Rechercher

Generic filters
Exact matches only
  • Partenariats internationaux

    Par­te­na­riats stratégiques

    Partenariats stratégiques

    Un par­te­na­riat inter­na­tio­nal stra­té­gique se carac­té­rise par les élé­ments consti­tu­tifs suivants :

    • une taille cri­tique en termes d’étudiants, ensei­gnants-cher­cheurs, cher­cheurs et per­son­nel concerné ;
    • plu­sieurs aspects allant de la for­ma­tion, à la recherche et l’innovation ;
    • visi­bi­li­té à l’échelle ins­ti­tu­tion­nelle et par le par­te­naire concerné ;
    • trans­ver­sa­li­té thé­ma­tique et poten­tiel d’ouverture sur plu­sieurs dépar­te­ments, branches et thé­ma­tiques de for­ma­tion et de recherche ;
    • tra­jec­toire de déve­lop­pe­ment par­ta­gée et assu­mée par les deux par­te­naires pou­vant prendre la forme de plates-formes et de labo­ra­toires conjoints.

    Par­mi les par­te­na­riats d’envergure et com­por­tant un poten­tiel de par­te­na­riat stra­té­gique, voi­ci ceux qui sont à ce stade identifiés.

    • Tech­nische Uni­ver­sität Braun­sch­weig (Alle­magne)
      • La Tech­nische Uni­ver­sität Braun­sch­weig (20 000 étu­diants et 3 700 per­son­nels) est une uni­ver­si­té alle­mande publique qui se situe dans le Land de Basse Saxe dans la ville de Braun­sch­weig en Alle­magne. Les thé­ma­tiques fortes de recherche sont les sui­vantes : 1) Mobi­li­ty, 2) Metro­lo­gy, 3) Infec­tion and The­ra­peu­tics et 4) Future City. (En savoir plus sur les thé­ma­tiques)
      • La TUBS fait par­tie des par­te­naires his­to­riques de l'UTC. Depuis 1989, 130 étu­diants alle­mands sont venus à l'UTC, pour 350 étu­diants de l'UTC qui ont fait un séjour d'études ou un double-diplôme à la TU Braun­sch­weig. En recherche, la col­la­bo­ra­tion concerne en par­ti­cu­lier l'ingénierie méca­nique et le génie des pro­cé­dés qui ont don­né lieu à des cotu­telles de thèse et pro­jets euro­péens. Entre 2013 et 2019, il y a eu 11 co-publi­ca­tions, impli­quant 13 co-auteurs, signées par les deux établissements.
      • 16 juillet 2020 : pre­mier work­shop vir­tuel
        Un pre­mier work­shop vir­tuel de recherche avec la TU Braun­sch­weig, s’est tenu jeu­di 16 juillet 2020. Ani­mé par le pro­fes­seur Diet­zel, doyen de la facul­té d’ingénierie méca­nique de la TU Braun­sch­weig et res­pon­sable alle­mand du double-diplôme, il a réuni 20 col­lègues issus des deux éta­blis­se­ments. Les thèmes de la mobi­li­té, de la ville du future ain­si que des infec­tions et leurs trai­te­ments ont été abor­dés. Un deuxième sémi­naire se tien­dra phy­si­que­ment en Alle­magne à l’automne 2020.
    • Uni­ver­si­té liba­naise (Liban)
    Par­te­na­riats privilégiés

    Partenariats privilégiés

    Les par­te­na­riats inter­na­tio­naux pri­vi­lé­giés se dis­tinguent par les élé­ments consti­tu­tifs suivants :

    • Le par­te­na­riat pré­sente une taille cri­tique en termes d’étudiants, ensei­gnants-cher­cheurs, cher­cheurs et per­son­nel concerné ;
    • Il couvre plu­sieurs aspects allant de la for­ma­tion, à la recherche et l’innovation ;
    • Il s’agit d’un par­te­na­riat iden­ti­fiable et visible à l’échelle ins­ti­tu­tion­nelle et par le par­te­naire concerné.

