Les forces de l'UTC depuis l'origine

Depuis toujours, la pédagogie et la recherche sont associées et forment les deux socles fondamentaux de l'UTC.

Un maître mot domine actuellement le monde de l'enseignement supérieur : l'innovation pédagogique. Pionnière dans le domaine à travers le découpage en semestres, la création des Unités de Valeurs (UV) ou l'instauration des stages longs et des séjours à l'étranger, l'UTC a sans cesse, depuis sa création, reconfiguré ses dispositifs de formation pour répondre aux évolutions sociétales et aux besoins des entreprises.

Une individualisation du parcours de formation

Choisir ses cours, les combiner, élaborer un projet professionnel... Avec la liberté de choix qu'offre l'UTC, l'étudiant se compose un parcours sur mesure. Une souplesse qui assure la parfaite cohérence entre goûts et ambitions. La liberté du choix des UVs au sein même du cursus semble depuis toujours attribuer à l'étudiant-ingénieur UTC des qualités indéniables dans ses prises de décisions. Faire émerger des compétences humaines, telle est l'ambition affichée de l'UTC.

Si les étudiants choisissent l'UTC pour la qualité de sa recherche et l'excellence académique qu'elle confère, nombre d'élèves-ingénieurs découvre à l'UTC une innovation en matière de pédagogie, qui consiste à développer la responsabilité de l'étudiant en étant source de sens pour lui, à travers la gestion de projets, des travaux de groupe, des stages et projets d'entreprises ...

Des ateliers-projets, pour travailler en pédagogie inversée

Comment favoriser une attitude plus active de la part des étudiants-ingénieurs vis-à-vis de leur propre formation ? L'UTC a décidé de rendre ses étudiants-ingénieurs acteurs de leur formation à travers la mise en place d'ateliers-projets, qui existent depuis maintenant plus de quinze ans au sein du département de Génie des systèmes urbains. À l'origine de chaque atelier-projets, un commanditaire, qu'il s'agisse d'une collectivité locale, d'un organisme public ou d'une entreprise privée, en demande d'une étude prospective sur un thème donné.

L'atelier se déroule au cours d'une journée entièrement consacrée à ce travail, pendant un semestre. Un second format d'atelier-projets est développé à l'UTC sous la forme d'Ateliers Interdisciplinaires de Résolution de Problèmes (AIRP) qui, après deux semaines de travail à plein temps pendant l'inter-semestre, murit au fil du semestre. Créés en association avec l'Institut National de Recherche et Sécurité (INRS), les AIRP ont une démarche pédagogique basée sur l'étude de situations réelles de travail dans les entreprises et l'analyse des risques. Ils sont organisés de manière à favoriser la coopération des personnels expérimentés (opérateurs, cadres et direction) avec les jeunes étudiants, principalement en sortant les groupes d'étudiants des universités pour les installer dans l'entreprise où ils peuvent facilement être en contact avec les personnels.

Les AIRP ont donc plusieurs intérêts :

  • Pour l'université : habituer les futurs cadres à raisonner en tenant compte des faits et des points de vue des différentes personnes tels qu'ils sont dans la réalité d'une entreprise, prendre en compte les risques pour les personnels dès la conception des procédés et processus, identifier des thèmes de recherche
  • Pour l'entreprise : apporter des solutions nouvelles applicables ou des idées consensuelles parmi les personnels de l'entreprise

En général, l'entreprise concernée réalise dès la première année des solutions peu couteuses et insèrent progressivement dans son plan d'investissement les autres idées des étudiants. De ce fait, certains changements générés par les AIRP ne sont visibles que 3 ou 4 ans après la venue des étudiants dans l'entreprise.

Un accompagnement des projets pédagogiques institutionnels

Soucieuse de la qualité et de l'originalité de sa pédagogie, l'UTC a mis en place depuis 2008 une Cellule d'Appui Pédagogique (CAP) dont la mission est d'accompagner à la mise en œuvre des projets pédagogiques d'établissements. Articulée en 3 pôles, ingénierie pédagogique-informatique-audiovisuel, ses objectifs sont de :

  • perpétuer et promouvoir la spécificité et l'innovation pédagogique de l'UTC
  • accompagner la déclinaison politique et stratégique de l'établissement en matière de pédagogie
  • rendre plus lisibles les pratiques des enseignants en place
  • faciliter l'intégration du numérique au regard des pratiques existantes et des besoins exprimés

À la croisée d'un service universitaire de pédagogie et d'un service TICE (Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement), elle a pour principaux champs d'actions : 

  • la démarche d'amélioration continue en formation
  • la formation des enseignants chercheurs et des doctorants 1/6
  • la formation initiale et continue

Autour :

  • du domaine de la pédagogie et de la pédagogie numérique
  • des projets issus de l'articulation avec les Universités Numériques Thématique (UNT) et l'Université Numérique en Région Picardie (UNR-P)
  • de la mise en place et l'accompagnement à l'utilisation des outils numériques (podcast, Moodle, MOOCS, SPOCS...)

