Rechercher

Generic filters
Exact matches only
Main
Bien­ve­nue à l'UTC

À la fois uni­ver­si­té et école d'ingénieurs, l'UTC est construite sur une péda­go­gie de l'autonomie et une recherche tech­no­lo­gique inter­dis­ci­pli­naire orien­tée vers l'innovation.

L'UTC forme des ingé­nieurs, mas­ters et doc­teurs aptes à appré­hen­der les inter­ac­tions de la tech­no­lo­gie avec l'homme et la société.

ESPACE
DOCUMENTATION
Éta­blis­se­ment et vie étudiante
Diplôme d'ingénieur
Dépar­te­ments
Diplôme de master
Double diplôme UTC/EDHEC
Inter­na­tio­nal
École doc­to­rale
Licence
pro­fes­sion­nelle
For­ma­tion continue
Recherche et Innovation
Éta­blis­se­ment et vie étudiante
Éta­blis­se­ment
L’UTC, éta­blis­se­ment public à carac­tère scien­ti­fique, cultu­rel et pro­fes­sion­nel, a été créée en 1972 pour être une uni­ver­si­té expé­ri­men­tale de technologie.
Venir à l'UTC
Salons étu­diants
Chiffres clés
Bilan social
Éga­li­té professionnelle
Entre­prises, déve­lop­pez vos pro­jets avec nos étu­diants ingénieurs
Vie étu­diante
L'UTC est implan­tée sur dif­fé­rents sites tous inté­grés dans la ville de Com­piègne, fai­sant corps depuis l'origine. Repré­sen­tant 12% des habi­tants, les étu­diants ont trans­for­mé radi­ca­le­ment l'image de la ville. Cette implan­ta­tion per­met une vie étu­diante dyna­mique, asso­cia­tive et cultu­relle d'une grande diver­si­té. Avec de mul­tiples pro­jets cultu­rels et soli­daires menés dans la ville et sur le ter­ri­toire, les étu­diants de l'UTC par­ti­cipent ain­si à la vie locale et s'investissent dans des ini­tia­tives citoyennes, ren­for­çant au pas­sage les rela­tions avec les col­lec­ti­vi­tés en pla­çant la science au cœur de la cité. 