    L’objectif de ces par­te­na­riats est de per­mettre des mobi­li­tés flé­chées en grand nombre et incluant si pos­sible l’option d’un double-diplôme ou d’un par­cours séjour-stage à l’étranger. Il peut être mono­thé­ma­tique, mais pré­sente un inté­rêt fort, mais ciblé, d’un labo­ra­toire, dépar­te­ment. Ces par­te­na­riats pri­vi­lé­giés sont coor­don­nés par un ensei­gnant-cher­cheur, cher­cheur ou per­son­nel référent. 

    À titre d’exemple d’un tel par­te­na­riat, on peut citer les col­la­bo­ra­tions avec : 

    • l’université de Val­pa­rai­so (Chi­li),
    • l’université de Water­loo (Cana­da),
    • le Poli­tec­ni­co di Tori­no (Ita­lie)
    • et l’université de Sara­je­vo (Bos­nie).
    Double diplômes

    Double diplômes

    La notion de cur­sus bi-diplô­mant à l'international recouvre la pos­si­bi­li­té pour un élève ingé­nieur fran­çais ou étran­ger de se voir décer­ner les diplômes de deux éta­blis­se­ments por­tant sur le même domaine, l'un en France, l'autre à l'étranger, dans les­quels il a effec­tué une par­tie suf­fi­sante (au regard des règle­ments natio­naux ou de l'établissement le régis­sant) de son cursus.

    Pourquoi effectuer un double diplôme ?

    L'avantage est une vraie connais­sance appro­fon­die d'un autre sys­tème et de l'augmentation de l'attractivité de la/du future ingénieur/e pour le mar­ché de l'emploi de ce deuxième pays ain­si que pour des groupes indus­triels opé­rant mondialement.

    Les doubles diplômes ral­longent de ce fait la durée des études, d'environ un semestre, c'est-à-dire de 6 mois, voire d'une année.

    Atten­tion : cer­tains doubles diplômes requièrent le paie­ment de frais de sco­la­ri­té étran­gers, pour de plus amples infor­ma­tions, n'hésitez pas à nous contacter.

    En savoir plus sur les double-diplômes

    Conven­tions Erasmus+

    Conventions Erasmus+

    Depuis de nom­breuses années, l'UTC est titu­laire de la charte Eras­mus+ pour l'enseignement supé­rieur. Cette dis­tinc­tion per­met à l'établissement de déve­lop­per ses par­te­na­riats euro­péens, ain­si que de ren­for­cer la qua­li­té de la mobi­li­té de ses étu­diants, de ses ensei­gnants et de son personnel. 

    De plus, l'engagement de l'UTC dans le pro­gramme Eras­mus+ s'inscrit plei­ne­ment dans sa stra­té­gie inter­na­tio­nale visant notam­ment à sou­te­nir la moder­ni­sa­tion et l'internationalisation.

    Men­tions légales : Ce pro­jet a été finan­cé avec le sou­tien de la Com­mis­sion euro­péenne. Cette publi­ca­tion n'engage que son auteur et la Com­mis­sion euro­péenne n'est pas res­pon­sable de l'usage qui pour­rait être fait des infor­ma­tions qui y sont contenues.

    Erasmus+ accompagne les personnes en situation de handicap

    La démo­cra­ti­sa­tion du pro­gramme Eras­mus + est un des objec­tifs du pro­gramme pour la période 2014–2020. Eras­mus+ vise à pro­mou­voir l'équité et l'inclusion en faci­li­tant "l'accès des par­ti­ci­pants issus de milieux défa­vo­ri­sés et ayant moins de pos­si­bi­li­tés que leurs pairs, lorsque la situa­tion de ces per­sonnes limite ou empêche leur par­ti­ci­pa­tion à des acti­vi­tés trans­na­tio­nales". Par­mi les fac­teurs limi­tant la mobi­li­té de ces per­sonnes, sont cités les obs­tacles socio-éco­no­miques, mais aus­si le han­di­cap ou les pro­blèmes de santé :

