Une Chaire sur la mobilité intelligente et les dynamiques territoriales

Aujourd'hui, la mobilité durable et intelligente multi-échelles est un des aspects de la ville du futur. La Chaire d'excellence "mobilité intelligente et les dynamiques territoriales" (MIDT) entend ainsi apporter des réponses à ce nouvel enjeu du XXIe siècle, en lien direct avec les nombreux acteurs concernés (collectivités locales, entreprises, partenaires régionaux et internationaux, partenaires SU...).

Enseignants responsables de la Chaire : Christina Pronello - Gilles Morel

Chaire d'excellence Mobilité intelligente et dynamiques territoriales (MIDT)

La question des transports et de la mobilité prend une importance croissante dans la logique de développement économique territorial. L'aménagement urbain et le développement territorial apparaissent de plus en plus liés à une évolution diversifiée et flexible de l'offre de transport et de l'offre logistique. Cette offre constitue un facteur déterminant pour l'attractivité des territoires et la compétitivité économique.

L'évolution des solutions que doivent imaginer ensemble décideurs, experts, en concertation avec les usagers, doit se faire non seulement au niveau des infrastructures et des véhicules mais aussi au niveau de l'organisation cohérente du fonctionnement des différents modes de transport pour rendre l'ensemble plus performant. Il s'agit de converger vers de véritables systèmes intégrés de transport intelligent capables de répondre à la diversité des besoins en temps-réels mais aussi de réaliser des économies d'énergie et de moins polluer dans une logique durable.

Pour accompagner ces évolutions, aussi bien en phase de planification que de gestion opérationnelle, les technologies numériques sont invoquées comme support de nouveaux systèmes intelligents capables de simuler et optimiser les nouveaux réseaux multimodaux, répondre en temps réel au transport à la demande, rendre les réseaux interopérables sur le plan technique et économique.

D'autre part, les métropoles régionales, mais aussi les plus petites agglomérations, deviennent les nœuds principaux autour desquels s'articulent un maillage du territoire et le développement économique, définissant une nouvelle cartographie du territoire, moins statique et plus dynamique. Ce nouvel espace, intégrant la mobilité, doit être abordé à différents niveaux d'échelle dans une logique systémique, depuis l'échelle très locale (le quartier, le campus, le port ...) jusqu'à l'échelle nationale voire internationale, en passant par l'échelle urbaine et régionale.

Un des enjeux majeurs pour la recherche est de fournir des outils aux décideurs pour mieux maîtriser cette complexité de gestion des flux, à la fois dans le temps (du court terme et temps-réel de la régulation aux scénarios prospectifs du futur) et dans l'espace (les différents niveaux d'échelles géographiques et administratifs) mais aussi selon une logique multimodale (comment intégrer les différents modes) et multicritères (comment prendre en compte les impacts dès les phases amont d'étude des scénarios).

Par ailleurs, les régions et communautés d'agglomération ont acquis suffisamment d'autonomie pour mettre en œuvre une véritable politique de transport, en cohérence avec leur stratégie de développement territorial et économique, et en coordination et conformité avec les politiques nationales et européennes.

Cette logique globale et systémique se doit également de prendre en compte, dans une logique d'aide à la décision et de choix des meilleurs scénarios pour le futur, les paradigmes du développement durable et de la résilience : diminuer l'utilisation des énergies fossiles pour limiter la pollution locale et l'impact sur le changement climatique, améliorer la résilience des réseaux aux aléas naturels et technologique, améliorer l'offre de mobilité pour répondre à la demande sociétale et économique.

Positionnement dans la stratégie régionale

Cette Chaire de recherche s'inscrit dans l'axe 3.2 "Mobilité et urbanicité" de la "stratégie de spécialisation intelligente" de la Région Hauts-de-France.

Elle vise à renforcer le positionnement scientifique de la Région, mais aussi à termes un savoir faire innovant et opérationnel, dans le domaine de la mobilité durable et intelligente, multimodale et multi-échelles.

La mobilité fait d'abord référence au déplacement des personnes, avec comme objectif de développer de manière coordonnée et optimisée les différents modes de déplacements et les réseaux pour mieux répondre à la demande et donc contribuer à l'attractivité territoriale.

Cette attractivité concerne également les entreprises et le tissu économique. En effet, cette même approche systémique et intermodale peut également s'appliquer aux transports de marchandises et donc aux enjeux de la chaîne logistique. La Région Hauts-de-France possède en effet de nombreux atouts pour renforcer un réseau maillé combinant les différents modes de transport de fret (routier, voie navigable avec le futur canal Seine-Nord, les gares SNCF ...), et ainsi mieux répondre aux besoins du développement de l'économie locale dans un contexte où il convient de raisonner globalement.

En devenant un "living lab" de la mobilité intelligente, les Hauts-de-France pourraient renforcer leur rayonnement scientifique national et international, en se positionnement comme "tête de pont" de la recherche et comme cluster permettant aux chercheurs et professionnels du monde entier de venir présenter et comparer leurs travaux et leurs expériences de terrain sur ces questions.

Effet structurant en région

Le thème de la mobilité intelligente sera abordé selon le point de vue d'un maillage du territoire qui aura de facto un effet structurant pour les collectivités et pour la communauté scientifique des Hauts-de-France, et vers le Grand Paris au sud. Ce maillage comprendra un volet expérimental (les " living labs ") et un volet scientifique et académique.

