Ludification

Dominique Lenne

Comment donner au public et surtout aux jeunes l'envie d'approfondir leur culture artistique en visitant un musée ? Pour Dominique Lenne, chercheur au laboratoire heuristique et diagnostic des systèmes complexes (Heudiasyc) de l'UTC, la réponse passe entre autres par la ludification : l'intégration d'une dimension ludique dans les audioguides.

C'est une des voies explorées dans le cadre du projet CIME (Contextual Interactions for Mobility in Education), qu'il a coordonné : "Les audioguides actuels sont loin d'exploiter toutes les possibilités offertes par les technologies de l'information et de la communication pour favoriser l'apprentissage informel. L'objectif premier de CIME était donc d'étudier une application plus évoluée, sur tablette ou smartphone, qui propose au visiteur un parcours sur mesure en fonction de ses centres d'intérêt et du contexte : par exemple, s'il s'arrête devant une peinture, elle lui recommande d'autres œuvres du musée en lien avec ce tableau. Mais, pour rendre cet outil encore plus attractif et propice à l'apprentissage, nous y avons ajouté un jeu, avec des QCM sur l'art. Tout comme le parcours suggéré au visiteur, le questionnaire n'est pas prédéterminé : il se construit de façon dynamique et personnalisée selon les œuvres qu'il a déjà vues et celles qui s'en rapprochent, mais aussi selon ses réponses, qui déterminent le niveau de difficulté du jeu."

CIME s'appuie pour cela sur une ontologie : une représentation des connaissances sur l'art intelligible par une machine, qui a la forme d'une arborescence et dont les branches correspondent aux liens entre les informations (tel tableau a été peint à telle date par tel artiste, qui appartient à telle école stylistique...). "L'un des enjeux du projet était de développer des mécanismes de calcul permettant de rapprocher différentes œuvres et artistes figurant dans l'ontologie et d'établir, par exemple, que Léonard de Vinci est plus proche de Raphaël que de Van Gogh, explique Dominique Lenne. C'est grâce à ces calculs que l'outil peut aiguiller le visiteur vers des tableaux en rapport avec ceux qui l'ont intéressé et lui poser des questions pertinentes par rapport au contexte."

Financé par l'ex-région Picardie, CIME, qui associait l'UTC, l'université de Picardie Jules Verne, le musée du Palais impérial de Compiègne et le service patrimoine et tourisme d'Amiens métropole, s'est achevé fin 2016. Il a fait l'objet d'un démonstrateur et pourra donner lieu à des applications pour la découverte de musées, mais aussi de sites touristiques.

Revenir au menu