Les partenaires stratégiques de l'UTC

En cohérence avec ses valeurs, l'UTC sait transformer ses valeurs ajoutées académiques en richesses pour le territoire en définissant des orientations de stratégie partagée avec des partenaires institutionnels, économiques et sociaux.

Le réseau des Universités de Technologie, un modèle historique commun

L'UTC a été créée en 1972, l'UTBM en 1985 et l'UTT en 1994. Ensemble, elles constituent le groupe UT depuis 2013. En cela, l'UTC s'inscrit dans une logique structurelle fondée sur le partage d'un même modèle (formation et recherche) à renforcer. Premiers bénéficiaires, les étudiants, qui ont une procédure de recrutement commune et un réseau d'anciens très dynamique. En outre, le diplôme d'ingénieur étant de plus en plus attractif à l'étranger, le groupe UT voit ses forces décuplées pour convaincre de nouveaux partenaires à l'international et pour consolider sa présence auprès des entreprises.

Leur réunion a donné naissance à un campus commun à Shanghai : l'Université de Technologie Sino-européenne de l'Université de Shanghai (UTseuS). Les 4 Universités de Technologie ont pour mission essentielle la formation, la recherche et le transfert de technologie. Elles accueillent plus de 7.000 étudiants et ont diplômé plus de 20.000 ingénieurs.

La COMUE Sorbonne Universités, complémentarité thématique et visibilité internationale

En 2012, l'UTC est devenue membre fondateur de la Communauté d'universités et d'établissements (COMUE) Sorbonne Universités (SU) avec 6 autres établissements français d'enseignement supérieur :

ainsi qu'avec 4 organismes nationaux de recherche que sont :

Il s'agit d'une alliance entre des universités prestigieuses d'excellence qui apportent chacune les meilleurs talents dans un vaste champ disciplinaire (économie, humanités, affaires, sciences, médecine et technologie). L'interdisciplinarité offerte grâce aux interactions entre les acteurs et son implication dans la société constitue un moteur de l'innovation. Toutes les ressources mises en commun (incubateurs de start-up, structures de maturation technologique...) jouent donc un rôle important dans le développement économique régional et national.

Avec ce partenariat, l'UTC s'inscrit dans une logique stratégique de complémentarité thématique et de visibilité internationale à travers de multiples coopérations dans le monde entier, Sorbonne Universités étant reconnu comme l'un des principaux centres de recherche au monde.

Ce projet fait partie des lauréats retenus au cours de la deuxième vague des initiatives d'excellence (Idex) sélectionnées dans le cadre des Investissements d'Avenir. Baptisé SUPER (Sorbonne Universités à Paris pour l'Enseignement et la Recherche), cet IdeX permettra, à terme, de représenter, avec l'esprit d'innovation qu'il insuffle, un levier de développement économique, environnemental, social, culturel, intellectuel et international au niveau mondial à travers les connaissances, les compétences, les découvertes et les technologies nouvelles qu'il produira, ainsi que par les cadres, chercheurs et leaders qu'il formera.

La Région Hauts-de-France, ancrage territorial et déploiement de l'écosystème local d'innovation

La Région Hauts-de-France intervient dans de nombreux domaines de la vie quotidienne de ses habitants et des étudiants en particulier. A travers une " stratégie de spécialisation intelligente " (S3), elle soutient très largement les établissements d'enseignement supérieur en les accompagnant dans leur développement, afin de permettre à la Recherche de devenir vecteur de croissance. Elle soutient ainsi tout particulièrement la recherche scientifique par une politique définie à travers trois axes principaux

  • Une recherche dynamique et une grande mobilité des chercheurs de haut niveau.
  • Pour favoriser l'ouverture à la recherche, les pôles régionaux fédèrent l'activité des différents laboratoires. De plus, la visibilité accrue des savoir-faire scientifiques et technologiques favorise leur mise à disposition pour les entreprises.
  • L'incitation aux entreprises à faire appel à la main-d'œuvre scientifique et technologique régionale. Trois niveaux de relations sont mis en place entre les différents partenaires : universités/entreprises ; centres de ressources/entreprises ; lycées/entreprises.

