UMR CNRS 7253

Bertrand Ducourthial
Bertrand Ducourthial
Bertrand Ducourthial
Bertrand Ducourthial
Bertrand Ducourthial

Outils du site

English

Outils pour utilisateurs


fr:recherche

Réseaux ad hoc fortement dynamiques

Ma thématique de recherche actuelle concerne les réseaux informatiques dynamiques. Dans ces réseaux, les liens de communication sont éphémères et les voisinages instables. On rencontre de tels réseaux avec les communication inter-véhicules, les flottes de drones etc. La dynamique du réseau impacte les protocoles réseaux, les algorithmes répartis et la construction des applications. L'adaptation des solutions existantes est inefficace. Nous proposons de nouveaux protocoles et algorithmes répartis. Nous étudions la manière de mesurer la dynamique et de prouver les algorithmes dans ce contexte. Pour mettre en oeuvre nos résultats, nous développons des solutions matérielles (ordinateur embarqué Airbox) et logicielle (Suite Airplug).

   >>> Suite logicielle Airplug

Précédents travaux

Protocoles de transport
Ce projet portait sur l'étude des protocoles de transport dans Internet et de leurs mécanismes de contrôle de congestion. Nous avons développé le protocole Primo qui adapte rapidement le débit des émetteurs afin d'éviter les congestions y compris lorsque le trafic est dynamique. Une méthodologie assez complète d'étude de performances a été définie. Les liens entre modélisations continues (eg. matlab) et discrètes (eg. network simulator) ont été étudiés. Les performances comparées de Primo sont très bonnes. Cependant, ce protocole étant préventif, il ne peut être utilisé simultanément avec TCP, ce qui le destine aux réseaux privés et/ou dédiés.

   >>> Sources du protocole Primo pour network simulator


Algorithmes répartis tolérant les défaillances
Nous avons introduit les r-opérateurs, qui admettent de remarquables propriétés pour la tolérance aux défaillances. Nous avons donné une formulation générique simple basée sur les r-opérateurs pour des algorithmes tolérant les défaillances transitoires (algorithmes auto-stabilisants) et résolvant des tâches statiques. Elle est d'un grand intérêt pour la réutilisation de preuves génériques. Nous avons établi les conditions locales permettant d'assurer la stabilisation, y compris dans un environnement à passage de messages peu fiable (pertes de messages, duplication…) et sous diverses hypothèses de synchronisation des noeuds.


Calcul parallèle pour l'image
Nous avons étudié un modèle de calcul parallèle adapté au traitement d'images, et à son implantation dans une bibliothèque de programmation parallèle. Nous avons développé de nouveaux algorithmes basés sur les r-opérateurs, et de nouvelles techniques pour les mettre en oeuvre efficacement sur des stations de travail. L'ensemble a été programmé au sein d'une bibliothèque de calcul parallèle appelée Anet. Des accélérations très intéressantes ont été obtenues en mémoire partagée, pour des problèmes fortement irréguliers et très dynamiques, réputés difficiles à paralléliser.

   >>> Sources de la bibliothèque de calcul parallèle Anet