur le Web est de permettre l'accès à l'information et d'augmenter ainsi les échanges professionnels. En cas d'usage du document, n'oubliez pas de le citer comme source bibliographique. Bonne lecture... 
Soutien de la mise en place d"un démarche d'amélioration continue au sein de XLIM

Meriem RAHMANI
Référence bibliographique à rappeler pour tout usage :
Soutien de la mise en place d"un démarche d'amélioration continue au sein de XLIM, Meriem RAHMANI, Stage professionnel de fin d'études, MASTER Management de la Qualité (MQ-M2), UTC, 2008-2009, URL : http://www.utc.fr/mastermq ; Université de Technologie de Compiègne
RESUME

Ce rapport décrit le travail effectué pendant 4 mois au sein de XLIM, laboratoire national de recherche scientifique et technologique placé sous la tutelle du CNRS et de l’université de Limoges.

Le but du projet est d’accompagner la mise en place dans le laboratoire d’une démarche qualité.

En effet, dans le cadre de la labellisation Carnot du laboratoire, un service qualité a vu le jour.

Mon rôle a été d'aider le responsable qualité à mettre en place les outils et méthodes qui lui permettront de piloter son service et de suivre avec lui les actions d'amélioration lancées au sein du laboratoire et qui ont pour objectif d'améliorer l'efficacité et l'efficience de celui-ci.


Mots clés : Laboratoire de recherche,  Démarche qualité, Labellisation Carnot, Service qualité, Outils et méthodes, Actions d'amélioration

ABSTRACT

This report discribes the work done during 4 months in XLIM, a national laboratory of scientific and technological research placed under the supervision of the CNRS (NATIONAL CENTER FOR SCIENTIFIC RESEARCH) and the university of Limoges.

The project’s purpose is to accompany the implementation in the laboratory of a quality approach.

Indeed, within the framework of the labelling Carnot of the laboratory, a quality service  was born.

My role was to help the quality manager to set up tools and methods which will allow him to pilot his service and to follow with him the actions of improvement launched within the laboratory and which have for objective to improve the efficiency and the efficiency of this one


Key words : Research laboratory, Quality approach, The labelling Carnot, Quality service, Tools and methods, Actions of improvement







Remerciements


Je souhaite exprimer toute ma gratitude à MM. Dominique CROS et Jean-Marc BLONDY pour m’avoir accueillie au sein de XLIM.

Je remercie vivement mon maitre de stage, M. Henri MASSIAS, ingénieur de recherche à XLIM et responsable du service qualité, pour m’avoir accordé sa confiance.

Je tiens également à lui exprimer toute ma reconnaissance pour m'avoir si bien encadrée durant mon stage. Son accueil, sa patience, son écoute et le temps qu'il a bien voulu m'accorder, m’ont été très précieux.

Je remercie aussi : Annie BESSAUDOU, Sophie LEBRAUD, Valérie MADREANGEAS, Sébastien ROUGIER, Fréderic SIDOR et Jean-Louis AUGUSTE ainsi que tout le personnel des services communs et du laboratoire en général avec qui j’ai eu le plaisir de collaborer.

Un immense merci à Yolande VIECELI, responsable de la bibliothèque de XLIM, pour avoir partagé son bureau avec moi et pour avoir supporté avec tant de patience ma musique.

Un grand merci également à MM. Gilbert FARGES et Jean-Pierre CALISTE, enseignants chercheurs et  responsables du Master Management de la qualité à l’UTC, pour leur soutien et les conseils transmis tout au long du projet.

Merci à Anne HERMELIN, Katiane MONTEIRO, Roxana CARRILLO et Houda BERRADA et  à tous les camarades de la formation pour leur soutien et présence durant ce stage.

Merci à Cyril KESSLER pour son aide technique lors de la rédaction du rapport  et de la préparation de la page html.

 

Sommaire

 


retour sommaire


Glossaire

ANR : Angence Nationale pour la Recherche
BIATOS :
Bibliothécaire, Ingénieurs, Administratifs, Techniciens, Ouvriers et personnel de Service

CNRS : Centre National de Recherche Scientifique
CR : Chargé de Recherche
GEII : Génie Electronique et Informatique Industriel
IE : Ingénieur d’Etude
IR : Ingénieur de Recherche
ITA : Ingénieur, Techniciens et personnel Administratif
MC : Maître de Conférences
PR : Professeur
UMR : Unité Mixte de Recherche
UTC : Université Technologique de Compiègne
IUT : Institut Universitaire de Technologie

SIC : Signal Image Communication

retour sommaire

Table des figures

Figure 1 : De gauche à droite : Thierry MONEDIERE, Dominique CROS, Moulay BARKATOU
Figure 2 : Les différentes implantations du laboratoire XLIM
Figure 3 : Plan du futur bâtiment de XLIM à Limoges
Figure 4 : Exemple d’une fibre optique fabriquée au sein de la plate forme PLATINOM
Figure 5 : Tours de fibrages de la plate forme PLATINOME
Figure 6 : La bibliothèque de XLIM
Figure 7 : Aperçu du parc de matériel informatique de XLIM
Figure 8 : Exemples de technologies développées par les équipes de recherche de XLIM
Figure 9 : Aperçu du matériel dont dispose l’atelier mécanique de XLIM
Figure 10 : Organisation de journées portes ouvertes aux industriels (à gauche) et aux étudiants (à droite)
Figure 11 : Le personnel de XLIM au 01/01/2008
Figure 12 : Evolution de la production scientifique de XLIM de 2006 à 2007
Figure 13 : Répartition des ressources propres du laboratoire aux années 2006 et 2007
Figure 14 : Répartition des sources de budget de XLIM pour l’année 2007
Figure 15 : Organigramme du bureau Carnot

Figure 16 : De la Maitrise de la Qualité vers le Management de la Qualité
Figure 17 : Planification dynamique et stratégique du projet
Figure 18 : Méthodologie de gestion du projet
Figure 19 : Retro – planning du projet
Figure 20 : Diagramme des décisions
Figure 21 : Processus de déroulement du projet
Figure 22 : PDS du service qualité de XLIM
Figure 23 : Plan de rédaction de la politique qualité du service
Figure 24 : Diagramme de risques et alternatives pour l’élaboration du CDCF
Figure 25 : Diagramme des risques et alternatives pour l’amélioration du site web
Figure 26 : PDS du projet d’intégration des ingénieurs de la plate-forme

retour sommaire

Liste des tableaux

Tableau 1 : Les chiffres clés du réseau Carnot pour l’année 2008
Tableau 2 : Résumé des start-up lancées par XLIM
Tableau 3 : QQOQCP de la problématique du projet
Tableau 4 : Comparaison de quelques méthodes de pilotage résolution de problématique
Tableau 5 : Planification des actions
Tableau 6 : Détails du processus de déroulement
Tableau 7 : Etat d’avancement des actions entreprises
Tableau 8 : Tableau des actions du service qualité
Tableau 9 : Problèmes rencontrés et améliorations proposées

retour sommaire


Introduction

 

La recherche scientifique et technique est un élément majeur du développement socio-économique en France.

