Fédération de recherche Systèmes Hétérogènes en Interaction (FR SHIC)

Introduction

La fédération FR SHIC a été créée officiellement en janvier 2009, entre l'UTC et le CNRS. Elle est rattachée principalement à l'INSIS (Institut des Sciences de l'Ingénierie et des Systèmes) et secondairement à l'INS2I (Institut des Sciences de l'Information et de leurs Interactions). Elle a été renouvelée en 2018 pour cinq ans.

La FR SHIC a impulsé une dynamique nouvelle pour une recherche technologique interdisciplinaire au sein de l'UTC :

  • en 2011, la FR SHIC a été à l'origine du Labex MS2T, avec une orientation nouvelle autour d'un projet interdisciplinaire original centré sur les " systèmes de systèmes ".

La création du Labex MS2T a eu pour conséquence une évolution importante dans les thématiques et le fonctionnement de la fédération.

Organisation, structure et fonctionnement

La FR SHIC a été constituée, à l'origine, de trois UMR CNRS de l'UTC :

  • UMR 7253 Heudiasyc : Heuristique et diagnostic des systèmes complexes, dirigée par Philippe Bonnifait
  • FRE 2012 Roberval : unité de recherche en mécanique, acoustique et matériaux, dirigée par Jérôme Favergeon
  • UMR 7338 BMBI : Biomécanique, Bioingénierie, dirigée par Cécile Legallais

Depuis janvier 2018, elle a été élargie à un quatrième laboratoire de l'UTC, spécialisé en sciences humaines et sociales : EA 2223 Costech, Connaissance organisation et systèmes techniques, dirigé par Serge Bouchardon.

Gouvernance 

Depuis 2011, le directeur de la FR SHIC, Ali Charara, est directeur du Labex MS2T. Il a été directeur d'Heudiasyc jusque décembre 2017. Les directeurs actuels d'Heudiasyc, de BMBI et de Roberval sont directeurs adjoints de la FR et membres du comité de direction du Labex, élargi au directeur de Costech. Cette configuration garantit la cohérence entre la fédération/Labex et les unités.

Les sections du comité national de la recherche scientifique concernées sont 6, 7 (section principale), 9, 10 et 28. Les sections CNU sont : 27, 60, 61, 63, 64, 65 et 66.

Contexte et objectifs

La polyvalence scientifique concentrée sur des axes technologiques déterminés se confronte dans son évolution à la difficulté de traiter avec des systèmes dont la réalité impose d'intégrer des composants hétérogènes : l'organique avec l'inorganique, le vivant et le non vivant, le macro et le nano, etc.

La technologie se caractérise aujourd'hui par une complexité qui ne consiste plus seulement dans le comportement plus ou moins descriptible de ses modèles mais surtout par la variété et la variabilité des éléments qu'elle considère et qu'elle fait interagir. Cette complexité d'un nouveau genre doit être abordée et étudiée pour dégager des modèles pour les comprendre ou pour déterminer comment les piloter, les contrôler, et décider. La FR SHIC avait à l'origine pour finalité d'étudier cette nouvelle complexité, liée à la mobilisation de différents types de modèles nécessaires à la compréhension et l'utilisation de composants hétérogènes et en interaction.

Le Labex MS2T, centré sur les "systèmes de systèmes" est ainsi issu des gènes de la FR. En effet, un système de systèmes (SdS) est un méta-système organisé dont les composants sont, eux-mêmes, des systèmes hétérogènes et autonomes, interagissant pour réaliser certaines tâches ; le système global peut faire apparaître des comportements émergents, non définis à priori.

Dans son approche interdisciplinaire et intégrative, abordant de front verrous scientifiques et verrous technologiques, le Labex MS2T fait le pari de développer des méthodes génériques, adaptables à différents secteurs socio-économiques.

Projet scientifique

Le projet scientifique s'articule autour de trois axes thématiques :

  • interaction et coopération entre système,
  • gestion des incertitudes, management du risque,
  • du composant système au système de systèmes : analyse, conception et modélisation multi-échelles, et multi-physiques,

et un axe transversal : 

  • dynamique des systèmes de systèmes : émergence et agilité.

Les trois premiers axes sont dans la continuité des axes actuels du Labex MS2T. Le 4e axe transversal est nouveau : il s'appuiera sur l'expérience acquise depuis le lancement de la fédération et du Labex. Il aura pour but de contribuer à la façon de penser les SdS, à leurs caractéristiques de complexité et à l'interaction "homme-système", en particulier ceux qui opèrent des SdS.

Les principaux secteurs socio-économiques visés sont : transport et mobilité, sécurité, ingénierie de la santé, Industrie du futur.

Contact

Directeur de la FR SHIC
Ali Charara
Tél : 03 44 23 46 78 | Contacter par mail