TSH, une Pédagogie innovante et une Recherche pluridiciplinaire

TSH propose une pédagogie innovante résolument tournée vers l'exploitation et l'analyse des situations de l'ingénieur contemporain. Cette pédagogie se déploie aujourd'hui tant dans le cadre des enseignements que dans le cadre des stages et projets de fin d'études. Le département TSH s'investit également dans l'offre de formation du dispositif apprentissage avec la même volonté d'un travail sur les situations vécues par les étudiants en entreprise.

Les Sciences Humaines et Sociales à l'UTC

Le département TSH vise à souligner l'entrelacement irréductible entre fait technique ou technologique et monde socio-économique, entre situations de travail et responsabilité éthique et politique à dimension sociétale et citoyenne.

Ce projet vise à construire, à enseigner et à valoriser :

  • des connaissances et des paradigmes de recherche, de nature à renouveler l'analyse et la compréhension de ces situations. Particulièrement interdisciplinaire, le département mobilise et conjugue ainsi des connaissances issues des sciences cognitives, des sciences de l'information et de la communication, de l'économie et de la gestion, de la philosophie, de la sociologie...
  • des démarches et des outils pour agir dans ces situations (management de projets innovants, conception d'interfaces interactives, interculturalités...

Le département assure ainsi des fondamentaux et des ouvertures sur des pratiques très contemporaines.

Chiffres clés

La place essentielle qu'occupe le département TSH à l'UTC s'exprime à travers les quelques chiffres clés suivants :

  • Plus de 100 Unités de Valeur proposées
  • 30% des enseignements suivis par tout ingénieur diplômé de l'UTC sont des UVs de TSH
  • 2500 étudiants par semestre
  • 1 filière transversale de Management de Projets Innovants (ouverte à toutes les branches)
  • Plus de 500 diplômés de la filière MPI (Management de Projets Innovants) de l'UTC depuis 2000
  • Plus de 30 chercheurs dans l'unité de recherche Costech
  • 1 Master mention Innovation et Complexité (IC) avec 2 spécialités : UXD, User Experience Design et SIC, Stratégie pour l'Innovation en Situation Complexe
  • 8 mineurs (parcours balisés)

Afin d'enrichir l'excellence technologique de nos étudiants ingénieurs par d'autres compétences, l'organisation pédagogique de TSH est structurée autour de trois types de situations rencontrées par les ingénieurs :

L'objectif n'est pas ici de se substituer aux compétences techniques, au sens strict du terme, délivrées dans les enseignements de branche/filière, mais d'enrichir ces compétences à partir de points de vue complémentaires. Ainsi, la place de l'utilisateur dans la conception et l'usage d'un dispositif technique, les mutations induites par l'avènement des dispositifs numériques dans de nombreux secteurs d'activité (par exemple liés aux industries culturelles), l'appréhension croissante des interactions homme - technique dans la conception des nouvelles technologies... peuvent aujourd'hui faire l'objet d'apprentissages à partir d'apports issus des SHS.

En suivant les enseignements du domaine " Concevoir ", l'étudiant sera capable :

  • D'appréhender, dans sa multi dimensionnalité et sa complexité, le contexte socio-technique et humain dans lequel s'inscrit un processus de conception
  • De manipuler et implémenter des méthodologies intégrant cette exigence d'approche socio-technique de la conception

Dans un contexte internationalisé où les situations de communication sont instrumentées par des outils (numériques) évoluant sans cesse, l'ingénieur contemporain doit non seulement maîtriser plusieurs langues et leur contexte interculturel, mais aussi des démarches et pratiques multiples (communication professionnelle et scientifique, collaboration inter-organisationnelles et intra-organisationnelle, gestions des différents médias, etc.). Il doit en outre, pour pouvoir s'adapter aux évolutions constantes, se doter d'outils théoriques qui lui permettent d'analyser les situations de communication (aspects techniques et sociétaux) afin de construire des choix pertinents. Face à ces exigences de compétences communicationnelles, les SHS, et notamment celles issues des sciences de l'information et de la communication offrent des savoirs et savoir-faire constitutifs de ces compétences.

En suivant les enseignements de ce domaine " Communiquer ", l'étudiant saura :

  • Adopter une posture critique face aux différents dispositifs communicationnels et construire des choix intégrant les aspects techniques, sociétaux et interculturels.
  • Mobiliser différentes méthodes et outils de communication en situation y compris les langues étrangères et évoluer dans des contextes interculturels multiples.

Les situations d'ingénierie relèvent couramment de pratiques et d'activités collectives. Les ingénieurs se retrouvent ainsi engagés dans des processus collectifs, débordant parfois le " périmètre " de l'organisation : équipe projet avec contributeurs à distance, à l'étranger, interactions étroites avec les clients ou partenaires... Au sein de ces collectifs, l'ingénieur est fréquemment amené, au-delà de sa stricte contribution technique, à endosser des rôles d'organisateur ou de manager : chef de projet, responsable d'équipe, interlocuteur client ou fournisseur... Les enseignements du domaine " organiser et manager " ont ainsi vocation à contribuer à la construction de ces compétences organisationnelles et managériales. Ces compétences se déploient dans un contexte socio-économique et organisationnel en profonde mutation, qu'il s'agit d'appréhender pour mieux s'approprier les méthodologies permettant d'agir dans cette complexité contemporaine.

