Rechercher

Search
Generic filters
Exact matches only

ROBOTEX : un Équipex en robotique

Un équi­pe­ment d'excellence (Équi­pex) doit per­mettre aux labo­ra­toires fran­çais d'acquérir des équi­pe­ments scien­ti­fiques de pointe, et ain­si leur per­mettre de réa­li­ser des tra­vaux de recherche au meilleur niveau mon­dial. Deve­nue incon­tour­nable dans les sec­teurs de la san­té, de l'aéronautique, des trans­ports et de la sécu­ri­té civile ou mili­taire, la robo­tique occupe actuel­le­ment une place de choix en France. L'Équipex ROBOTEX per­met ain­si une mise en réseau des prin­ci­paux acteurs de la recherche en robo­tique issus de 15 labo­ra­toires dif­fé­rents, et donc de leurs infra­struc­tures, leurs équi­pe­ments tech­niques et leurs exper­tises scientifiques. 

Site web de ROBOTEX

Descriptif

Troi­sième pays au monde en terme de publi­ca­tions après les États-Unis et le Japon, la France ne compte pas moins de 1 000 cher­cheurs en robo­tique. Aus­si, le pro­jet Robo­tex, a été clas­sé 1er ex æquo par­mi les 52 pro­jets lau­réats de la pre­mière vague de l'appel à pro­jets du pro­gramme des inves­tis­se­ments d'avenir concer­nant les équi­pe­ments d'excellence (Équi­pex).

Le pro­jet ROBOTEX pro­pose la créa­tion d'un réseau natio­nal com­po­sé de 15 labo­ra­toires struc­tu­rant la robo­tique autour de la robo­tique huma­noïde, la robo­tique médi­cale, la robo­tique mobile, la micro- et nano­ro­bo­tique et la robo­tique de pro­duc­tion.

Son objec­tif est notam­ment de favo­ri­ser les syner­gies entre les équipes de recherche du domaine et de per­mettre d'engager le déve­lop­pe­ment de nou­velles approches métho­do­lo­giques fon­dées sur des coopé­ra­tions plu­ri­dis­ci­pli­naires. Il doit éga­le­ment favo­ri­ser les syner­gies entre la recherche publique et le monde indus­triel, éco­no­mique et social. 

ROBOTEX consti­tue une infra­struc­ture cohé­rente d'équipements tech­niques à laquelle est asso­ciée une exper­tise scien­ti­fique et tech­no­lo­gique de haut niveau qui doit per­mettre de :

  • favo­ri­ser des actions de recherche en s'appuyant sur des pro­jets col­la­bo­ra­tifs entre équipes scien­ti­fiques et tech­niques, labo­ra­toires et entreprises ;
  • faci­li­ter l'acquisition et l'accès à de gros équi­pe­ments et à des ter­rains d'expérimentation ;
  • accroître la visi­bi­li­té de la robo­tique fran­çaise et son rayon­ne­ment international ;
  • accroître la com­pé­ti­ti­vi­té des entre­prises.

Porteurs du projet

"Même si ses avan­cées scien­ti­fiques s'appuient d'abord sur des inté­gra­tions maté­riel-logi­ciel à par­tir des tech­no­lo­gies de cap­teurs, d'actionneurs, de pro­gram­ma­tion et de logi­ciels embar­qués, la robo­tique emprunte aux sciences de l'information et de l'ingénieur dans leur glo­ba­li­té, en fai­sant appel tant à la méca­nique, à l'électronique, à l'informatique et aux sciences de l'homme", détaille Phi­lippe Bon­ni­fait, ensei­gnant-cher­cheur au sein du labo­ra­toire Heu­ris­tique et diag­nos­tic des sys­tèmes com­plexes (Heu­dia­syc) de l'UTC, dési­gné par l'Ins­ti­tut des sciences de l'ingénierie et des sys­tèmes (INSIS-CNRS) comme nœud d'animation du réseau natio­nal de pla­te­formes en robo­tique mobile. 

Inves­ti depuis plus de 20 ans dans le domaine des véhi­cules intel­li­gents, le labo­ra­toire Heu­dia­syc s'intéresse plus spé­ci­fi­que­ment à des thé­ma­tiques de robo­tique mobile. Le déve­lop­pe­ment par l'UTC, en par­te­na­riat avec la socié­té Induct, de véhi­cules élec­triques urbains robo­ti­sés, en est un exemple. Les fonds obte­nus dans le cadre de ces équi­pe­ments d'excellence ont per­mis aus­si la créa­tion, à proxi­mi­té du centre d'innovation de l'UTC, d'un ter­rain d'expérimentation et d'une volière exté­rieure, pour l'étude de la sta­bi­li­té et du contrôle d'une flotte de mini-drones aériens en envi­ron­ne­ment natu­rel.

Les exemples d'applications s'avèrent en effet déjà nom­breux : obser­va­tions des sur­faces agri­coles, sur­veillance du tra­fic rou­tier ou des zones à risque (cen­trale nucléaire), aus­cul­ta­tion d'ouvrages d'art ou de lignes à haute ten­sion, inter­ven­tions par suite de sinistres ou catas­trophes naturelles… 

Contacts de la recherche à l'UTC

Pla­quette des inves­tis­se­ments d'avenir à l'UTC

À lire dans interactions

searchuserenvelopefile-pdf-onewspaper-ouserslaptop-phone
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram