Retour

Processus Industriels et Services

※ Page du Diplôme d'Ingénieur par la Formation Continue

L'ingénieur FQI est un ingénieur GM qui a les connaissances nécessaires à la compréhension et à la résolution des problèmes posés par la maîtrise du process, l'assurance qualité, la sûreté de fonctionnement, la gestion de projets... Il sait également mettre en place les politiques qualité et/ou environnementale, et mener une certification de produit ou de système qualité.

Offre pédagogique

L'enseignement comporte deux composantes essentielles à la formation : l'aspect technique et scientifique ( méthodes statistiques de maîtrise de process, plans d'expériences et méthodologie Taguchi, sûreté de fonctionnement des systèmes, causes et remèdes des défaillances des matériaux et structures, contrôles non-destructifs, réingénierie, référentiels et normes) et l'aspect relationnel et management.

Equipe pédagogique

Elle est constituée d'enseignants-chercheurs en mathématiques appliquées et management de la qualité. De plus, une équipe de spécialistes du monde industriel et économique intervient sur les approches pratiques.

Relations internationales

  • Milieu universitaire : Canada (Sherbrooke), Suède (Linköping), Espagne (Valladolid), Angleterre (Cranfield), Argentine,...
  • Milieu industriel : Renault, Valéo, Plastic Omnium, Aérospatiale, CNES, Cetim, GEC Alsthom, Décathlon, Ligeron SA, Gaz de France, DNV, France Télécom, EDF, ...

Débouchés

Qualité = fonction transversale dans l'entreprise Les débouchés sont principalement dans l'industrie mécanique mais de plus en plus dans le secteur de l'agroalimentaire et celui du tertiaire (banques, assurances, hôtellerie, transport, santé,...)

Evolution de carrière

Le jeune diplômé occupe un poste d'ingénieur qualité, il évolue rapidement vers un poste de responsable qualité ou de responsable de site de production pour obtenir le statut de Directeur Qualité. La concurrence et l'évolution des entreprises, tournées de plus en plus vers 'la satisfaction du client " induisent des besoins considérables en ingénieurs qualité et ceci dans tous les secteurs d'activité.

※ Page du Diplôme d'Ingénieur par la Formation Continue

Basée essentiellement sur la connaissance approfondie des procédés industriels, cette filière forme des ingénieurs ayant une connaissance dans le domaine du contrôle et de la conduite des procédés.

Objectifs

Cette formation leur permettra de dialoguer avec les responsables des systèmes informatiques de contrôle à l'usine, dans le but d'améliorer les conditions de fonctionnement des unités de production et d'optimiser leur rendement.

Offre pédagogique 

  • U.V. de base du Génie des Procédés
  • chimie des solides nucléaires et catalytiques
  • automatique avancée
  • conception de procédés propres
  • logique floue : concepts et applications
  • grandeurs physiques et leurs mesures
  • procédés de séparation
  • sécurité des systèmes et fiabilité humaine

Stages et relations industrielles

45 % des offres d'embauche proviennent des projets. Environ 50 % des étudiants passent 1 semestre à l'étranger (Allemagne, Espagne, Canada, Finlande, Suède...).

Débouchés

  • grands groupes chimiques
  • ingénierie de procédés

Métiers visés

  • ingénieur R&D
  • responsable qualité
  • responsable production 
  • ingénieur procédé
  • responsable projet et industrialisation

Formations complémentaires

Master "Transformation et Valorisation des Ressources Naturelles" dans deux spécialités : 

  • PTV2R "Procédés et Technologies de Valorisation des Ressources Renouvelables"
  • GPF "Génie des Produits Formulés" Doctorat
※ Page du Diplôme d'Ingénieur par la Formation Continue

Les diplômés de la filière PIL sont des ingénieurs généralistes ayant suivi une formation en industrialisation de produits manufacturés et en gestion des systèmes de production sous contrainte d'optimisation des flux, des délais, de la qualité, des ressources matérielles et humaines.