    • han­di­cap (à savoir les par­ti­ci­pants ayant des besoins par­ti­cu­liers) : per­sonnes pré­sen­tant un han­di­cap men­tal (intel­lec­tuel, cog­ni­tif, ou trouble de l'apprentissage), phy­sique, sen­so­riel, ou autre ;
    • pro­blèmes de san­té : per­sonnes souf­frant de pro­blèmes de san­té chro­niques, de mala­dies graves ou de patho­lo­gies psy­chia­triques.

    Une prise en charge complète des frais supplémentaires liés au handicap

    Ce point est par­ti­cu­liè­re­ment inté­res­sant pour les béné­fi­ciaires poten­tiels du pro­gramme Eras­mus+, puisque le pro­gramme pré­voit une prise en charge par­ti­cu­lière incluant les coûts addi­tion­nels concer­nant direc­te­ment les par­ti­ci­pants han­di­ca­pés et les per­sonnes qui les accom­pagnent. Le pro­gramme pré­voit éga­le­ment des finan­ce­ments sup­plé­men­taires pour per­mettre aux par­ti­ci­pants concer­nés d'avoir accès à des sou­tiens tech­niques et péda­go­giques adap­tés. L'intégralité des frais direc­te­ment liés au han­di­cap du par­ti­ci­pant et, le cas échéant, d'un accom­pa­gna­teur est prise en charge par le pro­gramme, y com­pris les frais de voyage et de sub­sis­tance des accompagnants.

    Erasmus + ou AMI : Bourses disponibles, prêts étudiants et aides au départ

    Lors de la pré­pa­ra­tion de votre départ à l'étranger il est impor­tant de bien réa­li­ser son bud­get mois par mois pour évi­ter toute sur­prise. Vous pou­vez comp­ter sur des aides dis­po­nibles pour vous accom­pa­gner comme la bourse Eras­mus ou la bourse AMI mais si vous n'êtes pas éli­gible à ces bourses ou qu'il vous fau­dra un com­plé­ment pour vivre, vous pou­vez vous ren­sei­gner sur les dif­fé­rents prêts étu­diants. Dif­fé­rentes banques pro­posent des prêts étu­diants per­met­tant leur obten­tion sans garan­tie ou sans avoir de garant. Il est aus­si pos­sible d'ouvrir pour les jeunes des comptes en banque sans garan­tie de reve­nus. Ces der­nières vous pro­po­se­ront pour cer­taines des cartes ban­caires gra­tuites et une ges­tion effi­cace de vos besoins et démarches.

    L'UTC et la francophonie

    Français langue étrangère (FLE)

    Intersemestre : cours intensif de français

    Un stage inten­sif de fran­çais de 4 semaines est pro­po­sé aux étu­diants accueillis dans le cadre des par­te­na­riats inter­na­tio­naux, avant le début de chaque semestre. Cet ensei­gne­ment lin­guis­tique est éga­le­ment com­plé­té tout au long du semestre par des cours heb­do­ma­daires de 3 à 4 heures.

    • 4 semaines en juillet : cours de fran­çais inten­sif (100 heures), en plus d’excursions, acti­vi­tés cultu­relles et sportives.
    • 4 semaines en août : cours de fran­çais inten­sif (100 heures), en plus d’excursions, acti­vi­tés cultu­relles et sportives.
    • 4 semaines de fin jan­vier à fin février : cours de fran­çais inten­sif (de 80 à 100 heures)

    Ces pro­grammes sont gra­tuits pour les étu­diants en échange. Il faut s’inscrire tôt car le nombre de places est limité.

