Gestion des actifs physiques

Jean-Pascal Foucault

Villes, hôpitaux, universités, aéroports, gares, usines, routes ... Il est essentiel de préserver les bâtiments et autres infrastructures urbaines existantes le plus longtemps possible. "D'abord parce que nous n'avons pas les moyens de les renouveler tous les cinquante ans, explique Jean-Pascal Foucault, chercheur au laboratoire modélisation multi-échelle des systèmes urbains (Avenues) de l'UTC. Ensuite, parce qu'il s'agit d'une authentique démarche de développement durable permettant d'économiser des matériaux et de l'énergie. Mais, pour cela, encore faut-il dépasser la vision classique de la gestion des actifs physiques, qui se limite généralement au cycle de vie des matériaux, c'est-à-dire aux opérations de maintenance et de renouvellement systématique d'équipements."

Ce que propose le chercheur ? Des méthodes et des outils d'aide à la décision innovants, qui conjuguent trois cycles de vie. Celui des matériaux, bien sûr, mais aussi celui des usages : "Tout actif physique est conçu pour répondre à des besoins. Or ceux-ci évoluent dans le temps. Maintenir la valeur d'usage d'une infrastructure sur le long terme (son utilité par rapport aux besoins) nécessite donc de l'adapter à ces mutations. Par exemple, le développement de la prise en charge multidisciplinaire des maladies chroniques ou les traitements ambulatoires supposent de reconfigurer les hôpitaux." Enfin, troisième cycle de vie à prendre en compte : celui de la gouvernance. Comment évoluent les politiques sociale, économique et environnementale des décideurs et comment y adapter les actifs physiques ?

"Pour prendre les bonnes décisions, il faut faire dialoguer ces trois cycles, explique Jean-Pascal Foucault. Et notamment trouver le point d'équilibre entre logiques individualistes et intérêt collectif. Par exemple, avec la génération des papy-boomers, on observe une pression croissante pour climatiser les chambres d'hôpitaux, ce qui va à l'encontre de la transition énergétique. Quels mécanismes incitatifs mettre en place pour dépasser les logiques de cavalier seul de ce type sans tomber dans un collectivisme pur et dur qui confinerait à la dictature ? C'est sur cette dialectique que je travaille depuis vingt ans."

Des recherches qui ont donné naissance à une entreprise : tbmaestro. Implantée en France et au Canada, elle aide les acteurs publics et privés à optimiser la gestion de leurs actifs physiques en s'appuyant sur des solutions conçues par le chercheur et les équipes de l'entreprise.

Revenir au menu