Offre pédagogique

La formation de base est complétée par des enseignements relatifs à l'organisation et la gestion de production, l'industrialisation, la maîtrise de la qualité et la fiabilité industrielle, ainsi que la conception et la gestion de la supply chain. En complément des enseignements théoriques et technologiques, des projets sont proposés pour préparer les étudiants au contexte professionnel et au travail en équipe.

Enseignements spécifiques à la filière :

  • organisation et gestion industrielle
  • management des performances et amélioration continue
  • supply chain management et ERP
  • simulation et optimisation des flux
  • maîtrise statistique des processus et fiabilité industrielle
  • industrialisation et FAO
  • industrialisation et FAO
  • manufacturing process management et usine numérique

Ces thématiques sont abordées en prenant en compte les contraintes environnementales et en développant la capacité à faire preuve d'une éthique professionnelle. Cette formation est aussi accessible par la voie de la formation continue et de l'apprentissage.

Stages et relations industrielles

Le projet de fin d'études est réalisé en milieu industriel - stage d'une durée de six mois - dans les secteurs de l'automobile (Faurecia, PSA Peugeot Citröen, Renault, Valeo), des transports (Air France, RATP), des cosmétiques (Chanel, Colgate Palmolive), de l'aéronautique (Airbus et Aérolia), de l'industrie de process (Arcelor Mittal), de l'industrie de biens de consommation (Procter & Gamble), de la logistique... Ce stage peut être mené à l'étranger.

Relations internationales

Les universités partenaires de l'UTC : Allemagne (Berlin, Braunschweig), Brésil (Curitiba, Florianopolis), Finlande (Helsinki, Lappeenranta, Oulu), Royaume-Uni (Cranfield, Glasgow, Loughborough), Suède (Göteborg, Linköping, Lulea)...

Débouchés

La filière PIL forme des ingénieurs industrialisation (bureau des méthodes), production, logistique et qualité, des ingénieurs d'applications (CFAO, PLM, ERP, MES, MPM), des ingénieurs projet ou encore des ingénieurs conseil.

Les ingénieurs de la filière PIL trouvent des débouchés dans divers secteurs d'activités tels que la production manufacturière (aéronautique, automobile, biens de consommation, équipementier, pétrochimie...), les services (distribution, transport et logistique,...) et les éditeurs ou les intégrateurs de logiciels.

Les ingénieurs PIL peuvent aussi poursuivre leurs études en préparant un doctorat, dans un contexte universitaire (à l'UTC ou dans un autre établissement) ou industriel.

※ Page du Diplôme d'Ingénieur par la Formation Continue

La filière MOPS a pour objectif de former des ingénieurs aptes à analyser le comportement des produits et des structures, à les dimensionner et les valider, à l'aide des outils informatiques de calcul et d'optimisation.

Offre pédagogique

Durant sa formation, l'ingénieur MOPS approfondit plus particulièrement ses connaissances en mécanique numérique. Il maîtrise les techniques de modélisation et de simulation par éléments finis, dans le cadre de l'ingénierie assistée par ordinateur. La formation de base en mécanique et en méthodes numériques est complétée par des enseignements relatifs à la modélisation et à l'optimisation des structures. En complément des enseignements théoriques et technologiques, des projets sont proposés pour préparer au contexte professionnel et au travail en équipe.

Enseignements spécifiques à la filière : 

  • éléments finis avancés
  • dynamique des structures
  • modélisation du crash et analyse d'impacts
  • analyse modale en acoustique et vibrations
  • modélisation des systèmes biomécaniques
  • optimisation en mécanique

Stages et relations industrielles

La formation spécifique de la filière comprend un projet de fin d'études en milieu professionnel - stage d'une durée de six mois. Ce stage peut se dérouler au sein d'un grand groupe industriel (Arcelor Mittal, EADS, EDF, PSA, Renault, Valeo...), dans un organisme de recherche (CEA, Cetim...), dans une société de services ou chez un éditeur de logiciels (Dassault Systèmes, Digital Product Simulation, ESI...). Ce stage peut être mené à l'étranger.

