Thérapies vasculaires

Anne-Virginie Salsac

Leur champ d'investigation : la biomécanique des fluides appliquée à la santé. En couplant simulations numériques et travaux expérimentaux, Anne-Virginie Salsac et son équipe du laboratoire biomécanique et bioingénierie (BMBI) de l'UTC modélisent les écoulements sanguins, de la microcirculation à l'hémodynamique des grands vaisseaux. L'enjeu ? "Caractériser les écoulements tant physiologiques que pathologiques, afin d'aider au développement et à l'optimisation de techniques de diagnostic et de traitement thérapeutique par voie vasculaire", explique la chercheuse.

L'équipe travaille en effet sur les thérapies endovasculaires, qui consistent à amener des dispositifs biomédicaux jusqu'à une zone cible via les vaisseaux sanguins pour permettre un traitement localisé et peu invasif. "Nos recherches portent notamment sur l'utilisation de microcapsules comme vecteurs pour transporter des substances actives et sur leur comportement lorsqu'elles interagissent avec des écoulements physiologiques, détaille Anne-Virginie Salsac. Comment se déforme leur enveloppe sous l'effet des forces de l'écoulement ? Comment contrôler le relargage de la substance encapsulée en agissant sur les propriétés mécaniques de l'enveloppe ou en stimulant sa rupture, par exemple au moyen d'ultrasons ? Les techniques sophistiquées de modélisation et caractérisation ouvrent la voie à l'optimisation des microcapsules en fonction des applications."

L'équipe travaille aussi sur l'embolisation endovasculaire de vaisseaux anormaux nécessitant d'être obstrués. "Nous avons par exemple lancé un projet sur l'utilisation clinique de colles chirurgicales pour traiter des pathologies comme les malformations artérioveineuses, précise Anne-Virginie Salsac. Celles-ci comportent un enchevêtrement de petits vaisseaux très fragiles, d'où un risque d'hémorragie. L'injection de colle est classique en pratique clinique, mais n'a fait l'objet que de peu d'études fondamentales. Les connaissances restent donc majoritairement empiriques. Des questions se posent sur la manière dont se fait la réaction, sur les temps de polymérisation de la colle au contact du sang, etc. Pour une meilleure maîtrise du geste thérapeutique, il est nécessaire de mieux comprendre ces phénomènes très complexes."

Les recherches d'Anne-Virginie Salsac et de ses collaborateurs sur les écoulements sanguins et microcapsules sont mondialement reconnues et ont permis à la chercheuse d'être honorée de trois prix en 2015 : une médaille de bronze du CNRS et deux trophées des Femmes en or, ceux de l'innovation et du public.

Revenir au menu