LMAC - FEDER

Unité de recherche : Laboratoire de Mathématiques Appliquées de Compiègne (LMAC - EA 2222)

Équipe : Systèmes stochastiques

Année : 2012

Acronyme : SISAF

Nom : SImultanées SAccharification et Fermentation de la cellulose

Responsable scientifique : Nikolaos Limnios

Dates d'engagement : 01/03/14 au 28/02/15

Résumé : La biomasse lignocellulosique est une matière première attrayante puisqu'elle est très abondante sur Terre, renouvelable et peu coûteuse.Actuellement, une partie de cette biomasse est peu valorisée (résidus agricoles et forestiers) et le projet SISAF (SImultanées SAccharification et Fermentation de la cellulose) se propose de transformer cette biomasse en bioéthanol de deuxième génération, c'est-à-dire qui n'empiète pas sur les cultures à visée alimentaire. Classiquement, le procédé se déroule en 4 étapes : le prétraitement qui dissocie cette biomasse en polymères facilement dégradables, l'hydrolyse (ou saccharification) de ces polymères en sucres simples, la fermentation de ces sucres en éthanol par des cellules (levures ou bactéries) et la récupération du bioéthanol par distillation. L'originalité du projet SISAF est de réaliser en une seule étape le prétraitement, la saccharification et la fermentation de la cellulose en bioéthanol. Le prétraitement sera effectué par des liquides ioniques (LI) reconnus pour désorganiser la structure supramoléculaire de la cellulose, la saccharification se fera par voie enzymatique grâce à des cellulases et la fermentation éthanolique sera effectuée par des micro-organismes préalablement criblés pour leur tolérance aux LI et leurs rendements éthanoliques. Le challenge du projet SISAF consiste à mettre au point une condition expérimentale unique satisfaisant les enzymes et les cellules, en présence de LI et respectueuse de l'environnement.

Mots clés : Biomasse lignocellulosique, Valorisation non alimentaire, Bioéthanol 2G, Prétraitement, Liquides ioniques, Saccharification enzymatique, Fermentation éthanolique