Elle joue un rôle très important dans l’enseignement supérieur et la formation, mais aussi dans l’avancée technologique et scientifique en renforçant les positions françaises dans une compétition mondiale de plus en plus rude [1].

Dans ce contexte, l’état français a placé la recherche au cœur de ses priorités [2] et a entamé depuis 2005 des réformes visant à rendre la recherche plus efficace, plus lisible et plus visible.

Ces réformes  se traduisent par la Loi Organique sur les Lois de Finance (LOLF) entrée en vigueur en janvier 2006 [3] et dont l’objectif, à travers 34 missions englobant tous les secteurs socio-économique, est d’améliorer la qualité de service, l’efficience et l’efficacité des services publics. La mission qui concerne la recherche est intitulée « Recherche et Enseignement Supérieur ».

C’est dans le cadre de cette mission que le pacte pour la recherche, qui traduit l’engagement du gouvernement sur la voie d'une rénovation du système national de recherche et d'innovation, a été créé.

La Loi de programme pour la Recherche du 18 avril 2006 [4] associée au Code de la Recherche [5] sont la traduction législative de ce Pacte.

Toutes ces lois ont pour objectif de faire évoluer la recherche vers une logique de qualité et d’efficience.

Le CNRS et les universités en sont tout à fait conscients  [6] et amènent depuis quelques années de nouvelles pratiques au sein des laboratoires de  recherche scientifique pour accompagner les changements opérés par les réformes.

Ainsi, de plus en plus de laboratoires mettent en place une démarche visant à assurer la maîtrise de la qualité des processus de recherche et leur amélioration continue [7] mais aussi l’amélioration des processus de soutien à la recherche.

XLIM, fait partie de ces laboratoires. Depuis une année, il a mis en place des actions pour améliorer la recherche partenariale dans le cadre de la labellisation Carnot.

Maintenant, désirant surpasser le périmètre de la recherche partenariale, il souhaite étendre cette démarche d’amélioration à l’ensemble des activités du laboratoire (recherche et soutien) afin d’augmenter son efficience.

retour sommaire


Chapitre 1 : Contexte, enjeux, problématique

Contexte

Le réseau Carnot

Le dispositif Carnot s'inscrit dans le pacte pour la recherche, dont l'un des objectifs est de favoriser le transfert de technologie, le partenariat entre laboratoires publics et entreprises et le développement de l'innovation. Il vise à reconnaître la capacité de structures de recherche effectuant des missions d'intérêt général à collaborer efficacement avec des partenaires socio-économiques, notamment avec des entreprises.

Le label Carnot est attribué par le ministère délégué à l'enseignement supérieur et à la recherche sur proposition de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), dans le cadre d'appels à candidatures après avis d'un jury de sélection.

A l'issue d'une procédure de sélection menée par un comité, 20 structures de recherche ont été retenues, parmi les 67 candidatures reçues dans le cadre du premier appel à candidatures ouvert le 24 octobre 2005. Le label Carnot leur a été attribué pour une période de 4 ans renouvelable, par décision du Ministre délégué à l'enseignement supérieur et à la recherche notifiée par courrier en date du 11 avril 2006.

Un deuxième appel à candidatures Carnot a été ouvert le 31 octobre 2006. 13 candidats se sont vus attribuer le label Carnot.

Ce dispositif, qui s'inspire d'expériences réussies dans plusieurs pays européens, a vocation à améliorer la visibilité de la recherche technologique française en donnant aux instituts Carnot une image commune de compétence, d'efficacité et de professionnalisme.

L’AI Carnot (Association des Instituts Carnot) met la force d’un réseau pluridisciplinaire de recherche au service de ses partenaires industriels. Regroupant plus de 12 300 membres permanents, soit 12% des effectifs de la recherche publique française, les instituts Carnot couvrent la plupart des domaines technologiques de la recherche.

Le réseau des instituts Carnot c’est :


 

Les implantations

33 instituts Carnot implantés dans toute la France

Le personnel

12% des effectifs de la recherche publique

12800 chercheurs permanents

6500 doctorants

Les finances

1300 millions d'euros par an de budget consolidé (définition)

470 millions d'euros de recettes sur des projets de recherche partenariale avec les entreprises

60 millions d'euros de soutient financier Carnot (gérés par l'ANR)

L'activité

50 % de la recherche partenariale française au profit des entreprises

 

Tableau 1 : Les chiffres clés du réseau Carnot pour l’année 2008

retour sommaire


Le laboratoire XLIM

Il s’agit d’une Unité Mixte de Recherche (UMR 6172) entre l’Université de Limoges et le CNRS dirigée, depuis août 2007, par son directeur M. Dominique CROS et ses directeurs adjoints MM. Moulay BARKATOU et Thierry MONEDIERE.


Figure 1 : De gauche à droite : Thierry MONEDIERE, Dominique CROS, Moulay BARKATOU


Le laboratoire XLIM a été créé en Janvier 2006 en fusionnant trois anciennes unités CNRS (IRCOM-Institut de Recherche en Communications Optiques et Microondes, UMOP-Unité de Microélectronique, Optoélectronique et Polymère, LACO- Laboratoire d’Arithmétique, Calcul formel et Optimisation) et de l’équipe d’accueil LMSI- Laboratoire des Méthodes et Structures Informatiques.

Figure 2 : Les différentes implantations du laboratoire XLIM


Localisé actuellement sur 5 sites (figure ci-dessus), 3 à Limoges (Faculté des Sciences et Techniques, Ester technopole et site Jidé), un à Brive (IUT GEII) et un à Poitiers (département SIC), XLIM regroupera ses activités limougeaudes sur un seul site dans le cadre de la construction d’un nouveau bâtiment de près de 4000 m2 et la restructuration d'anciens locaux.

Figure 3 : Plan du futur bâtiment de XLIM à Limoges

retour sommaire

Le laboratoire est organisé autour de deux pôles :

Un pôle scientifique composé de six départements de recherche :

De plus 4 programmes transversaux pluridisciplinaires au sein de XLIM :

Ces recherches sont accompagnées par le développement d’outils technologiques au sein de la plateforme PLATINOM (PLATe forme de technologie et d'INstrumentation pour l'Optique et les Microondes).

Figure 4 : Exemple d’une fibre optique fabriquée au sein de la plate forme PLATINOM



PLATINOM regroupe l’ensemble des moyens et équipements expérimentaux de caractérisation et de fabrication de technologies telles que les fibres optiques, la caractérisation d’antennes et de circuits hyperfréquences.