    Pendant le semestre : Français langue étrangère (FLE)

    Des cours de Fran­çais Langue Étran­gère (FLE) sont pro­po­sés à tous les étu­diants de l’UTC qu’ils soient étu­diants de tronc com­mun, de branche ou de troi­sième cycle. Après un test de pla­ce­ment, les étu­diants sont orien­tés vers l’UV de leur niveau.

    La fina­li­té des cours est la suivante :

    • la pra­tique de la langue fran­çaise afin de pou­voir com­mu­ni­quer dans la vie sociale, uni­ver­si­taire et professionnelle
    • l’ouverture sur la socié­té et la pen­sée contem­po­raines et françaises
    • la sen­si­bi­li­sa­tion aux dis­cours scientifiques
    • l’acquisition de méthodes de tra­vail universitaires

    Les pro­grammes péda­go­giques sont défi­nis selon les niveaux du cadre com­mun de réfé­rence pour les langues pro­po­sés par le conseil de l’Europe.

    Label Qualité FLE

    Le Centre de Fran­çais Langue Etran­gère de l’Université de Tech­no­lo­gie de Com­piègne a obte­nu le Label Qua­li­té FLE en 2015, décer­né par le Centre Inter­na­tio­nal d’Études Péda­go­giques.

    Ce label garan­tit la qua­li­té dans les 5 domaines :

    • Ensei­gnants
    • For­ma­tions
    • Accueil et accompagnement
    • Locaux et équipements
    • Ges­tion

    Le Centre de FLE de l’UTC garan­tit la pré­pa­ra­tion lin­guis­tique effi­cace aux études d’ingénieur durant le semestre dans le dépar­te­ment TSH, et la Direc­tion des Rela­tions Inter­na­tio­nales orga­nise, avant chaque ren­trée uni­ver­si­taire, des pro­grammes inten­sifs des­ti­nés aux étu­diants inter­na­tio­naux (février, juillet, août, envi­ron 100h cha­cun).

    Les cours de fran­çais sont éla­bo­rés en confor­mi­té aux niveaux lin­guis­tiques pré­vus dans le Cadre Euro­péen Com­mun de Réfé­rence pour les Langues et ils visent à amé­lio­rer les capa­ci­tés de com­mu­ni­ca­tion en contexte inter­cul­tu­rel et professionnel.

    Stratégie exploratoire en Afrique francophone

    Depuis juin 2019, l’UTC s’est enga­gée dans une démarche stra­té­gique explo­ra­toire de l’Afrique sub­sa­ha­rienne. Au moyen tout d’abord d’un groupe de tra­vail interne, mais éga­le­ment grâce à la par­ti­ci­pa­tion au groupe de tra­vail Afrique dans le cadre de l’Alliance Sor­bonne Uni­ver­si­té, des pro­jets d’envergure se des­sinent peu à peu et devraient bien­tôt voir le jour. L’un d’entre eux s’appuierait notam­ment sur l’expertise de l’IRD – Ins­ti­tut de Recherche pour le déve­lop­pe­ment et concer­ne­rait la Côte d’Ivoire, asso­ciant éga­le­ment d’autres éta­blis­se­ments membres de l’Alliance Sor­bonne Université.

    Contact

    Res­pon­sable de l'accueil des étu­diants étran­gers
    Céline de Arau­jo
     +33 (0)3 44 23 73 99

    Contact

    Res­pon­sable péda­go­gique du centre de FLE
    Anna Le Ver­ger
     +33 (0)3 44 23 44 23

    Contact

    Res­pon­sable péda­go­gique du centre de FLE
    Carole Lefran­cois
     +33 (0)3 44 23 44 23

    Guide de l'étudiant

    Pla­quette des rela­tions internationales

    À la fois cher­cheuse et artiste
    À lire dans Interactions
    À la fois cher­cheuse et artiste
    Du mobi­lier urbain qui tra­verse le temps et accom­pagne le paysage
    Quand les ingé­nieurs par­ti­cipent à la trans­for­ma­tion de la cité
    envelopeusersphone-handset
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram