PIVERT : unique ITE en chimie du végétal

Plateforme interdisciplinaire dans le domaines de énergies décarbonées, un Institut de Transition Energétique (ITE) rassemble les compétences de l'industrie et de la recherche publique dans une logique de co-investissement public-privé. Il concerne les filières énergétiques porteuses d'avenir ayant un impact positif sur le climat, par exemple l'efficacité énergétique des bâtiments ou des matériels de transports, les outils de maîtrise de l'énergie, la géothermie, les énergies marines renouvelables, l'énergie solaire, le stockage de l'énergie ou les réseaux intelligents de l'énergie.

Dans un contexte où la raréfaction des ressources, la volatilité des prix et l'impact environnemental des activités humaines conduisent à repenser un modèle basé sur l'exploitation quasi-exclusive des ressources pétrolières, l'ITE PIVERT vise ainsi à développer une chimie renouvelable utilisant des matières premières d'origine agricole en remplacement ou en complément des matières premières d'origine fossile. Il sera le premier centre européen de cette ampleur, visant à valoriser la plante entière oléagineuse en produits chimiques renouvelables et en énergie.

L'objectif de PIVERT est donc de regrouper sur un même site, à Compiègne, dans un contexte de Haute Qualité Environnementale (HQE) des acteurs de la recherche académique et les industriels pour faire émerger la filière de la chimie du végétal. L'enjeu est d'utiliser les plantes oléagineuses pour leurs huiles et leurs fibres, tout en tâchant de valoriser l'ensemble de la plante et supprimer ainsi un maximum de déchets ou sous-produits, pour tendre vers une logique de développement durable.

La chimie fournit des matières premières à la plupart des industries et par conséquent les produits de chimie renouvelable sont destinés à des applications multiples : ingrédients pour l'alimentation et la santé, ingrédients et molécules actives pour la cosmétique, nouveaux polymères, matériaux de construction...

PIVERT développe les bases de la bio-raffinerie du futur. Il repose pour cela sur 3 piliers :

  • le programme de recherche précompétitive baptisé Genesys

  • le Biologis Center, halle technologique de développement et de démonstration

  • des projets compétitifs de démonstration conduits par les industriels

Ce projet de bio-raffinerie territoriale s'inscrit dans une logique de développement durable. En regroupant l'ensemble des unités au sein d'un même bassin d'activité, le projet vise à créer un véritable écosystème industriel : les sous-produits de certaines activités serviront de matière première pour les autres avec un recyclage de l'énergie, de l'eau et des déchets.

PIVERT a également pour ambition d'offrir de nouveaux débouchés durables pour le monde agricole et pour les acteurs des technologies de l'équipement. Il constitue une réponse à la ré-industrialisation du territoire national, dans une logique de développement cohérent et durable. A terme, 5000 créations d'emplois industriels directs ou indirects sont ainsi attendus.

Abordant la nécessité de créer de nouvelles filières de valorisation du végétal à des fins industrielles dans une dynamique de développement durable, le projet PIVERT, porté notamment par l'UTC à travers 6 laboratoires de recherche, le pôle IAR et Sofiprotéol, est l'unique Institut de Transition Energétique (ITE) dédié au développement de la chimie du végétal, ce qui en fait une originalité au niveau mondial.

Les Investissements d'Avenir

pdf

Télécharger