Enfin, la Région Hauts-de-France soutient les étudiants en mettant tout en œuvre afin qu'ils puissent poursuivre leurs études dans les meilleures conditions. Elle propose ainsi des aides liées à la santé, aux transports, à la mobilité internationale ou encore au milieu culturel.

Par ailleurs, l'UTC, l'Université de Picardie Jules-Verne (UPJV - Amiens), l'Ecole d'Ingénieurs en Génie Electrique, Informatique, Télécommunications, Réseaux, Productique et Développement Durable (ESIEE - Amiens), l'Institut La Salle Beauvais, l'Ecole Supérieure de Chimie Organique et Minérale (ESCOM - Compiègne), l'Ecole Supérieure d'Art et de Design (ESAD - Amiens)... et tous les établissements de l'Enseignement Supérieur de Picardie se sont regroupés pour constituer une association.

L'UTC s'inscrit ainsi dans une logique de contenus et d'ancrage territorial. Cette association a ainsi permis la création d'une Conférence régionale des Etablissements d'Enseignement Supérieur et de Recherche. Elle vise également le déploiement de l'écosystème local d'Innovation et de Créativité dans Picardie Technopole.

Kedge Business School, un partenariat unique au service de l’ingénieur de demain

Pendant 2 ans, l'UTC et KEDGE Business School ont développé conjointement une avancée pédagogique réelle full hybride pour intégrer les mutations technologiques et la nouvelle économie numérique à une formation unique en France. Les deux écoles ont ainsi créé de nouvelles formes d'apprentissage, une mise en réseau des plateformes d'innovation, un coaching croisé interconnecté, des projets partagés pour inventer une nouvelle voie d'excellence dédiée aux élèves issus des filières S, ES et L (option maths) : le parcours Ingénierie & Management du Numérique (DEM).

Cette nouvelle attitude éclairée donne la capacité d'inventer les produits, organisations, systèmes adaptés au nouveau paradigme (transports connectés, e-santé, villes intelligentes, usines du futur, biotechnologies, réglementations, assurances...), mais également de développer l'économie du partage ou l'économie contributive qui exige de l'innovation, de l'agilité, une dimension sociale et une nouvelle relation client.

L'Ecole Supérieure de Chimie Organique et Minérale (ESCOM)

L'un des enjeux majeurs de l'UTC est d'attirer les moyens et compétences nécessaires à tout développement futur. C'est dans ce cadre que l'UTC s'est rapprochée de l'ESCOM (Ecole Supérieure de Chimie Organique et Minérale) et de l'Institut Polytechnique Lasalle Beauvais pour créer le premier pôle européen de la chimie verte en Hauts-de-France.

Un des premiers projets d'importance dans le cadre de ce partenariat est la création d'une plateforme de Recherche & Développement en Chimie et Thermo-Chimie, premier outil scientifique commun au service du pôle de compétitivité "Industrie et Agro-ressources", dans lequel l'Institut Polytechnique Lasalle Beauvais et l'UTC sont parties prenantes. Cette plateforme s'inscrit dans une volonté nationale de développement de l'utilisation des ressources renouvelables, dans une logique de développement durable. Ce partenariat s'appliquera également à développer les complémentarités scientifiques entre l'UTC et l'Institut Polytechnique Lasalle Beauvais, notamment dans les secteurs de l'environnement, des géosciences ou de l'agroalimentaire.

La convergence d'approches entre l'UTC, l'ESCOM, l'Institut Polytechnique Lasalle Beauvais et la région Hauts-de-France conduit aujourd'hui l'UTC à réaliser ce rapprochement thématique mais aussi géographique au service du développement du territoire.