Relations internationales

Il peut s'agir d'un semestre d'études dans les universités partenaires de l'UTC : Espagne (Saragosse), Pays-Bas (Twente), Suède (Göteborg, Linköping), Chine (Shanghaï)...

Débouchés

La filière MOPS forme des ingénieurs calcul/simulation, des ingénieurs de recherche ou d'études et développement, des ingénieurs projets, des ingénieurs d'applications et des consultants. Les ingénieurs MOPS peuvent aussi poursuivre leurs études en préparant un doctorat, dans un contexte universitaire (à l'UTC ou dans un autre établissement) ou industriel.

Objectifs de la formation 

  • Former des techniciens de haut niveau, opérationnels et capables d'assurer la sûreté de fonctionnement des équipements industriels à moindre coût.
  • Apporter des compétences intermédiaires entre celles de technicien et d'ingénieur afin de préparer aux métiers de responsables de services maintenance.

Compétences attendues

  • Concevoir des solutions d'amélioration de la sûreté de fonctionnement
  • Définir et mettre en œuvre des techniques avancées de maintenance
  • Piloter les actions de maintenance
  • Communiquer avec les différents partenaires

Contenu et durée de la formation

  • 480 heures de cours, TD et TP
  • 120 heures de projet tuteuré
  • 15 semaines de stage

› Culture générale d'entreprise : Communication, Connaissance de l'entreprise, Anglais

› Management et gestion de maintenance : Management, Gestion d'un projet de maintenance, Gestion de maintenance, Gestion de production

› Sûreté de fonctionnement et techniques avancées de maintenance : Outils de surveillance et d'inspection, Auto-diagnostic, télémaintenance, Approche FMDS, Outils statistiques

› Technologies associées aux systèmes : Asservissement, Hydraulique, Analyse fonctionnelle et structurelle, Génie électrique

Public concerné

Les étudiants, salariés, demandeurs d'emploi titulaires d'un Bac+2 du secteur technique :

  • BTS Maintenance Industrielle, Mécanique Automatisme Industriel, Electrotechnique ou à dominante technologique...
  • DUT Génie Industriel Maintenance, Génie Electrique et Informatique Industrielle, Génie Mécanique et Productique...
  • Licence 2 des domaines Sciences et Technologie

Insertion professionnelle

Les diplômés de cette licence professionnelle peuvent accéder aux métiers de la maintenance industrielle :

  • Responsable du groupe technique de maintenance
  • Chef du service entretien, travaux neufs
  • Chef du service maintenance
  • Agent de maîtrise responsable d'équipes de maintenance
  • Responsable du service technique

Projet tuteuré

Le projet tuteuré met le stagiaire en situation d'analyse, de recherche et de résolution d'une problématique liée à la maintenance industrielle. Il permet de travailler dans le cadre d'un travail d'équipe, essentiel au bon fonctionnement des entreprises.

Stage entreprise

Il représente la mise en situation professionnelle de la formation reçue par le stagiaire et prépare son insertion dans la vie active.

Objectif

Cette formation permet aux participants d'approfondir leurs compétences en industrialisation et fabrication assistée par ordinateur et programmation de machine à commande numérique.

Contenu

Consolidation et/ou acquisition des connaissances suivantes :

  • élaboration d'avant-projet de fabrication,
  • spécification des gammes et définition du procédé,
  • préparation et définition de la phase d'usinage en FAO,
  • spécification des programmes à commande numérique et validation par post-processeur,
  • liaison CAO - FAO - MOCN (échange de données).

Méthode pédagogique

  • Cours, travaux pratiques, et mini-projet
  • Application FAO : Catia V5 et NCSimul
  • Application MOCN : 4, 3 et 2 axes

Public

Techniciens supérieurs et ingénieurs en Industrialisation, Fabrication, Méthodes et Production.

Aucun prérequis.