Figure 5 : Tours de fibrages de la plate forme PLATINOME

retour sommaire

Un pôle de soutien vient épauler les actions scientifiques. Ce pôle comprend les services communs en particuliers ceux ayant trait à l’administration, à l’informatique, à la communication, à la documentation, à la valorisation et à l’action à l’international.

Il est composé de :



Figure 6 : La bibliothèque de XLIM


Figure 7 : Aperçu du parc de matériel informatique de XLIM


Figure 8 : Exemples de technologies développées par les équipes de recherche de XLIM

 
Fortement impliqué dans la formation doctorale de la Faculté des Sciences et Techniques de l'Université de Limoges, XLIM participe à l'accueil et à la formation d'étudiants à Limoges dans le cadre de coopérations avec des universités étrangères.




Figure 9 : Aperçu du matériel dont dispose l’atelier mécanique de XLIM

Les réalisations vont du boîtier destiné à des expériences en hyperfréquences et dont les dimensions sont de quelques millimètres, en passant par divers guides d'ondes de formes, dimensions et configurations variées ainsi que des antennes planes; à des ensembles volumineux tel que tour de fibrage, banc de préforme, destinés à la réalisation de fibres optiques.


Figure 10 : Organisation de journées portes ouvertes aux industriels (à gauche) et aux étudiants (à droite)

retour sommaire

Figure 11 : Le personnel de XLIM au 01/01/2008

Depuis la création de XLIM en 2006, le nombre du personnel a fortement augmenté pour arriver, en 2008, à un total de 461 personnes (voir ci-dessus).

Le personnel est réparti sur les trois sites du laboratoire : Limoges, Brive et Poitiers.

retour sommaire

XLIM étant un organisme de recherche sa production, en plus des avancées technologiques, est des publications scientifiques, des conférences, des thèses...


Figure 12 : Evolution de la production scientifique de XLIM de 2006 à 2007

Ce diagramme montre l’évolution de la production scientifique de XLIM sur deux années (2007 et 2006).

retour sommaire

Les ressources propres de XLIM (voir ci-dessous) sont principalement des financements de projets par l’ANR , la région, l’Europe ou l’industrie...


Figure 13 : Répartition des ressources propres du laboratoire aux années 2006 et 2007

Ces ressources étaient de 3,15 millions d’euros en 2007 et représentais 63% d’un budget total de 5 millions d’euros (voir ci-dessous).


Figure 14 : Répartition des sources de budget de XLIM pour l’année 2007
retour sommaire


Le bureau Carnot de XLIM

En 2007, XLIM a obtenu le label « CARNOT » à l’issue d’une sélection rigoureuse et a ainsi rejoint les 33 instituts labellisés lors des appels d’offre 2005 et 2006. Le Carnot XLIM s’est engagé à renforcer son action pour la promotion de la recherche partenariale et l’innovation, et dans une démarche qualité pour son organisation scientifique, administrative et financière. L’abondement versé en contrepartie sert à financer ses actions et à faire émerger de nouvelles thématiques scientifiques qui constitueront les relations partenariales de demain.  Dans ce contexte, le bureau CARNOT/XLIM a organisé le 31 mars et le 1 avril 2008 à l’Espace Congrès de Brive-la-Gaillarde un séminaire d’information et de réflexion sur la logique CARNOT pour sensibiliser et impliquer le personnel d’XLIM autour de ce dispositif. Ce séminaire ouvert à toutes les catégories de personnel et tous les départements a rassemblé 50 membres de l’Institut qui ont partagé une expérience riche d’échanges et de productions collectives.

Afin d’assurer un fonctionnement optimal du CARNOT XLIM, un bureau chargé de mettre en œuvre toutes les actions à mener dans le cadre de la démarche CARNOT a été constitué. Il se réunit au moins une fois par mois et il assure la gestion des tâches administratives, financières et de professionnalisation de la recherche partenariale.


Figure 15 : Organigramme du bureau Carnot


Le comité scientifique se charge, quant à lui, de sélectionner et d’évaluer les programmes scientifiques dits de ressourcement financés par l’abondement Carnot. Ce conseil scientifique se réunit sur une base bi – annuelle.

retour sommaire

Enjeux

L’enjeu Carnot

Activités partenariales :

Professionnalisation :

Ressourcement :

retour sommaire

L’enjeu ELOPSYS pôle de compétitivité

L’appel d’offre de création des pôles de compétitivité a été pour XLIM un formidable élan pour accompagner sa stratégie de recherche partenariale au niveau régional. Le laboratoire a pris l’initiative de la création d’ELOPSYS, pôle européen des hautes technologies “micro-ondes, photonique et réseaux sécurisés” en Limousin.

Ce pôle décline ses compétences dans des domaines de pointe que sont l'électronique, l'informatique, les micro-ondes, les composants électroniques et photoniques et les systèmes et les réseaux de communication.

L'activité régionale dans ces domaines représente 18 % de l'emploi industriel régional, soit près de 7500 emplois à tous les niveaux de qualification et plus de 25 % des exportations régionales.

Elle est portée par des entreprises et organismes d'envergure mondiale, tels que :

       PHOTONIS, leader européen en photo - détection pour les applications militaires, médicales, industrielles et scientifiques (700 personnes en Limousin)

       THALES COMMUNICATIONS, numéro 1 européen des réseaux sans fil militaires et des systèmes d'information et de commandement (300 personnes à Brive)

       LEGRAND, leader mondial des équipements électriques de basse tension et réseaux d'information (3 600 personnes en Limousin)

       A NOVO, leader mondial dans le service en matière d'équipements électroniques et des systèmes de télécommunication et multimédia (480 personnes en Limousin)

       La DGA, via son centre d'expertise spécialisé dans les protections des systèmes de défense (290 personnes à Gramat)

Le partenariat entre ELOPSYS et XLIM est très étroit : XLIM s’appuie très largement sur le pôle pour le contact avec les PME locales et mutualise avec le pôle toutes les actions d’études de marché dans ses domaines de compétences. Cela permet aussi d’être associé aux différents contacts entre les pôles de compétitivité et d’offrir ainsi à d’autres régions les compétences spécifiques d’XLIM.

retour sommaire

L’enjeu scientifique et pédagogique

XLIM et le CARNOT XLIM, acteurs du développement régional :

XLIM est le laboratoire support des masters mis en place dans le domaine des sciences et technologies de l'information et de la communication. Les enseignants-chercheurs d'XLIM ont une implication majeure dans les enseignements des 2 masters professionnels et 3 masters « recherche » du domaine STIC de l'Université de Limoges.

