Économie de Fonctionnalité

Frédéric Huet

Commercialiser le service rendu par un produit plutôt que le bien lui-même : par exemple, vendre aux transporteurs des kilomètres de roulage et non plus des pneus, comme le propose Michelin. C'est le principe de l'économie de fonctionnalité.

Au laboratoire connaissance, organisation et systèmes techniques (Costech) de l'UTC, Frédéric Huet mène des recherches sur ce nouveau modèle d'activité potentiellement moins prédateur de ressources naturelles : "Il a l'avantage d'amener les entreprises à se concentrer sur la valeur d'usage de leurs produits et non sur la multiplication des biens matériels vendus, d'où des économies de matière et d'énergie. D'autant que, souvent, l'industriel reste propriétaire du bien et gagne à ce qu'il ait la durée de vie la plus longue possible. Mais il s'agit d'une approche complexe à mettre en œuvre, car elle suppose que les entreprises se réinventent, trouvent de nouveaux modes de rémunération, de nouvelles méthodes de conception de leurs produits."

Comment favoriser cette mutation ? Costech a participé à un projet réunissant plusieurs laboratoires et des industriels autour de cette question : Innovation durable à cycles d'upgrade multiples (IDcyclum). Son enjeu : lutter contre l'obsolescence accélérée des objets grâce à des produits modulaires et évolutifs, d'emblée conçus pour pouvoir être mis à niveau au fil de l'évolution des technologies et des besoins des consommateurs. Un fabricant d'électroménager pourrait ainsi proposer à ses clients de faire évoluer leur aspirateur pour qu'il consomme moins d'énergie ou pour qu'il soit connecté à Internet et leur apporte de nouveaux services, et se rémunérerait sur ces mises à niveau. "La technique joue un rôle décisif, souligne Frédéric Huet. C'est un moyen de "servicialiser" peu à peu une offre. D'où notre postulat : pour intégrer les principes de l'économie de fonctionnalité, un industriel doit repenser conjointement la conception de ses produits et son business model. Nous avons donc conçu une méthodologie permettant d'avancer de front sur les problématiques techniques (l'écoconception du produit) et économiques (le business model), tout en stimulant la créativité des entreprises pour ouvrir le champ des possibles : quels services innovants apporter au client à la place de la propriété du bien, comment concevoir le produit pour le rendre évolutif, quelles modalités de rémunération imaginer, comment organiser la production, etc. ?"

IDcyclum s'est achevé en 2016. Cette méthode peut maintenant être expérimentée sur un projet industriel réel.

Revenir au menu