Méthodes de la fiabilité expérimentale et opérationnelle

Contenu

  • Introduction à la sûreté de fonctionnement et ses composantes
  • La fiabilité prévisionnelle - rappels
  • La fiabilité expérimentale : les plans d'essais multifactoriels pour l'optimiisation de la fiabilité et les plans de validation par essais des objectifs fiabilité
  • La fiabilité opérationnelle : la validation finale des objectifs de fiabilité ; l'organisation du retour d'expérience et la croissance de fiabilité
  • Evaluation de la formation

Méthode pédagogique

  • Module de 28 heures de formation organisé sur quatre journées de présentiel (7 heures de formation par jour).
  • Pas plus de 10 stagiaires par session pour faciliter les échanges et l'accompagnement personnalisé.

Public

Responsables Projets, Ingénieurs et Techniciens Bureau d'Etudes et Essais.

Aucun prérequis.

Objectif

Cette formation permet aux participants d'approfondir leurs connaissances sur les systèmes mécatroniques et leurs compétences en conception robuste.

Contenu

Consolidation et/ou acquisition des connaissances suivantes :

  • définition et fondamentaux des systèmes mécatroniques
  • maîtrise des méthodes de conduite et de traitement de planification d'essais (plans d'expériences)
  • maîtrise des techniques d'acquisition pour connaître l'état d'un système mécatronique

Méthode pédagogique

  • Cours, travaux pratiques (Excel, Matlab, Minitab) et mini-projet
  • Approfondissement en acquisition sur Labview

Public

Techniciens supérieurs et ingénieurs en Conception, Etudes, Intégration Systèmes.

Aucun prérequis.

Objectif

Cette formation permet aux participants d'identifier et d'éliminer les différents gaspillages qui alourdissent le travail et pénalisent les performances.

Contenu

Acquisition et/ou consolidation des connaissances des outils du Lean Manufacturing, pour analyser les processus de production et mettre en place des améliorations (Kaizen, 5S, TPM, SMED, KANBAN).

Les améliorations apportées par l'utilisation des outils du Lean Manufacturing concernent :

  • le dégraissage local des opérations
  • l'amélioration des flux physiques
  • la simplification des flux d'information

Méthode pédagogique

  • Cours, travaux pratiques, et mini-projet

Public

Ingénieurs et techniciens responsables en production ou méthodes.

Aucun prérequis.

Cette formation vise à maîtriser le processus d'élaboration d'un plan d'expériences.

Objectif

  • Bâtir un plan adapté à son contexte
  • Exploiter les plans d'expérience : traitement, analyses, interprétation
  • Connaître les outils mathématiques qui informent sur la validité du modèle mathématique fourni par le plan d'expériences
  • Savoir utiliser le logiciel JMP (SAS Institute) sur les types de plans d'expériences abordés

Contenu

› Découvrir la méthodologie - Phases de construction d'un plan d'expériences

  • Concepts généraux des plans d'expériences
  • Avantages de l'approche multivariable
  • Notations spécifiques
  • Domaine d'études
  • Contraintes spécifiques
  • La modélisation mathématique
  • Présentation de la fonction de désirabilité
  • Premiers pas avec le logiciel

› Technique du screening

  • Plans factoriels complets
  • Plans factoriels fractionnaires - théorie des aliases
  • Choix de plans complémentaires pour les plans fractionnaires
  • Problèmes d'erreurs systématiques : le blocking

› Analyser les résultats du plan d'expérience

  • Modélisation de la réponse Localisation des optimums
  • Analyse de variance - tests statistiques de validation du modèle
  • Variance des coefficients

› Méthodologie des surfaces de réponses , spécifique à l'optimisationLes plans composites

  • Propriétés caractéristiques de plans d'expériences (orthogonalité, isovariance par rotation, précision uniforme)
  • Les plans Box-Behnken
  • Les plans Boehlert
  • Notion de séquentialité
  • Les plans d'expériences particuliers
  • Le plan Simplex - évolution par itération
  • Les plans de mélange - cas particulier de variables liées par une contrainte

Méthode pédagogique

  • Application - atelier sur logiciel spécifique

Public

Ingénieurs et techniciens - Responsables industrialisation, responsables fabrication, responsables qualité dans l'industrie - Chefs de projets.