Les étudiants, formés dans des disciplines au cœur des activités scientifiques, sont le vivier des doctorants accueillis au laboratoire. Les sujets de thèse proposés couvrent aussi bien les aspects de recherche fondamentale que les sujets de recherche appliquée.

XLIM est également fortement impliqué dans toutes les actions d’innovation et de valorisation de la recherche. Il faut comprendre par activité de valorisation non pas de la prestation de service mais un rôle en appui de sa démarche scientifique qui a conduit à prendre en compte la dimension de propriété intellectuelle qui s’est traduite par le dépôt de brevets en liaison avec ses partenaires mais aussi avec ses tutelles Université et CNRS.

Cette dernière action a permis la création de plusieurs start-up qui pour leur démarrage sont accueilli par l’incubateur du Limousin dans lequel la région Limousin propose des allocations d'incubation d'une durée de 12 mois. Ceci a permis, à partir de résultats de recherche ou de brevets déposés par le laboratoire de créer 5 start-up pour la plupart portées par d’anciens doctorants du laboratoire. Ceci confirme aussi le rôle primordial des relations avec le monde socio-économique pour essaimer le plus largement possible et pour offrir aux étudiants la possibilité d’exploiter directement dans le domaine industriel leurs connaissances acquises au cours de leur formation.


Tableau 2 : Résumé des start-Up lancées par XLIM

 

Ces sociétés, qui ont entre 3 et 5 ans d’ancienneté, toutes implantées en Limousin, représentent aujourd’hui plus de 20 emplois occupés, pour la plupart, par des docteurs issus du laboratoire. Elles sont aussi des partenaires actifs du laboratoire notamment à travers des programmes de recherche financés dans le cadre du pôle de compétitivité ELOPSYS.

retour sommaire

Problématique

Création du service qualité dans le cadre du Carnot

Dans le cadre de la labellisation Carnot de XLIM et pour répondre aux exigences de la charte Carnot, un service qualité a vu le jour en juillet 2008.

Ce service est sous la responsabilité d’un ingénieur de recherche CNRS, Monsieur Henri MASSIAS, qui y consacre 20% de sa charge de travail.

La charte Carnot fixe parmi ses objectifs la mise en place d'une démarche d’amélioration continue permettant de mener des projets de recherche avec le professionnalisme correspondant aux attentes des entreprises et des partenaires socioéconomiques.

Dans ce contexte, deux démarches ont vu le jour :

Ces démarches sont portées par deux groupes et soutenues par le responsable qualité.

Pour accompagner la mise en place du service qualité et lancer d’autres actions d’amélioration continue, le responsable du service qualité a fait appel à un stagiaire.

retour sommaire

Etat des lieux initial

La première tâche effectuée à mon arrivée fut un état des lieux initial qui m’a permis de connaître l’évolution de la démarche.

Cet état des lieux consistait à aller à la rencontre de certains membres du personnel.

10 personnes des services communs (direction XLIM, direction bureau Carnot, service général, service mécanique etc.) ont été interviewées.

Voici en quelques points le résumé de l’état des lieux initial :

Actuellement, la démarche qualité renommée « démarche d’amélioration continue » par le responsable qualité, est au niveau Maîtrise de la qualité.


Figure 16 : De la Maitrise de la Qualité vers le Management de la Qualité

retour sommaire

Chapitre 2 : Approche méthodologique de résolution

Clarification de la problématique

Donnée d’entrée = La mise en place de la démarche « qualité » au sein de XLIM

Qui ?

Qui est concerné par le problème?

Le personnel d’ XLIM (enseignants-chercheurs, secrétaires, thésards, etc.)

Les fournisseurs, les prestataires de service, les partenaires externes (industriels, etc.)

Quoi ?

C'est quoi le problème ?           

 

La mise en application d’un référentiel Qualité au sein d’ XLIM

Le manque d’information sur la Qualité en Recherche (Aucune idée de ce qu’est une démarche qualité et ce que l’on peut attendre d’une démarche qualité et la plus value qu’elle apporte)

L’absence de service Qualité au sein d’ XLIM

Le manque de personnels et de temps pour se charger de la démarche

La représentation mentale négative et même le refus de certains membres de participer à la démarche

Où ?

Où apparaît le problème ?

 

Au sein des 6 départements qui composent le laboratoire (DMI, C2S2, MINACOM, OSA, TIC, Photonique)

Au sein du service général et des services communs au laboratoire

Lors des interactions entre les différentes activités et la communication (opérationnelle) au sein du laboratoire

Quand ?

Quand apparaît le problème ?

 

Lors du lancement

Lors de l’arrivée ou du départ d’un personnel (transfert des connaissances)

Lors de la gestion du matériel au sein de la plate forme (métrologie, instruments de mesure, cahier de traçabilité, etc.)

Comment ?

Comment mesurer le problème et ses solutions ?

0 documents qualités créés

0 politique mise en place

0 plan d’actions défini

2 actions d’amélioration lancées :

  • Amélioration de l’établissement de contrats dans le cadre de la recherche partenariale
  • Amélioration de l’accueil des nouveaux entrants

 

Pourquoi ?

Pourquoi faut-il résoudre ce problème ?

  • Enjeux Carnot
  • Enjeux du pôle de compétitivité ELOPSYS
  •  Enjeux scientifique et pédagogique

Donnée de sortie = Accompagner la mise en place du service qualité au sein du laboratoire XLIM

 

                                                    Tableau 3 : QQOQCP de la problématique du projet

retour sommaire

Mission

Accompagnement de la mise en place d'une démarche qualité dans un laboratoire universitaire en prenant en compte la labellisation Carnot. L’objectif spécifique est la mise en place d'une démarche d’amélioration continue permettant de mener des projets de recherche avec le professionnalisme correspondant aux attentes des entreprises, des partenaires socioéconomiques et des étudiants (doctorants, stagiaires).

 

Objectifs

Planification Dynamique et Stratégique

Pour arriver à définir les objectifs listés ci-dessus, une planification dynamique et stratégique a été nécessaire.
Elle a permis de bien clarifier la situation et de positionner mon rôle par rapport au service qualité et clarifier ma mission au sein du laboratoire.


Figure 17 : Planification dynamique et stratégique du projet

retour sommaire

Déroulement du projet

Méthodologie de résolution choisie

Expression du besoin client
Satisfaction du besoin client
Figure 18 : Méthodologie de gestion du projet

retour sommaire



Résolution de problématique

Adaptée pour le travail seul

Adaptée pour le travail en groupe

Affinité du stagiaire vis à vis de la méthode

Facilite la planification

4S

+

-

+

+

+

PDCA

+

+

+

-

+

WV

+

+

+

-

-

4 étapes

+

+

+

+

+

 

Tableau 4 : Comparaison de quelques méthodes de pilotage résolution de problématique

 

Le choix s’est porté sur la méthodologie de résolution de problématique en 4 étapes car elle est la plus adaptée (voir tableau) au contexte du stage mais aussi celle que j’utilise systématiquement lorsque je rencontre un problème à résoudre.

retour sommaire

Planification du projet

Planning prévisionnel fait selon la méthodologie choisie permet de déterminer précisément les actions et leur mise en œuvre dans le temps.

