Retour

Filière Mécatronique, Actionneurs, Robotisation & Systèmes (MARS)

La filière MARS fournit à ses étudiants les compétences nécessaires à la conception de systèmes complexes intégrant de la mécanique, des actionneurs électriques, de l’électronique et de l’informatique. Ces compétences s’étendent à la conception, la mise en œuvre ou la maintenance de systèmes automatisés ou robotisés de production. La formation comprend un enseignement très large basé sur le mariage du génie électrique et du génie mécanique et permet une approche globale (systèmes) ou composants (actionneurs électriques, électronique de commande et de puissance, automatique, …).

Enseignements

La formation de base d’ingénierie mécanique est complétée par des enseignements en automatique, électronique, robotique et actionneurs électriques. Les connaissances acquises peuvent, au cours de la carrière de l’ingénieur, être utilisées aussi bien au niveau d’ensembles automatisés que de tout autre projet de mécatronique associant les systèmes électriques ou électroniques à la mécanique. La formation théorique est complétée par une approche expérimentale adaptée : travaux pratiques, mise en œuvre de logiciels professionnels de simulation couramment utilisés dans l’industrie (PSPICE, FLUX 2D, Simulink), Uvs TX, projets personnels…

Dans le cadre de la filière MARS, le programme de cours comprend : formation de base en génie mécanique, électronique analogique et numérique, électronique de puissance, actionneurs électriques, robotique industrielle, automatique, machines de conversion d’énergie…

Équipe pédagogique

Les enseignements spécifiques de la filière sont proposés par l’équipe du laboratoire Roberval. Cette structure travaille en collaboration étroite avec de nombreux industriels sous forme de contrats de recherches (CEA, VALEO, EDF, Renault, PSA… ). Cela lui permet de proposer un programme pédagogique régulièrement adapté aux besoins des industriels.

Équipements

Les moyens d’essais mis à la disposition des étudiants sont directement issus du milieu industriel : plateformes d’essais de machines tournantes, oscilloscopes numériques et analogiques, systèmes d’acquisition, ordinateurs avec logiciels de simulation industriels spécifiques, variateurs vectoriels de vitesse, carte de contrôle d’axe à base de DSP…

Stages et relations industrielles

Les étudiants effectuent 6 mois de stage (semestre 7) et 6 mois de projets de fin d’études (PFE) en milieu industriel ou en laboratoire de recherche (semestre 10). Les étudiants qui le souhaitent passent un semestre ou plus à l’étranger pour effectuer leur stage et/ou projet de fin d’études.

International

Outre les semestres d’études en université ou leur projet de fin d’études dans l’industrie, la filière permet l’obtention d’un double diplôme en collaboration avec l’université de Cranfield (Angleterre), l’Université de Braunschweig ou Berlin (Allemagne), Turin (Italie), Saragosse (Espagne). Ils offrent de nombreuses possibilités d’enrichir leur culture, tout en complétant leur formation en mécatronique. L’Amérique du Nord attire souvent les étudiants pour des formations de fin d’études.

Différents projets de fin d’études se sont déroulés chez des industriels aux États-Unis (DELPHI), en Allemagne (Volkswagen), en Suède (ABB). D’autres projets se déroulent en laboratoires universitaires (Canada, Angleterre, USA, Pologne, Singapour…). 45 % d’étudiants passent 1 semestre ou plus à l’étranger.

Débouchés

La formation d’ingénieurs en Génie Mécanique filière MARS prépare aux carrières dans lesquelles la Mécanique et le génie électrique coexistent. La formation, volontairement très large, permet d’envisager différentes évolutions de carrière, dépendant des choix et des goûts des individus. Les ingénieurs fortement motivés par la technique peuvent s’y adonner pendant de nombreuses années en tant qu’ingénieur d’étude puis chef de projet. Une prise de responsabilités conduisant à des postes de gestion ou de direction est une évolution logique de carrière.

60% des offres d’emploi proviennent des projets de fin d’études réalisés par les étudiants au sein des entreprises comme Airbus, DCNS, EDF, Faurécia, PSA, Renault, Safran, Stelia, Valéo…

La majorité des débouchés sont situés dans les domaines de la construction mécanique, de l’aéronautique, l’espace, la défense, l’industrie automobile et ses équipementiers, le conseil, l’énergie et l’environnement…

Exemples de métiers : ingénieur d’études en mécatronique, ingénieur en robotique, ingénieur bureau en électromécanique, ingénieur systèmes électroniques embarqués, ingénieur conseil, ingénieur automaticien…

Formations complémentaires

L'UTC propose également :

  • un master Sciences et technologie, spécialité Systèmes mécatroniques et mécanique avancée

› Ces formations, et d'autres plus courtes, diplômantes ou non dans les mêmes domaines, sont accessibles dans le cadre de la formation continue / VAE et de l'apprentissage.

Contact

Responsable de la filière
Christophe Forgez
Tél : 03 44 23 45 08 | Contacter par mail

Assistante
Caroline Zimmermann
Contacter par mail

Responsable pédagogique IM
Nicolas Buiron
Tél : 03 44 23 73 98 | Contacter par mail

Coordinatrice des stages (de A à K)
Catherine Baligand
Tél : 03 44 23 52 36 | Contacter par mail

Coordinatrice des stages (de L à Z)
Muriel Petitalot
Tél : 03 44 23 43 32 | Contacter par mail

Guide de l'Etudiant

pdf

Télécharger

Plaquette de l'Ingénierie Mécanique

pdf

Télécharger