Aucun Prérequis.

Objectif

Cette formation permet aux participants d'approfondir leurs compétences dans l'utilisation de la méthode par éléments finis afin de résoudre des problèmes non linéaires.

Contenu

Consolidation et/ou acquisition des connaissances suivantes : 

  • Non linéarités géométriques, matérielles et contact
  • Modélisation par éléments finis de poutre, plaque/coque, et volume
  • Utilisation de code de calcul par éléments finis
  • Interprétation de résultats
  • Critère de défaillance

Méthode pédagogique

  • Cours, travaux pratiques, et mini-projet
  • Logiciels MSC Patran / MSC Nastran, Abaqus, IDEAS

Public

Ingénieurs en Conception et Études - Développement.

Aucun prérequis.

Objectif

Cette formation permet aux participants d'approfondir leurs compétences en CAO et d'aborder les concepts et principes du PLM.

Contenu

Consolidation et/ou acquisition des connaissances suivantes :

  • modélisation CAO 3D paramétrée et conception en contexte
  • spécification du squelette de conception et intégration de règles métier
  • gestion des données techniques et du cycle de vie des produits
  • maitrise du versionnement données et des documents
  • intégration de données CAO et PLM

Méthode pédagogique

  • Cours, travaux pratiques, et mini-projet
  • Approfondissement CAO sur Pro/ENGINEER et Catia V5
  • Initiation PLM sur Advitium et Windchill

Public

Techniciens supérieurs et ingénieurs en Conception, Etudes, Industrialisation, Méthodes.

Aucun prérequis.

Objectif

Cette formation permet aux participants d'approfondir leurs compétences en conception et définition de systèmes mécaniques.

Contenu

Consolidation et/ou acquisition des connaissances suivantes :

  • analyse fonctionnelle technique
  • conception préliminaire et choix de solutions techniques
  • analyse du comportement mécanique (géométrie, cinématique, efforts, déformations, ...)
  • conception détaillée des liaisons mécaniques
  • conception détaillée de mécanismes et de transmissions de puissance
  • dimensionnement RDM et comportement dynamique

Méthode pédagogique

  • Cours, travaux pratiques, et mini-projet
  • Applications sous Adams, Catia V5, Pro/ENGINEER, I-deas, ...

Public

Techniciens supérieurs et ingénieurs en Conception, Etudes, Industrialisation, Méthodes.

Aucun prérequis.

Présentation

Les stations de travail disposant de plus en plus de puissance de calcul et graphique, les IHM et les solutions de simulation ou de visualisation de données font de plus en plus appel aux techniques de la réalité virtuelle (modélisation tridimensionnelle, image de synthèse temps réel).

Tout domaine ou application dans lequel l'aspect visuel doit être amené à jouer un rôle peut tirer partie des techniques de 3D temps réel (simulation, visualisation de données, IHM, film scénarisé vers navigation interactive, design, etc.).

Objectif

  • Appréhender les clefs technologiques de la réalité virtuelle (RV)
  • Comprendre les problématiques et techniques incontournables
  • Découvrir les enjeux.

Méthode pédagogique

Les participants amèneront les thèmes d'étude de cas qui seront traités pendant la formation. Ils pourront ainsi voir très concrètement comment approcher un problème appartenant à leur domaine industriel. L'interaction du groupe sera requise pour la formulation de problèmes industriels concrets à résoudre par les techniques d'image de synthèse.

Un dossier décrivant une problématique du domaine des participants devra être soumis au moins deux semaines avant le début de la formation pour pouvoir être pleinement pris en compte durant le stage. On exposera comment différentes problématiques industrielles suggérées par l'auditoire peuvent trouver leurs solutions avec les techniques d'images de synthèse et quelles sont les limitations et contingences de ces solutions.

Public

Décideurs, ingénieurs et cadres de projets Le nombre de participants est strictement limité à 10 pour permettre une interaction efficace pendant les études de cas.

Aucun prérequis.

