Version française

Version originale

Toute allusion à des personnes, des faits ou situations existantes ou ayant existé etc....

Le personnage et les textes du BOFH sont la propriété de l'auteur Simon Travaglia qui a aimablement autorisé et aidé cette tentative de traduction.

Le Salopard d'Opérateur Du Diable


Le Salopard d'Opérateur Du Diable n#1

C'est jour de sauvegarde aujourd'hui et ça m'emm... à mort. Cependant, en tant que S.O.D.D, ça a ses avantages. Je réassigne nul à la sortie bande ; ça fait gagner tellement de temps, puisque je n'ai pas à me lever pour changer les bandes toutes les 5 minutes. Et les sauvegardes sont accélérées, donc c'est pas si mal n'est-ce pas ?
Un utilisateur appelle.
"Savez-vous pourquoi le système est lent, demande-t-il ?
- C'est probablement en liaison avec ... (je jette un coup d'oeil à l'excuse du jour) ... la vitesse d'horloge.
- Oh...
Comme il n'a pas compris de quoi je parle, il est satisfait.
"Savez-vous quand ce sera réglé ?
- Réglé ? Il y a 275 utilisateurs sur votre machine, et vous êtes l'un d'entre eux. Ne soyez pas si égoïste. Déloggez-vous maintenant pour laisser une chance à quelqu'un d'autre !
- Mais les résultats de mes recherches sont à sortir pour demain et je n'ai besoin que d'une page de Laser Print...
- BIEN SUR, VOUS EN AVEZ BESOIN ! Et bien, vous n'avez qu'à croiser les doigts pour que ça s'arrange !" Je raccroche.
On aurait vraiment pu croire que les gens apprendraient à ne plus appeler... Le téléphone sonne. C'est de nouveau lui, je le sais d'avance. Et ça me gonfle. Je prends une grosse voix.
"SALUT, SALARIÉ !
- Oh, je suis désolé, j'ai fait un mauvais numéro...
- Ah ouais ? Et quel est ton nom mon gars ? Sais-tu que les coups de téléphone inutiles coûtent du fric ? LE SAIS-TU ? Je serais trop bon de retirer ton temps perdu, MON temps perdu, et le coût de cet appel de ta paye hebdomadaire! EN FAIT JE LE FERAI !! Dès que j'en aurai fini avec toi, TU NOUS DEVRAS de l'argent ! QUEL EST VOTRE NOM ? ET NE MENTEZ PAS, NOUS AVONS UN IDENTIFICATEUR D'APPEL !!"
J'entends le combiné retomber et un son de pieds qui décampent ; il est de toute évidence en train de filer au bureau du Doyen pour se faire un alibi. Un regard sur son nom d'utilisateur, et je trouve son département. J'appelle la secrétaire du Doyen.
"Allo ?
- Hello, Simon, S.O.D.D, à l'appareil. Ecoute, quand ce type va se précipiter dans ton bureau, dans environ 10 secondes, PEUX TU LUI DONNER UN MESSAGE ?
- Je crois bien..., dit-elle.
- DIS LUI QU'IL PEUT COURIR, MAIS QU'IL NE PEUT PAS SE CACHER
- Euh... ok.
- ET MAINTENANT N'OUBLIE PAS, je n'aimerais pas avoir à parler à quiconque de ce fichier sur ton répertoire avec ta réponse à ce test de vie sexuelle...
Je l'entends commencer à pianoter sur son terminal...
"Ne t'inquiète pas, j'ai une copie. Sois une gentille secrétaire et fais passer le message...
Elle acquiesce en sanglotant ; je raccroche. Le pire, c'est que j'avais juste deviné le coup du test. De toutes façons, j'en prends une copie vite fait. Ça pourra faire une bonne lecture pour les longues soirées.
Pendant ce temps, les sauvegardes ont fini en un temps record : 2,03 secondes ! La technologie moderne n'est-elle pas merveilleuse ? Un autre utilisateur appelle.
"J'ai besoin de plus d'espace, dit-il.
- D'accord, pourquoi ne pas démenager au Texas, demandais-je ?
- Mais non, sur mon compte, idiot !
Idiot ? Ouh...
Je sens sa peur glisser le long de la ligne, mais il est trop tard, il est foutu et il le sait...
"Hum, je disais que ce que je voulais, c'était plus d'espace sur mon compte, *s'il vous plait*
- Sans doute, ne quittez pas.
Je l'entends soupirer de soulagement bien qu'il ait mis la main sur le récepteur.
"Voilà, vous avez *plein* d'espace maintenant !
- Combien en ai-je, insiste-t-il ?
Non là franchement, *IL* *ME* *BROUTE* ! Non seulement ils veulent plus d'espace, ils veulent le vérifier, et ensuite me reprendre si je ne leur en donne pas assez ! Ils devrait être content de ce que je leur donne et *c'est tout*! Retour au mode Roger Moore :
"Bien, voyons, vous avez 4 Mégas de disponible.
- Woaouh! 8 Mégas au total, merci, dit-il, ravi de ses talents de négociateur !
- Non (je l'interromps, en savourant ce moment comme un grand bordeaux millésimé, avec un exquis rôti à point), 4 Mégas au total...
- Hein ? J'utilisais déjà 4 Mégas, comment puis je en avoir 4 de libres ?
Je ne dis rien. Il va comprendre tout seul.
"AAAAAAAAARRRRRRRRGGGGGGGHHHH!"
J'en meurs de rire, c'est pas volé !