En suivant les enseignements de ce domaine " organiser et manager " les étudiants sauront :

  • Appréhender la complexité des systèmes socio-économiques et organisationnels dans laquelle se déploient les activités d'ingénierie.
  • Mobiliser des méthodologies pour conduire divers projets ou activités impliquant une dynamique collective articulée avec les différentes fonctions de l'organisation

Pour ces trois types de situation (d'importance pédagogique équivalente), les étudiants sont invités à combiner, de manière équilibrée, des démarches et pratiques et des connaissances issues de différentes disciplines des Sciences Humaines et Sociales.

Chacune de ces situations peut être approfondie : soit dans la filière transversale Management des Projets Innovants (MPI), soit dans le cadre des 8 "mineurs" (parcours) de TSH.

Ces parcours permettent aux futurs ingénieurs d'acquérir, via un cursus spécifique d'enseignement, une seconde spécialité.

La recherche à TSH s'appuie sur deux structures, une unité de recherche pluridisciplinaire Costech et une unité d'innovation ICS qui permettent à l'ensemble des acteurs de TSH mais aussi d'autres départements (Enseignants, chercheurs et étudiants) de travailler ensemble des questions de fond avec les outils numériques adéquates.

Costech, Connaissance Organisation et Systèmes TECHniques (EA2223) est le laboratoire de recherche du Département Technologies et Sciences de l'Homme (TSH) de l'Université de Technologie de Compiègne (UTC).

L'unité de recherche Costech est une équipe d'accueil pluridisciplinaire regroupant des chercheurs travaillant sur les relations Homme / Technique / Société, dont l'objectif est la description, l'analyse, la modélisation et la conception des interactions outillées dans les systèmes complexes, sociaux et techniques.

Au croisement des sciences pour l'ingénieur, de la philosophie et des sciences humaines et sociales (sciences cognitives, sciences économiques et de gestion, sciences de l'information et de la communication), il interroge le phénomène technique dans sa dimension constituante des expériences humaines et des pratiques sociales.

ICS, Ingénierie des Contenus et Savoirs est une Unité d'Innovation à l'interface de l'université et du monde socio-économique. Elle travaille sur l'étude, le développement et les usages des technologies numériques pour l'ingénierie des connaissances. Son expertise est aujourd'hui déterminante du point de vue de la mise en œuvre, à TSH et à l'UTC, d'une pédagogie innovante en prise avec les situations de l'ingénieur contemporain.

La Cellule d'Appui Pédagogique qui s'inscrit dans cette unité d'innovation, propose au corps enseignant des supports, des méthodes et des accompagnements sur mesure afin d'adapter en permanence les enseignements de l'UTC grâce aux outils numériques et audio-visuels appropriés.

L'enseignement des langues vise non seulement à améliorer les compétences linguistiques des étudiants, mais aussi à les sensibiliser aux questions et problématiques liées à la communication et à la culture.

Le diplôme d'ingénieur UTC est attribué aux étudiants ayant atteint en anglais le niveau B2 du Cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l'Europe, comme l'exige la Commission des Titres de l'Ingénieur (CTI).

Ce niveau est validé :

  • par l'obtention d'un score minimal de 785 au " Listening and Reading Test " du TOEIC, ou de tout autre test certifiant le niveau B2

Test of English for International Communication (TOEIC)

Il s'agit d'un test standardisé donnant des scores fiables, qui évalue par un système de questions à choix multiples, l'aptitude des personnes non-anglophones à utiliser l'anglais dans un contexte professionnel ou dans des situations de communication internationales. L'examen dure 2h et comprend 200 questions, 100 de compréhension orale avec support audio (45 minutes) et 100 de compréhension écrite (75 minutes). Les questions du TOEIC sont basées sur d'authentiques exemples tirés de situations professionnelles internationales (réunions, voyages, téléphone...). Chaque candidat obtient une appréciation distincte de sa compréhension orale et écrite, avec un score de 5 à 495 points pour chacune. Le score total se situe donc entre 10 et 990 points. L'UTC propose une préparation au TOEIC dans le cadre de l'UV T001 et organise plusieurs passages durant chaque semestre. L'UTC finance un passage du TOEIC par étudiant.

Test of English As a Foreign Language (TOEFL) 

Le but de ce test est d'évaluer les compétences en anglais de ceux dont la langue anglaise n'est pas la langue d'origine. La plupart des collèges et universités aux Etats-Unis et au Canada anglophone utilisent les résultats du TOEFL dans leur procédure d'admission des étudiants étrangers. Le TOEFL est reconnu par de nombreuses institutions.

  • par la validation d'une UV d'anglais de niveau B2 minimum

A noter : l'obtention d'un niveau C1 en anglais et d'un niveau B1 dans une deuxième langue est vivement conseillée. Pour les départs à l'étranger, un bon niveau de la langue d'accueil est en effet nécessaire pour suivre les cours sans trop de difficultés.

D'autres langues sont également accessibles à l'UTC proposées à plusieurs niveaux (du débutant au confirmé) : Allemand, Espagnol, Chinois, Japonais, Portugais, Italien.

Le Français Langue Etrangère (FLE)

Le FLE est à l'attention des étudiants étrangers et se décline sous un dispositif intensif lors des mois d'été ou d'inter semestre puis tout au long des semestres à travers plusieurs UVs de niveaux différents.

Contact

Responsable du Département TSH
Nathalie Darene
Tél : 03 44 23 49 25 | Contacter par mail

Plaquette TSH

pdf

Télécharger

Guide de l'étudiant

pdf

Télécharger