Objectif

  • Appréhender les clefs technologiques de la réalité virtuelle (RV)
  • S'initier aux techniques de base de l'image de synthèse temps réel (langages, API)
  • Mettre en œuvre ces techniques au travers de quelques cas pratiques (programmation C++)

La formation proposée permettra aux participants de devenir opérationnels immédiatement en réalité virtuelle et de commencer dès la fin du stage la conception et le développement d'application

Méthode pédagogique

  • Exposés théoriques et travaux pratiques sur PC graphique 3D (lancer de rayons, rendu Open GL avancé)
  • Mini projet en intersession avec capitalisation des travaux effectués en fin de formation.

Le nombre de participants est limité à 10 pour permettre de disposer d'un poste de travail par personne et pour offrir une aide efficace pendant les travaux pratiques. Une bonne connaissance du langage C++ est recommandée.

Public

Ingénieurs scientifiques d'étude et / ou de recherche appliquée.

Aucun prérequis.

Objectif

Cette formation permet aux participants de maîtriser les stratégies de résolution et les méthodes numériques à mettre en œuvre pour résoudre des problèmes d'optimisation couplant plusieurs disciplines.

Contenu

Consolidation et/ou acquisition des connaissances suivantes :

  • Pratique de l'optimisation multi-disciplinaire
  • Optimisation globale
  • Estimation d'incertitudes et optimisation
  • Approche multi-niveaux et multi-critères de l'optimisation
  • Réduction de modèles
  • Optimisation collaborative

Méthode pédagogique

  • Cours, Travaux pratiques

Public

Ingénieurs en Conception et Études - Développement.

Aucun prérequis.

Objectifs

Il s'agit de délivrer une formation scientifique suffisamment poussée afin d'amener les participants à :

  • Maîtriser l'élaboration d'un plan d'expérience.
  • Exploiter les plans d'expérience : traitements, analyses, interprétation.
  • Devenir efficace dans la pratique des plans d'expérience.
  • Réduire les délais et les coûts d'optimisation du couple produit/process.

Modalités pédagogiques

  • Cours magistral, exercices d'application et simulation

Ateliers interactifs

Les supports de cours seront remis sur clé USB format PDF

Durée : 2 jours soit 14 heures de formation.

› 1ère demi-journée : Généralités sur les plans d'expériences Historique, principe de la méthodologie, les plans complets, présentation d'un cas d'école

› 2e demi-journée : Les plans fractionnaires (+ Travaux Pratiques) Les plans 2^k-p, construction des plans, méthodes Tagushi

› 3e demi-journée : Analyse de la variance ANAVAR sur un plan à 1 facteur, ANAVAR sur un plan à N facteur, Application sur un TD Excel

› 4e demi-journée : Travaux dirigés en situation complète : réglage optimale d'une machine de vernissage Présentation du logiciel SIMDI, Présentation du problème, Débriefing

Coût

Nous consulter

Présenter les interactions entre plusieurs disciplines de la mécatronique (électronique, électromécanique, automatique, informatique) dans le cadre de la mise en œuvre de commande de systèmes électriques contrôlés.

Objectifs

  • Présenter les interactions entre plusieurs disciplines de la mécatronique (électronique, électromécanique, automatique, informatique) dans le cadre de la mise en œuvre de commande de systèmes électriques contrôlés.
  • Acquérir une vision globale d'un système mécatronique
  • Comprendre le rôle et l'interaction des principaux composants nécessaires à la commande d'actionneurs électriques
  • Présentation des principales solutions technologiques

Contenu

  • Rappels bases d'électricité et d'électronique analogique (Filtres, AOP,composants passifs RLC, semiconducteurs)
  • Rappels bases d'électromagnétisme
  • Présentation des différents types de machines électriques
  • Alimentation des machines électriques
  • Convertisseurs de puissance, PWM
  • Implantation d'une commande numérique, présentation types de processeurs (DSP, FPGA), bus de communication
  • Automatique, intérêt et réglage de correcteurs, schéma de commande d'une machine électrique