La retro - planification d’un projet dans le temps est indispensable pour bien définir les missions dans le temps et avoir une idée sur les délais de réalisation.


Figure 19 : Retro – planning du projet

retour sommaire

Entrée

Etape

Sortie

-Entretiens avec le personnel

-Etude documentaire

-Echange avec les autres stagiaires en laboratoires

Définir le problème

 

- Note de clarification

- Etat des lieux initial

- Méthodologie de travail

- Planning prévisionnel

 

- Note de clarification de la mission

- Résultats de l’état des lieux initial

- Résultats d’une étude Benchmark ING

- Echange avec les autres stagiaires en laboratoires

Concevoir la (les) solution(s)

 

- Planification détaillée du projet élaborée

- Option d’intervention choisie et validée

- Plan d’intervention établi

 

- Planification détaillée du projet élaborée

- Plan d’intervention établi

- Echange avec les autres stagiaires en laboratoires

Intégrer la (les) solution(s)

 

- Indicateurs de succès définis et intégrés

- Solutions déployées

 

 

 

- Indicateurs de succès définis et intégrés

- Options d’amélioration

- Echange avec les autres stagiaires en laboratoires

 

 

Suivre les résultats et Améliorer

 

- Etat des lieux de sortie

- Relevés des indicateurs de succès

- Solutions adaptées et améliorées

- Objectifs du projet atteints partiellement ou totalement selon indicateurs

 


Tableau 5 : Planification des actions

retour sommaire

Analyse des risques


Figure 20 : Diagramme des décisions


retour sommaire

Chapitre 3 : Résultats, discussion, perspectives

Résultats

Réalisation du projet

Le processus de réalisation du projet a été établi en premier lieu pour permettre d’avoir une vue globale sur le déroulement du projet.

Il a été conclu en début du stage que les échanges avec le responsable du service qualité se feront comme une relation « client / consultant qualité ».

Mon rôle a donc été, tout au long du projet, de le conseiller et de lui proposer des solutions pour la gestion de son service en fonction de ses contraintes et disponibilités.


Figure 21 : Processus de déroulement du projet

retour sommaire

Procéder à un l’étude de l’état des lieux initial

Actions :

Interviewer en tout premier lieu le directeur du laboratoire et le directeur du bureau Carnot. Les résultats de ces entrevues ont orienté la suite de l’étude sur l’état des lieux initial.

S’entretenir avec les principaux pilotes des services communs (Bibliothèque, informatique, hygiène et sécurité, etc.) à la demande du directeur du laboratoire, qui voulait appliquer la démarche qualité dans un premier tant à ces services.

Dresser un bilan de la situation du service qualité, de l’organisation du laboratoire, de la communication entre la direction et les autres services ainsi que de la perception du personnel quant à la mise en place de la démarche.

Résultats :

Un compte rendu de la situation a été présenté au responsable du service qualité et discuté avec lui.

Remarque : Ce compte rendu sera à la base de l’étape suivante : Elaborer la note de clarification.

Outils de management utilisés :

Méthode de résolution de problématiques

Technique de conduite d’un entretien en 9 étapes

Outils de planification et d’organisation des missions

Rédiger la note de clarification

Actions :

S’entretenir avec le responsable du service qualité (maitre de stage) sur les résultats de l’état des lieux initial

Travailler avec lui sur les objectifs de mon projet et les missions à traiter

Résultats :

Une note de clarification validée par le responsable qualité et qui servira à construire le dossier du projet (PDS, Plan d’actions, Analyse des risques etc.)

Outils de management utilisés :

Modèle de note de clarification transmis par M. CALISTE

Note de clarification de Mlle. MONTEIRO (stagiaire CIRIMAT)

Techniques de conduite d’un entretien en 9 étapes

Elaborer le dossier de mise en œuvre du projet

Actions :

Clarifier le contexte et la problématique du projet

Etablir la planification dynamique et stratégique du projet

Planifier les actions à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs définis avec le responsable qualité

Analyser les risques projets et déterminer les alternatives associées

ultats :

Une méthodologie de résolution a été choisie pour mener le projet et une planification détaillée approuvée par le responsable qualité a été définie

Une analyse des risques a permit de réfléchir sur les éventuelles difficultés du stage et de proposer des alternatives pour y remédier

Un dossier contenant tous les éléments indispensables à la bonne conduite du projet

Remarque : Ce dossier n’est pas figé, des améliorations y seront apportées tout au long du stage

Outils de management utilisés :

Méthodologie de résolution de problématique en 4 étapes

QQOQCP

PDS

Diagramme de décision

Outil de planification Gantt

Diagramme des relations

Accompagner la création du service qualité

Actions :

Travailler sur les actions principales du projet :

1. Raison d’être du service qualité

2. Engagement de la direction

3. Plan d’actions du service qualité

Actions :

Travailler sur les actions transversales du projet :

1. Poursuite de l’amélioration de l’accueil des nouveaux entrants

2. Amélioration du site web

3. Aide à la mise en place d’une démarche qualité au sein de la plate forme

4. Elaboration d’un guide de réunion

Résultats :

Voir le tableau des actions du service qualité (3.3.2 Poursuite du projet)

Outils de management utilisés :

QQOQCP

Diagramme de décision

Diagramme de relation

ISO 9001 v2008

Guide de réunion

Techniques de Benchmark ING

Elaborer l’état des lieux de sortie

Actions :

Dresser un bilan du projet et de l’avancement des missions programmées

Organiser une réunion avec la direction XLIM et la direction Carnot XLIM pour présenter le bilan

S’entretenir avec le responsable qualité concernant les perspectives d’avenir du projet

Résultats :

Un compte rendu concernant l’état d’avancement du projet

Des recommandations nécessaires à la poursuite des actions d’amélioration

Outils de management utilisés :

Pas encore définis

Tableau 6 : Détails du processus de déroulement


Discussions

Comme défini avec le responsable qualité lors de la clarification du projet, les missions ont été divisées en deux groupes :

Missions principales : Actions pour la mise en place d’un service qualité

  • Raison d’être du service qualité

La première mission consistait à définir avec le responsable qualité les objectifs de son service, son périmètre d’action et sa politique qualité.

 

Résultats

    • PDS

La PDS du service qualité : Travailler sur la Planification Dynamique et Stratégique du service qualité, a permis au responsable de bien positionner la problématique et de bien définir son champ d’actions.