Le Salopard Opérateur Du Diable #2

retour

Je suis au bureau, en train de jouer à x-tank. C'est alors qu'un type sans cervelle m'appelle au téléphone. Je décroche.
"Hello ? dis-je.
- Qui est-ce ? demande-t-il.
- C'est moi je pense, répondis-je, ayant bien suivi mes cours de compétence téléphonique.
- Moi... qui ?
- C'est pour une sorte de calembour téléphonique, demandais-je, tout en m'acharnant à survivre jusqu'à la fin du jeu ?
Trop tard ! Je suis tué... Maintenant, je suis énervé !
"Que puis je faire pour vous ? demandais-je aimablement (l'un des principaux signaux d'alarme).
- Hum, j'aimerais savoir si nous avons un certain logiciel...
- De quel logiciel s'agit-il ?
- Euh, ça s'appelle BASIC.
>clickety clickety d-e-l-b-a-s-i-c-.-e-x-e click<
"Ah non, nous ne l'avons pas. Mais il y était avant...
- Oh... Bien, l'autre chose que je voulais savoir si le contenu de mon compte pouvais être copié sur bande pour que j'en ai une copie permanente à la maison au cas oł le pire arriverait...
- Le pire ?
- Bien, comme une déletion ou quelque chose de ...
- UNE DELETION ! Oh, ne vous en faîtes pas, nous avons des sauvegardes... (je suis si *ignoble* !) Quel est votre nom de login ?
Il me donne son nom d'utilisateur (quel idiot !) >clickety click<
"Mais vous n'avez aucun fichier sur votre compte ! m'exclamais-je, d'une voix pleine de feinte surprise.
- Mais si, j'en ai, vous devez regarder au mauvais endroit !
Alors comme ça il commence par ruiner ma partie d'x-tank, et *maintenant* il me traite de menteur... >clickety click<
"Oh non, je me suis trompé, dis-je.
Ne l'ai-je pas entendu grommeler "classique..." en sourdine ??!? Oh, mon cher...
"Je voulais dire : ce nom de login n'existe pas...
- Hein ? (gloups) C'est pas possible, je m'en suis servi ce matin même !
- Ah oui, c'est ça le problème, il y avait un virus sur le système ce matin, le ...euh...Virus DE VINCI, il efface les utilisateurs qui sont loggés quand il se déclenche.
- C'est pas possible, mon amie était loggée, et je suis sur son répertoire maintenant !
- C'est lequel ?
Il me dit son nom de login. Certaines personnes n'apprennent JAMAIS...
"Ah, ouais, elle était sur son compte juste après qu'on ait découvert le virus... >clickety click< "...elle a seulement perdu tout ses fichiers.
- Mais...
- Mais ne vous en faites pas, nous les avons sur bande...
- Oh, Dieu Merci !!!
- Sur bande de... listing papier. Avez-vous une loupe et un crayon ? RENDEZ-VOUS EN SALLE DES MACHINES !!! NYAHAHAHAHAHAHA!!!
Je suis absolument immonde !!!