Modalités pédagogiques

  • Cours magistraux avec support PowerPoint mis à disposition des stagiaires
  • Points discussions après chaque grande partie
  • Etudes de cas d'application
  • Présentation sur plateformes expérimentales de commandes numériques de machines électriques : machines à courant continu, machine DC brushless
  • Présentation sur plateformes expérimentales de commandes numériques de convertisseurs de puissance

Durée

3 jours - 21 heures

Public et Pré-requis

Ingénieur, Technicien supérieur, Chef de projet, recherche et développement

Coût

Nous consulter

Le Master Qualité de l'UTC propose la plupart de ses enseignements sous forme de modules courts accessibles en formation continue. La pédagogie est adaptée aux exigences professionnelles avec des cours, le matin, suivis généralement d'ateliers d'appropriation dès l'après-midi.

Les modules proposés vont de 2 à 6 jours et peuvent se capitaliser avec un cursus déjà acquis ou à de l'expérience professionnelle pour obtenir le Master Qualité de l'UTC par la voie de la formation continue ou par la VAE (Validation des Acquis de l'Expérience).

Objectifs

Dans une première partie, cet enseignement aborde la mesure comme élément de base de la prise de décision et de la nécessité de garantir la qualité des processus de mesurage : le système international d'unité, les normes d'assurance de la qualité des mesure (Bonnes pratiques de laboratoire, ISO17025 et ISO10012). Les méthodes de mesure de l'immatériel, d'enquête de satisfaction et de mesure d'opinion. La prise en compte de la complexité par des méthodes équilibrant plusiuers types de mesures (Balanced scorecard).

La seconde partie initie l'étudiant aux concepts, méthodes et outils de la logique floue facilitant la modélisation des situations décisionnelles complexes. Par exemple sont abordés les approches classique et augmentée, les outils de découverte automatique de connaissances à partir de données, les applications à la modélisation prédictive expérimentale et l'optimisation de processus complexes. Diverses études de cas publiques en analyse de risque, traitées avec le robot logiciel xtractis® de modélisation prédictive, seront aussi présentées.ublicIngénieurs, cadres techniques et professionnels dans le domaine de la qualité

Programme

  • Mesures et garantie de la qualité d'un système de mesurage : concepts, référentiels et normes (ISO 10012, ISO 17025..)
  • Mesure de l'immatériel et méthode de pilotage stratégique (Balanced scorecard BSC)
  • Six Sigma : théorie
  • Atelier d'appropriation
  • Paradigme du flou:pour exploiter la richesse de l'Imprécision, de l'Incertitude et de la Subjectivité.
  • Possibilité et Nécessité : pour mesurer la confiance sans probabilité.
  • Système flou : pour raisonner et prendre des décisions en environnement complexe.
  • Problèmes de régression ou de classification.
  • Modélisation prédictive versus modélisation descriptive.
  • Précision, robustesse et complexité des modèles.
  • Propriétés à respecter par toute technique de modélisation prédictive efficiente.
  • Etudes de cas et démonstration opérationnelle du robot logiciel xtractis© de modélisation prédictive

Durée

6 jours (40h de cours, TD et TP / 60h de travail personnel)

Coût

2800 €

  • Statistiques générales pour l'ingénieur
  • Gestion de production des ERP
  • Réalisation de prototypes
  • Technologie de fabrication
  • FAO-MOCN
  • Recherche opérationnelle en productique
  • Système de production et usine numérique
  • Modélisation numérique

› Nous consulter pour les programmes et les tarifs.

  • Fiabilité et ingénierie robuste de produits
  • Ingénierie robuste et maîtrise statistique des procédés

› Nous consulter pour les programmes et les tarifs.

  • Choix des matériaux et procédés
  • Mise en forme des matériaux
  • Mécanique des matériaux
  • Modélisation géométrique
  • Dynamique des solides
  • Conception
  • Capteurs et instrumentation

› Nous consulter pour les programmes et les tarifs.

Contact

Une question ? Contactez nous !
Tél : 03 44 23 49 19 | Contacter par mail