Une découverte de la recherche au travers d'un parcours spécifique

Un parcours de formation spécifique permet de sensibiliser les ingénieurs aux métiers de la recherche, favorisant ainsi la mise en relation des entreprises avec les formations doctorales, pour lever les freins à l'embauche des docteurs. Ce parcours orienté "recherche", proposé à l'ensemble des étudiants-ingénieurs de second cycle, constitue in fine un supplément au diplôme d'ingénieur.

L'étudiant peut suivre, à son propre rythme, les éléments d'un parcours comportant trois volets :

  • une découverte de la recherche d'abord, avec la visite de laboratoires et la participation à des conférences sur les métiers de la recherche...
  • une pratique de la recherche ensuite, à travers des travaux expérimentaux, des stages de recherche ou des cours théoriques d'approfondissement
  • les étudiants peuvent enfin aborder des disciplines comme la sociologie des sciences ou l'épistémologie, pour une meilleure compréhension de la recherche, de sa structure et de son organisation.

Des chaires d'enseignement et de recherche

L'industrie veut avoir des compétences adaptées à ses besoins. Le schéma classique consiste à recruter des ingénieurs maîtrisant les fondamentaux pour qu'ils acquièrent dans l'entreprise les savoirs spécifiques du métier.

Mais, quand le métier possède une base technique et scientifique spécifique et consistante, la formation en entreprise peut prendre des proportions excessives, à la fois en termes de coût mais aussi de capacité : trouver les formateurs, gérer des parcours pédagogiques...

La chaire d'enseignement et recherche apparait alors comme étant à la jonction de ces besoins et permet, de ce fait, l'émergence des compétences stratégiques de l'ingénieur bâtisseur-créateur.

La stratégie de recherche et d'innovation de l'UTC est le reflet de la valeur ajoutée collective et des apports spécifiques de ses laboratoires qui incarnent son cœur scientifique. Leurs compétences propres sont les axes de compétences scientifiques et technologiques qui illustrent les savoirs et savoir-faire de l'UTC, et qui forment le socle "recherche" à partir duquel apparaissent nos 3 axes d'innovation.

Cette polyvalence scientifique mobilise ainsi une grande diversité de disciplines, nécessite de disposer de structures d'animation dans les différents domaines et favorise des nouveaux types de dialogues avec nos partenaires institutionnels et le monde socio-économique.

Les enjeux de la recherche à l'UTC sont donc multiples :

  • faire de la technologie une science de plein droit
  • apporter une réflexion et un positionnement sur des problèmes posés et les innovations proposées
  • créer les conditions du "faire pour comprendre".

Répondre aux problèmes de société à travers 3 axes d'innovation

L'UTC se donne les moyens d'avoir une réponse intégrée sur un nombre restreint de problématiques de référence en mobilisant une grande diversité de disciplines et compétences technico-scientifiques. Ces problématiques, qui relèvent d'enjeux sociétaux et de difficultés posées par les métiers, se concentrent à l'UTC autour de 3 axes d'innovation :

  • Transport intelligent propre et sûr

› Les transports de demain seront confrontés à trois enjeux majeurs : l'environnement, la sécurité et les technologies de l'information et de la communication.

  • Technologies bio-inspirées et développement durable

› La nature résout des problèmes, inspire à l'homme des solutions : comment imiter ses procédés pour influer nos décisions dans un souci de développement durable ?

  • Ingénierie et Santé

› En perpétuelle évolution au niveau mondial, le domaine des technologies biomédicales requiert la formation d'acteurs réactifs et pluridisciplinaires à même de concevoir, gérer et maintenir des plateaux techniques médicaux performants.

Constituer des compétences de référence au sein des laboratoires

Neuf unités de recherche forment le cœur du potentiel de recherche de l'UTC. Ne pouvant être considérées comme des communautés indépendantes, elles sont les agents d'un collectif engagé et interdisciplinaire.

Créer une logique de coopérations régionales, nationales et internationales

L'UTC s'efforce de promouvoir une recherche à la fois pertinente dans un domaine donné et ouverte aux interfaces entre les différents domaines (transport et communication, biologie, ingénierie pour la santé, mécanique, informatique et sciences humaines et sociales). Les projets ainsi créés sont au coeur d'une recherche partenariale publique / privée.

L'UTC adopte une logique de réseau qui corrobore ses thématiques et prolonge ses axes de développement. Son ancrage territorial, à travers notamment sa forte participation à la politique régionale de recherche, permet de construire des structures d'ambition et de visibilité nationales et internationales.