Le Salopard d'Administrateur Systeme Du Diable

Le Salopard d'Administrateur Systeme Du Diable #1

retour

J'entre au bureau et c'est mon premier jour à ce poste. Je veux faire bonne impression, je commence donc par vider le casier "affaires à régler" dans la corbeille à papier. Ça, c'est être efficace !
Je reçois un appel du grand patron (il a reçu des plaintes au sujet du stagiaire S.O.D.D...) Je lui demande de me faire suivre toutes les réclamations, en lui expliquant que le mieux était de me laisser m'occuper du problème. J'appelle ensuite l'opérateur pour prendre rendez-vous.
Deux semaines plus tard, le voici donc à la convocation et je lui montre les plaintes qui se sont accumulées jusqu'à maintenant.
"Soixante-trois réclamations pour vos trois premières semaines ! C'est bien, mais ce n'est pas assez ! Vous devriez recevoir 10 plaintes par jour... au moins ! Voyons donc ce que vous faites de travers : vous recevez un appel d'un utilisateur. Que faites-vous ?
- Je le plante ? répond le stagiaire.
- NON ! Comment pouvez-vous les planter si vous ne connaissez pas leur nom de login ? Votre première priorité est de connaître leur nom d'utilisateur. Ensuite, que faites vous ?
- Je les plante ?
- NON ! Demandez-leur de vous exposer leur problème !
- Pourquoi ?
- Parce qu'ensuite, vous pourrez dire qu'ils vous ont mal expliqué leur problème! C'est un alibi formidable, il marche à tous les coups. Un utilisateur me téléphone pour se plaindre ; J'écoute son problème. Ensuite je peux dire "Oh, quand vous m'aviez dit "Mon PC ne marche pas", j'avais cru que vous vouliez me dire "Comment faire pour que mon PC ne marche jamais plus et détruise le travail de ma vie par la même occasion ?". C'est tout le temps comme ça !
Ensuite ils me disent que c'est incroyable, je dis que je suis terriblement désolé, puis je trafique leurs enregistrements de temps de connexion et d'utilisation CPU afin que leur facture mensuelle soit à peu près du montant de la dette nationnale brésilienne... Compris?
Donc, après avoir écouté leur problème, que faites-vous ?
- Je les plante ?
- NON ! Après, vous faites une excuse. Avez vous un calendrier d'excuses ?
- Euh, non...
- Et vous prétendiez être qualifié pour gérer des ordinateurs ? Vous feriez mieux de prendre le mien.
Je lui passe mon calendrier-épheméride, en le remettant à la première page.
"ENTROPIE... J'aime bien celle là. Maintenant, vous donnez au crétin une excuse et ensuite, que faites-vous ?
- Je le plante ?
- OUI ! (Il a sûrement une fixation) "Puis après ?
- Raccrocher ?
- NON ! Comme ça, ils vous rappelleront pour le même problème. Votre travail est de les faire CRAINDRE de vous appeler. Comment pouvez vous travailler si les gens appellent ? Donc, vous aller leur faire payer cher d'avoir commencé en appelant. Que feriez vous ?
- Supprimer leurs fichiers ?
- Ouais, c'est un début, mais ils pourraient rappeler quand ils auront d'autres fichiers. Vous voulez qu'ils ne rappellent JAMAIS. Que devez vous faire ?
- Les insulter ?
- Non, je vois que nous allons avoir besoin d'une démonstration. Avez vous un stylo bille à recharge métallique ?
- Oui...
- Voyez cette prise de secteur dans ce mur. Sortez la recharge du stylo et enfoncez la dans la prise.
- Mais il y a du jus !
- Vous croyez vraiment que je vous le demanderais si c'était le cas ?
- Oh ! >scric< >scric< >tchac< >BZZZZZZZEEEEERT !< >BOM !<
Bien sûr que oui... De toute façon, il ne valait rien. Pas d'instinct meurtrier.


Le Salopard d'Administrateur Du Diable #2

retour

Donc je fais passer l'entretien à une série de candidats pour trouver de nouveaux Opérateurs. En tant que Salopard Administrateur Système, j'ai des exigences élevées. Et en tant que Tout Dernier Salopard Op&eac plus élevées. Je reçois le premier postulant.
"Ok, dis-je, je vais juste vous poser quelques questions simples pour m'assurer de vos connaissances dans les domaines de l'Informatique et des Réseaux en relation avec les fonctions d'Opérateur.
- Sans problème.
- Bien. Question Un. Quel est le meilleur moyen d'empêcher un individu de poster des articles malpropres aux news ?
- Fermer son compte.
- Bon. Mais pouvez-vous développer ?
- Détruire tous ses fichiers, changer son mot de passe en "ânebaté" et effacer toute sauvegarde de ses fichiers.
- Excellent. Qu'est ce qu'une killfile ?
- Euh. C'est une liste d'éléments (noms, sujets, annonce) que vous voulez que le lecteur de news passe automatiquement pour qu'on n'ait pas à ramer à travers des tonnes de déchets.
- Eh non. Souvenez-vous que j'ai précisé concernant les fonctions de l'Opérateur réseau. Une killfile est en fait une liste de noms de personnes dont vous allez devoir régler le compte.
- Oh. Bien sûr...
- Ce n'est pas grave. Qu'est ce que DCE ?
- Détruit, Clos et Efface.
- Bien. NEPA ?
- N'Essayez Pas d'Appeler. Le mot d'ordre de l'Opérateur.
- Bien joué. BPMS ?
- Ne Bugge Pas Mon Supervisor. Probablement notre plus important acronyme.
- Brillant... D'accord, un usager vient à vous se plaindre d'un autre utilisateur qui envoie des messages sexuellement explicites. Que faites-vous?
- Je prends une copie des messages, je ferme le compte du plaignant (par accident) et j'extorque de l'argent de l'auteur des messages en menaçant de les montrer à sa famille.
- Bien. Je crois que vous ferez bien l'affaire. Prenez ce cable...
- Je ne le ferai pas.
- Excellent. Vous avez passé le test final. Vous commencez demain. Merci de sortir par cette porte afin de ne pas déranger les autres candidats.
BZZZZZEEEERETTT! Poignée de porte électrifiée... Ils se font tous avoir. Je pense que c'est la plaque "Département des réclamations" qui les attire comme des papillons de nuit sur une ampoule... Je pousse le corps par la sortie de secours.
"AU SUIVANT !"