Cette PDS nous servira par la suite à élaborer les objectifs du service qualité et par conséquent sa politique et les missions à traiter.


Figure 22 : PDS du service qualité de XLIM

retour sommaire

    • Politique qualité

Un document nommé « Politique d’amélioration continue XLIM » a été créé et sert actuellement de support au responsable qualité pour guider ses actions.

Il a été construit selon le schéma proposé par le suiveur de stage, M. Gilbert FARGES comme suit :


Figure 23 : Plan de rédaction de la politique qualité du service

retour sommaire

  • Engagement de la direction

La deuxième mission consistait à préparer des entrevues avec les membres de la direction du laboratoire et ceux du bureau Carnot de XLIM.

Le but étant de leur présenter la politique qualité choisie par le responsable qualité et les différentes actions envisagées pour améliorer l’efficacité et l’efficience des services communs du laboratoire.

Un travail avec le responsable qualité sur la préparation de la première réunion a vu le jour.

Dans cette tâche, nous avons été aidés par Monsieur Eric BESSAUDOU, responsable du pôle innovation dans l’entreprise LEGRAND Limoges

Résultats

    • Préparation de la réunion

Une demande de réunion a été envoyée à la direction d’XLIM et du bureau Carnot XLIM pour une séance de travail au sujet de la création du service qualité.

Voici le programme qui a été envoyé aux participants :

 

Programme de la réunion

La réunion abordera les deux thèmes suivants :

  • Rôle et mission du service qualité
  • Objectifs et politique du service qualité

 

Objectifs de la réunion

  • Comprendre la démarche qualité dans un laboratoire
  • Elaborer la politique qualité du laboratoire qui sera diffusée à l’ensemble du personnel
  • Prioriser les actions à mener dans le cadre de la démarche qualité

 

Livrables attendus

  • Une compréhension de la démarche
  • Un appui de la mission de la part de la direction traduit par la diffusion de la politique qualité approuvée par la direction
  • Une liste d’actions priorisées
  • Une décision claire sur les ressources humaines à mettre à disposition du service qualité

 

Déroulement de la séance

  • Pourquoi une démarche qualité à XLIM ? (Faire prendre conscience du bien-fondé de la démarche). Séance de brainstorming (15 min)
  • Présentation d’une démarche qualité dans un laboratoire. Présentation PPT et échange (20 min)
  • Exemple de démarches qualités dans d’autres laboratoires (FEMTO). Débat et échange (15 min)
  • Politique qualité choisie par le RQ (Rôle du service qualité=Soutien) avec comme exemple une action au sein de XLIM (accueil des nouveaux entrants). Présentation PPT et échange (20 min)
  • Présentation des objectifs du service qualité (étayer les propos avec des exemples des actions en cours). Présentation PPT et échange (20 min)
  • Priorisation des objectifs avec le concours des participants. Vote pondéré (20 min)
  • Résumer la réunion en fixant l’engagement de la direction. Résumé (10 min)
    • Résultats de la réunion

Les deux premiers points des objectifs de la réunion ont été atteints mais nous ne sommes pas parvenus à prioriser les actions faute de temps.

Pour ce faire, une autre réunion aura lieu qui permettra également de déterminer les ressources à mettre en œuvre dans le cadre du service qualité.

  • Plan d’actions du service qualité

Suite à la réunion avec la direction et en concordance avec les objectifs fixés, un travail sur le plan d’actions du service qualité est en cours.

La finalité étant de délivrer à la fin du stage, un dossier répertoriant toutes les actions nécessaires pour répondre aux objectifs du service qualité.

Ce plan d’action devra s’étaler sur une période de deux ans voire plus en prenant en compte les risques de non attribution de ressources humaines supplémentaires pour la poursuite du projet.

Il contiendra également les tableaux de bord adéquats pour suivre les indicateurs de succès préalablement  définis.

 retour sommaire

Missions transversales : Groupe d’actions rassemblant les actions d’amélioration

En marge du travail sur la mise en place des outils et documents nécessaires à la gestion du service qualité, des actions d’amélioration du fonctionnement du laboratoire ont été entreprises.

Celles-ci soit existaient déjà à mon arrivée (amélioration site web, démarche d’amélioration continue au sein de la plate forme), soit ont été lancées à mon arrivé (poursuite de l’amélioration de l’accueil des nouveaux entrants, élaboration d’un guide de réunion).

  • Poursuite de l’amélioration de l’accueil des nouveaux entrants

La démarche « amélioration de l’accueil des nouveaux entrants » a été entreprise en mai 2008.

Les deux responsables de cette démarche sont Mme. Annie BESSAUDOU et Mme. Sophie LEBRAUD qui ont toutes deux suivi une formation aux outils et méthodes qualité.

La première partie de leur travail a abouti à la création d’un livret d’accueil rassemblant toute les informations nécessaires au nouvel arrivant et à la programmation d’une journée d’accueil.

Le livret d’accueil a été réalisé lors des séances de travail en groupe animées par les deux responsables de la démarche. Les groupes étaient formés par les secrétaires des différents départements du laboratoire car celles-ci étaient les personnes qui prenaient en charge l’arrivée des nouveaux entrants.

Le résultat concluant de ce travail inspira au directeur du laboratoire la création d’une procédure d’accueil des nouveaux arrivants qui fut mise en place dès janvier 2009.

A mon arrivé en février 2009, ce dernier me proposa de faire un premier bilan de la procédure afin de pouvoir l’améliorer pour la rentrée prochaine.

J’ai donc opéré avec les anciennes responsables de la démarche en reformant l’ancien groupe de travail pour connaître leur avis concernant cette procédure et essayer de l’améliorer.

Encore une fois, nous avons fait appel aux secrétaires car ce sont-elles qui appliquent cette procédure.

Résultats


    • Aide à l’élaboration d’un cahier des charges fonctionnel

Une première étape de la mission consistait à aider la direction à rédiger un cahier des charges fonctionnel pour la future stagiaire en informatique en charge de développer un outil de saisie automatique des renseignements concernant les nouveaux arrivants.


Figure 24 : Diagramme de risques et alternatives pour l’élaboration du CDCF

retour sommaire

    • Préparation des réunions avec les secrétaires

 

Ordre du jour

Dans le cadre de l’amélioration continue de la démarche « Amélioration de l’accueil des nouveaux entrants au sein d’XLIM », un travail commun entre les initiatrices de la démarche et le service qualité est envisagé. La direction ayant créé une démarche pour accueillir les nouveaux entrants à XLIM, souhaite avoir un retour du terrain sur l’utilisation de cette procédure pour l’améliorer à l’occasion de la rentrée prochaine 09/2009.

