MS2T : un Labex dans la Maîtrise de Systèmes de Systèmes Technologiques

Le développement des moyens de communication entraîne aujourd'hui l'interconnexion à grande échelle de systèmes technologiques autonomes pouvant collaborer pour la réalisation de certaines tâches : on parle alors de systèmes de systèmes technologiques. Les avancées scientifiques et technologiques au niveau des systèmes se traduisent par de nouvelles fonctionnalités ayant un impact dans la vie de tous les jours, comme la gestion intelligente des transports (moins d'attente par exemple), ou encore, dans le domaine de la rééducation, la mise à disposition de nouveaux systèmes robotiques miniaturisés.

Contexte

Le projet Maîtrise des Systèmes de Systèmes Technologiques (MS2T), porté par l'UTC et son laboratoire Heudiasyc, fait partie des lauréats de l'appel à projets "Laboratoires d'excellence" et est doté d'un budget d'un milliard d'euros. Les laboratoires d'excellence (Labex) visent à doter les laboratoires ayant une visibilité internationale de moyens significatifs pour leur permettre de faire jeu égal avec leurs homologues étrangers, d'attirer des chercheurs et des enseignants-chercheurs de renommée internationale et de construire une politique intégrée de recherche, de formation et de valorisation de haut niveau.

Le Labex MS2T vise un champ d'application large, avec de très forts enjeux socio-économiques dans les domaines du transport et de la mobilité (voiture électrique intelligente, systèmes de transports multimodaux), de la sécurité (mini-drones), de l'ingénierie pour la Santé (rééducation fonctionnelle, micro-nano technologies pour les systèmes biologiques) et de l'environnement (gestion en temps réel de l'évacuation des eaux pluviales).

Objectifs

Le Labex MS2T tend à faire de l'UTC un site de référence dans le domaine de "systèmes de systèmes". Son ambition est d'accélérer la levée des verrous scientifiques, en favorisant l'émergence d'une communauté scientifique internationale autour de la MSdST : recrutement de chercheurs de haut niveau via des chaires d'excellence, multiplication des cotutelles de thèses et d'accueil de post-doctorants, organisation d'un workshop international annuel, formations spécifiques, Club des partenaires socio-économiques, création d'entreprises innovantes, ...

De nouvelles approches pour la conception et l'optimisation de systèmes hétérogènes et multi-échelles seront explorées, avec pour objectif d'améliorer leur sécurité et la robustesse, ainsi que de développer les coopérations et interactions entre systèmes et entre les hommes et les systèmes.

› Le projet est construit autour de 3 axes principaux :

  • Interaction et coopération entre systèmes : gestion des flux d'information dans les réseaux, traitement distribué de l'information
  • Gestion des incertitudes : modélisation des incertitudes, robustesse aux incertitudes et intégrité, prise en compte des incertitudes en modélisation numérique
  • Conception optimisée des Systèmes de Systèmes technologiques (SdST) : optimisation multi-niveau et multi-physique, ordonnancement et synchronisation de sous-systèmes mobiles, sûreté de fonctionnement des SdST

Le projet proposé est structurant et transformant pour l'UTC autour du Collégium dans le domaine de l'ingénierie. Il se traduit par une masse critique sur des sujets transverses et va permettre d'aborder des sujets de recherche plus ambitieux dans le futur avec un bras de levier significatif concernant le partenariat avec le monde industriel. Les liens en termes de formation s'inscriront notamment dans la cadre du pôle de compétitivité interrégional i-Trans.

Au-delà des aspects liés à l'ingénierie, la MSdST constitue un défi scientifique majeur encore peu abordé par les équipes académiques, et qui ne peut être conduit que via une approche pluridisciplinaire. C'est pourquoi l'UTC et le CNRS ont construit le projet autour de l'UMR Heudiasyc (Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication), en y associant des équipes de l'UMR BMBI (Biomécanique et Bioingénierie) et de l'UMR Roberval (Mécanique, Acoustique et vibrations, Matériaux).

Ces trois laboratoires constituent déjà une fédération de recherche SHIC "Systèmes Hétérogènes en Interaction" au sein du Collegium UTC-CNRS. De nombreux acteurs socio-économiques ont également déjà exprimé leur intérêt pour ce projet, soutenu par le Conseil régional de Picardie : DGA (Direction Générale de l'Armement), Veolia Transport, Thales, Suez Environnement et Vitec Multimedia.

Les Investissements d'Avenir

pdf

Télécharger