Les "living labs" urbains et territoriaux permettront d'expérimenter les innovations scientifiques et technologiques intégrant transport, numérique, énergie et aménagement. Ils seront déclinés à l'échelle de l'agglomération et son éco-système, mais aussi à l'échelle régionale en développant le concept de "territoires connectés", améliorant les liaisons entre les métropoles régionales (Amiens, Compiègne, Beauvais ...).

Ce programme, par nature pluridisciplinaire, permettra également de mobiliser sur cette même trame les acteurs académiques et de la recherche en Hauts-de-France en faisant émerger de nouvelles synergies entre des laboratoires travaillant dans le domaine du numérique (UTC/Heudiasyc à Compiègne, UPJV/MIS à Amiens), des transports et de la mobilité (Cerema/DTecMEF et UTC/GSU à Compiègne), de l'énergie (UTC-LEC à Compiègne, ESIEE à Amiens, partenaires du consortium RTI-Lille).

Les projets et living labs régionaux contribueront à alimenter une vision systémique du territoire et de la mobilité, partagée entre chercheurs et responsables territoriaux. Ils intégreront plusieurs points de vue et enjeux complémentaires comme :

  • La connectivité du territoire (gares, routes et nouveaux services de transport en commun) 
  • La multimodalité des transports, pour profiter aux mieux de toutes les potentialités des systèmes existants (pôles d'échanges multimodaux)
  • L'aménagement urbain, pour améliorer la qualité de vie (parkings relais, circuits cyclables, pôles d'échange modal de modes doux/transport en commun)
  • La logistique pour le développement économique (plateformes logistiques, multimodalité de services de fret, logistique urbaine)
  • L'accessibilité en général et celle des sites sensibles et stratégiques en particulier

Environnement scientifique de la chaire

L'équipe d'accueil Avenues (EA 7284), associée au département Génie des Systèmes Urbains, développe une recherche pluridisciplinaire sur les grands enjeux de la ville durable et intelligente du futur. Le développement et l'aménagement des territoires urbanisés sont abordés d'un point de vue global et systémique en intégrant de manière croisée les questions de la mobilité, de la transition énergétique et des impacts environnementaux des projets (pollution locale, impact climatique ...), sans oublier la composante sociétale et le point de vue des usagers.

L'équipe Avenues développe des modèles, des méthodes et des outils pour aider les décideurs territoriaux à concevoir, évaluer et comparer les scénarios du futur pour l'aménagement des villes et du territoire, selon une approche multicritères. Le maillage du territoire, la modélisation, la simulation et la supervision des flux s'appuient sur le développement de technologies et d'outils numériques qui vont permettre d'acquérir, d'analyser et de traiter des données aux différentes échelles du territoire, pour le diagnostic et l'aide à la décision.

L'interconnexion et la gestion optimisée des réseaux, notamment les réseaux de transports et d'énergie, passent par les connexions numériques et une évolution vers les "smart grids" (grilles intelligentes : cette notion de maillage intelligent du territoire que l'on peut appliquer aussi bien à l'énergie, aux transports, à la gestion de l'eau, des déchets ...). La convergence des réseaux intelligents appliquée conjointement au transport et à l'énergie invite en particulier à s'interroger sur l'optimisation du couplage entre énergie électrique - en partie produite par les énergies renouvelables - et le véhicule électrique.

La question de l'acceptabilité sociale et sociétale est également prise en compte dans cette approche globale, à travers la participation des usagers dès les phases amont de la définition des projets et l'estimation des besoins adaptés aux différents profils. La question de l'évolution de la mobilité vers la multimodalité et la gestion intelligente de l'offre et de la demande se décline à différents niveaux d'échelle : le site propre, l'agglomération, la Région, l'intégration de la Région dans les réseaux nationaux et européens. L'équipe Avenues développe cette thématique à travers, d'une part, une approche scientifique des regards croisés, mais également avec une approche expérimentale et opérationnelle qui se traduit par la mise en place de "Living labs" urbains. Les questions de l'interopérabilité des réseaux de transports, de l'accessibilité en site propre, du développement d'une offre multimodale intégrant les modes doux, de l'introduction de nouveaux modes de transport (véhicule autonome, véhicule électrique) est actuellement à l'étude sur le site de la ville de Rio de Janeiro et du campus de l'Université Fédérale (UFRJ). D'autres sites sont actuellement à l'étude en Région Hauts-de-France et dans le grand Paris, en collaboration avec des grands acteurs nationaux du transport.

L'équipe Avenues va par ailleurs accueillir prochainement dans ces locaux le Club national "mobilité courante", en partenariat avec l'association "Oise Mobilité", qui regroupera la majorité des professionnels du transport et de la mobilité dans le but de les faire travailler ensemble et avec les équipes de chercheurs sur les nouveaux modes de déplacements et de transport.

La chaire "Mobilité intelligente et dynamiques territoriales" (MIDT) s'inscrit dans une volonté de cohérence forte entre la formation (en Génie des Systèmes Urbains) et en recherche (en modélisation urbaine et territoriale associant les volets mobilité-efficacité énergétique-aménagement durable) et constitue une valeur ajoutée aux compétences actuelles de l'UTC et de la Région sur la thématique "Mobilité et Urbanicité.

La Recherche à l'UTC

pdf

Télécharger

Les Investissements d'Avenir

pdf

Télécharger