 

Les objectifs de cette réunion sont

  • De faire un bilan de la démarche « Amélioration de l’accueil des nouveaux entrants au sein d’XLIM » en cours,
  • De mettre en évidence les aspects positifs et les points à améliorer

Programme détaillé

  • QQOQCP – 10 min – pour bien poser le problème
  • Brainstorming silencieux – 20 min – émission d’idées sur les points à améliorer de la démarche en cours
  • Diagramme des affinités – 30 min – pour mettre en évidence les points à améliorer dans l’organigramme proposé par la direction
  • Conclusion – 20 min – pour se mettre d’accord sur le retour que nous ferons à la direction
  • Amélioration du site web

Le travail sur l’amélioration du site web est en cours depuis Mars 2008. Un groupe de travail composé du responsable du service informatique et d’un représentant de chaque département a été formé à cet effet. Il est animé par Mme. Annie BESSAUDOU.

Des actions nécessaires à l’amélioration du site web ont été décidées et l’une d’entre elle a été votée prioritaire : création d’une page en anglais du site.

Celle-ci a vu le jour en janvier 2009.

L’action suivante, et à laquelle j’ai participé, consistait à revoir la charte graphique du site.

 

Résultats

    • Plan d’actions

J’ai élaboré un plan d’actions pour me permettre de mieux répondre aux attentes des membres du groupe et faire en sorte que ma participation à leur projet soit la plus bénéfique possible.


Figure 25 : Diagramme des risques et alternatives pour l’amélioration du site web

retour sommaire

    • Réunions de travail

J’ai participé, depuis mon arrivé, aux réunions du groupe de travail et apporté mon aide à la revue de la charte graphique.

Cette action a abouti à la définition d’une nouvelle charte graphique qui attend une validation de la part de la direction.

Après accord de la direction, il sera fait appel à une entreprise extérieure pour modifier le site.

  • Aide à la mise en place d’une démarche qualité au sein de la plate forme

Deux membres du personnel rattachés à la plate forme, MM. Fréderic SIDOR et Sébastien ROUGIER, suivent cette année une formation en qualité. J’ai pu travailler avec eux sur la définition de leur projet d’intégration.

Résultats


    • Réunion de départ

Une première réunion avec Fréderic et Sébastien ainsi que le responsable qualité a eu lieu.

Elle a permis aux garçons d’éclaircir la problématique et le contexte du projet et ainsi, d’arriver à un sujet de travail qui permettrait d’améliorer le travail au sein de la plate forme.


Figure 26 : PDS du projet d’intégration des ingénieurs de la plate-forme

L’action est toujours en cours.

  • Elaboration d’un guide de réunion

Lors de la préparation de l’entrevue avec la direction concernant le service qualité un besoin concernant les techniques de préparation et d’animation des réunions s’est est apparu.

Suite à cela, le responsable qualité m’a proposé d’élaborer un petit guide court et accessible à tous qui permettrait à la personne qui le désire de préparer sa réunion.

 

Résultats

    • Aperçu du guide 

Pourquoi ce guide ?

  • Pour trouver des solutions à un besoin particulier, pour faire émerger de nouvelles idées en groupe ou afin de transmettre des informations cruciales, la réunion peut s’avérer un moyen efficace pour atteindre ces objectifs
  •   Mais cet outil peut très bien se retourner contre vous s’il est mal utilisé, et au final, vous aurez perdu du temps et fait perdre celui de vos collaborateurs sans qu’aucune décision concrète n’ait été prise
  •   Ce guide est là pour éviter cette catastrophe et permettre à l’initiateur et à l’animateur de la réunion de bien se préparer pour cet exercice assez périlleux

 

Plan du guide 

  • Une réunion : Pourquoi faire?
  • De quel type sera la réunion?
  • Les différents types de réunion
  • Réussir la réunion en trois étapes
  • Avant la séance
  • Pendant la réunion
  • Après la réunion
  • Pour résumer
  • Références

 

    • Diffusion du guide

Au départ, ce guide a été transmis, en plus du responsable qualité, aux responsables du projet « accueil des nouveaux entrants » et aux responsables de la démarche « qualité au sein de la plate forme ».

Finalement, il a été décidé d’en faire bénéficier tout le personnel en le mettant à sa disposition sur l’Intranet du laboratoire.

Perspectives

Bilan des actions

Ce tableau présente l’état d’avancement des actions qui m’étaient attribuées.

Celles qui sont en cours seront achevées à la fin de mon stage le 15 Juin.

Actions

Type

Etat

Raison d’être du service qualité

Missions principales

Achevé

Engagement de la direction

Missions principales

En cours

Plan d’actions du service qualité

Missions principales

En cours

Poursuite de l’amélioration de l’accueil des nouveaux entrants

Missions transversales

En cours

Amélioration du site web (partie stagiaire)

Missions transversales

Achevé

Aide à la mise en place d’une démarche qualité au sein de la plate forme

Missions transversales

En cours

Elaboration d’un guide de réunion

Missions transversales

Achevé

 

Tableau 7 : Etat d’avancement des actions entreprises

 

Poursuite du projet


Entité concernée

Type d’action

Action

Etat de l’action

XLIM

Organisation

Aider à afficher la stratégie du laboratoire

Non débuté

Communiquer le fonctionnement et les missions et objectifs des différents services

Non débuté

Aider à organiser des revues de directions

Non débuté

Travail sur la politique de sécurité des systèmes informatiques

En cours

Communication

Soutien de la démarche qualité « accueil des nouveaux entrants »

En cours

Soutien de la démarche qualité « amélioration du site web »

En cours

Lancement d’une démarche « développement de l’Intranet »

Non débuté

Amélioration

Création d’un groupe chargé de la mise en place d’espaces de travail collaboratif

Non débuté

Création d’un groupe chargé de la mise en place d’outils et méthodes de management de projet

En cours

Mise à disposition de documents d’aide à l’organisation et à l’animation de réunion

Fait

Création d’un groupe chargé de la mise en place d’un système de gestion documentaire

Non débuté

Carnot XLIM

Organisation

Aucune

 

Communication

Soutien de la démarche « offre de compétences de XLIM »

Fait

Organiser le séminaire Carnot XLIM

Non débuté

Amélioration

Accompagnement des démarches qualité au sein de la plate forme

En cours

Soutien de la démarche qualité « processus d’élaboration d’un contrat »

En cours

Service qualité XLIM

Organisation

Créer les documents nécessaires à la gestion du service qualité (politique qualité, plan d’actions, tableau de bord, etc.)

En cours

Appliquer les actions planifiées nécessaires au fonctionnement du service qualité (application du plan d’actions)

En cours

Faire vivre la page Intranet du service qualité

Non débuté

Communication

Communiquer la politique et les objectifs du service qualité

En cours

Sensibiliser le personnel à la démarche et communiquer les bénéfices de celle-ci

En cours

Communiquer sur l’avancement des actions d’amélioration continue amorcées

En cours

Amélioration

S’assurer de l’engagement de la direction dans l’action du service qualité

En cours

Faire appel à un soutien extérieur pour continuer la mise en place du service qualité (consultant, stagiaire, etc.)

Non débuté

Faire adhérer le personnel à la démarche (lancer d’autres actions impliquant plus de personnes)

En cours

Tableau 8 : Tableau des actions du service qualité

Ce tableau représente les actions du service qualité décidées lors du travail avec le responsable sur les objectifs de  sa mission.

 retour sommaire

Améliorations

    • Les problèmes rencontrés

Difficultés rencontrées

Améliorations suggérées

Absence du responsable qualité durant les trois premières semaines de mon projet

Familiarisation durant les trois semaines avec le laboratoire

Elaboration de l’état des lieux initial et rencontre dans ce cadre avec plusieurs membres du laboratoire

 

Une seule réunion avec la direction a eu lieu dans le cadre du travail sur l’implication de celle-ci dans la démarche

 

Relancer une nouvelle réunion en rappelant ma date de départ

Faire une réunion avec le directeur du laboratoire et le responsable du bureau Carnot uniquement

Difficultés à impliquer les parties concernées dans leur travail

 

Organiser des réunions de sensibilisation

Diffuser les documents qualités et les résultats des actions entreprises

Manque d'appui de la direction de XLIM

 

Organiser d’autres réunions avec la direction

S’appuyer sur le soutien du bureau Carnot XLIM pour persuader la direction

 

Problèmes de communication au sein du laboratoire

Travailler sur l’amélioration de la communication en interne

 

Tableau 9 : Problèmes rencontrés et améliorations proposées

    • Les apports du stage

Ce stage m’a permis de bien assimiler la plupart des notions traitées en cours. Il est la continuation logique de la formation reçue au premier semestre.

Outre le fait de m’avoir aidée à mettre en pratique mes connaissances théoriques, il m’a également enrichie d’un point de vue humain en me permettant de développer mes capacités de communication.

De plus, la relation avec mon maitre de stage, qui a décidé dès le départ de me considérer comme un conseiller qualité, a été des plus bénéfiques à mon apprentissage.

Ceci me donforte énormément dans mon choix et confirme mon envie de travailler dans les domaines du management où j'aurais la responsabilité de gérer une équipe, un service et d'interagir avec les différents membres d'une entreprise.

            La qualité pour la recherche n’est pas un mythe, bien au contraire : les laboratoires ont bien assimilé les enjeux socio-économiques actuels et tentent de se rapprocher, à travers leurs travaux, du monde industriel pour constituer des partenariats scientifique solides.

Dans cette optique, il apparaît clairement que la qualité est un outil au service de la recherche et non pas un moyen de brider la créativité des chercheurs.

Elle offre à chaque acteur du laboratoire la possibilité de réfléchir sur la façon d’améliorer la performance de celui-ci de manière continue.

Le laboratoire XLIM a fait un grand pas dans cette voie, grâce à l’adhésion au réseau des Instituts Carnot qui « impose » la mise en place d’une démarche qualité pour la recherche partenariale.

De plus, son initiative a dépassé le cadre de la recherche partenariale pour s’étendre à l’amélioration de la performance des services communs de soutien à la recherche (service général, plate forme, mission communication etc.).

Cependant, le responsable du service qualité devra porter plus d’efforts à l’amélioration de la communication interne qui, faute d’implication des différents membres du laboratoire, ralentit la progression des actions d’amélioration entreprises actuellement.

Cela se traduit en grande partie par la nécessité de la part de la direction de soutenir ces actions d’améliorations. Une implication plus importante de celle-ci  dans l’appui des démarches entreprises accroitrait la confiance du personnel et donnerait plus de poids aux décisions prises par le service qualité.

En conclusion et à l'issue de ce stage, il m'apparaît que l'aide d'un professionnel du domaine (consultant qualité ou un autre stagiaire), s'avère priomordiale pour continuer la progression de la démarche et soutrnie les efforts du responsable qualité, d'autant que ce dernier ne peut consacrer que 20% de son temps de travail au service qualité.

[1] Rapport sur l’état de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en France (Décembre 2008) - Ministère de l’enseignement supérieur de la recherche - http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid20112/enseignement-superieur.html, site visité le 25 Mai 2009

[2] Politique et administration de la recherche - Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche - http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid20003/politique-et-administration-de-la-recherche.html, site visité le 25 Mai 2009

[3] Le guide pratique de la LOLF (septembre 2006) - Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique - http://www.performance-publique.gouv.fr/les-ressources-documentaires/la-performance-de-laction-publique/le-guide-pratique-de-la-lolf-edition-octobre-2007/le-guide-pratique-de-la-lolf-2006.html , site visité le 25 Mai 2009

[4] Projet de loi de programme pour la recherche : Exposés des motifs - Pacte pour la recherche - Ministère de l’enseignement supérieur de la recherche - http://wwww.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pacte/pacte/index.htm, site visité le 26 Mai 2009

[5] Code de la recherche (13 Décembre 2008), http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000006071190&dateTexte=20090604, site visité le 26 Mai 2009

[6] Horizon 2020 : 12 Objectifs pour le CNRS – Mission de la stratégie et de la prospective - http://www.cnrs.fr/fr/organisme/msp.htm, site visité le 26 Mai 2006

[7] Réseau qualité recherche : réseau d’échange de bonnes pratiques et de conseils pour la mise en place de démarche qualité dans les laboratoires - http://www.rmsb.u-bordeaux2.fr/wikiQualite/, site visité le 26 Mai 2009

Bibliographie 

Monographies :

  • Guide du management dans le service public - Serge ALECIAN, Dominique FOUCHER, Marc CABANE – Les éditions d'Organisation, 1994, 430 pages
  • Le guide de la performance globale : 100 questions pour faire votre diagnostic et établir votre plan d’action - Centre des Jeunes Dirigeants – Les éditions d'Organisation, 2004, 215 pages
  • Maîtriser les processus de l'entreprise : Guide opérationnel - Michel CATTAN, Nathalie IDRISSI, Patrick KNOCKAERT - Les éditions d'Organisation, 2006, 330 pages
  • Le client au cœur de l’organisation : la qualité en action - Bernard DIRIDOLLOU, Charles VINCENT – Editions d'Organisation, 2001, 237 pages
  • Management : Stratégie et organisation - Jean-Pierre HELFER, Michel KALIKA, Jacques ORSONI – Vuibert, 2006, 482 pages

Rapports :

Sites web :

retour sommaire