Guide étu­diant
Uni­tés de valeur
Uni­tés d'enseignement
Vie asso­cia­tive
Plus de 110 asso­cia­tions cultu­relles et spor­tives sont actives au sein du bureau des élèves (BDE), dont cer­taines ont éten­du leur réseau à de nom­breux autres pays européens. 
Relais han­di­cap
Pour étu­dier dans les meilleures condi­tions, chaque étu­diant en situa­tion de han­di­cap (moteur, sen­so­riel, cog­ni­tif, psy­chique), ayant des troubles de la san­té inva­li­dants (troubles vis­cé­raux ou méta­bo­liques par exemple), des troubles spé­ci­fiques du lan­gage et des appren­tis­sages de type « dys », peut béné­fi­cier d'un accom­pa­gne­ment per­son­na­li­sé et de la mise en place d'aides péda­go­giques adap­tées à ses besoins.
UTC Alum­ni
UTC Alum­ni est le réseau des UTCéens. Il repré­sente 18 000 diplô­més, 10 000 entre­prises réfé­ren­cées, 20 grou­pe­ments régio­naux, inter­na­tio­naux et thé­ma­tiques, 30 à 40 ren­contres par an.
Loge­ment étudiant
L'ALESC est une asso­cia­tion ayant pour voca­tion d'aider les étu­diants à trou­ver un logement.
CROUS
Le Centre Régio­nal des Œuvres Uni­ver­si­taires et Sco­laires (CROUS) a pour mis­sion de gérer les ser­vices de proxi­mi­té qui amé­liorent les condi­tions de vie des étudiants.
ingé
Diplôme d'ingénieur
L’UTC forme des ingé­nieurs géné­ra­listes pré­sen­tant des capa­ci­tés d’autonomie, d’initiative, de prise de res­pon­sa­bi­li­té et de tra­vail en équipes au sein de pro­jets com­plexes, dans un envi­ron­ne­ment international.
Choi­sir la for­ma­tion d'ingénieur
Tronc com­mun
Le tronc com­mun (TC) est le pre­mier cycle uni­ver­si­taire de l’UTC. Les études de tronc com­mun dis­pensent une for­ma­tion à la fois dis­ci­pli­naire et métho­do­lo­gique. Cette période per­met éga­le­ment de décou­vrir le monde de l’entreprise et de faci­li­ter le choix de la branche.
Cur­sus Huma­ni­tés et technologie
Alter­na­tive au tronc com­mun his­to­rique de l’UTC, le par­cours Huma­ni­tés et tech­no­lo­gie (Hutech) enseigne com­ment orien­ter le déve­lop­pe­ment tech­no­lo­gique au ser­vice de hautes valeurs humaines et sociétales.
Domaines d'excellence
Les domaines d'excellence cor­res­pondent à une acti­vi­té spor­tive, musi­cale ou entre­pre­neu­riale pra­ti­quée par les étu­diants à un cer­tain niveau. Ces acti­vi­tés font par­tie inté­grante de leur cursus.
Appren­tis­sage
Acces­sible en méca­nique et en infor­ma­tique, la for­ma­tion d’ingénieur par appren­tis­sage de l’UTC per­met de conci­lier la pra­tique avec l’acquisition de com­pé­tences en entre­prise et la théo­rie, en pré­pa­rant le diplôme d’ingénieur de notre école. Cette for­ma­tion per­met une inté­gra­tion pro­gres­sive en entre­prise la pre­mière année, puis une prise d’autonomie en deuxième année et enfin une véri­table fonc­tion d’ingénieur lors de la der­nière année du contrat.
ingé
Dépar­te­ments
La for­ma­tion de branche est dis­pen­sée au sein
d'un dépar­te­ment de l'UTC. L’objectif glo­bal des branches est d’apporter une for­ma­tion géné­rale et équi­li­brée mais éga­le­ment de vous per­mettre d’approfondir votre savoir-faire dans un domaine plus spé­cia­li­sé cor­res­pon­dant au choix d’une filière.
Dépar­te­ment de génie bio­lo­gique (GB)
Com­bi­nant sciences pour l’ingénieur et sciences du vivant, le dépar­te­ment pro­pose des for­ma­tions de haut niveau et une recherche plu­ri­dis­ci­pli­naire fon­da­men­tale et appli­quée, en inter­ac­tion forte avec les attentes indus­trielles et socié­tales dans les domaines de la san­té et du vivant.
Dépar­te­ment de génie infor­ma­tique (GI)
L'ingénieur en génie infor­ma­tique est un acteur de la muta­tion tech­no­lo­gique de tous les sec­teurs de l'économie vers le numérique.
Dépar­te­ment d'ingénierie méca­nique (IM)
Le dépar­te­ment Ingé­nie­rie méca­nique vise à for­mer des ingé­nieurs géné­ra­listes capables de répondre aux attentes des acteurs de tout sec­teur indus­triel néces­si­tant les com­pé­tences d’un ingé­nieur en mécanique.
Dépar­te­ment du génie des pro­cé­dés (GP)
L'ingénieur en génie des pro­cé­dés est en prise directe avec les grands défis de notre siècle : maî­trise de l'énergie, uti­li­sa­tion opti­male des matières pre­mières, limi­ta­tion de trai­te­ment des atteintes à l'environnement.
Dépar­te­ment du génie urbain (GU)
Pour répondre aux nom­breux défis de la ville durable et intel­li­gente d'aujourd'hui et de demain, le dépar­te­ment génie urbain de l'UTC pro­pose une for­ma­tion géné­ra­liste fon­dée sur des bases scien­ti­fiques et tech­niques solides et un for­mat péda­go­gique innovant.
Dépar­te­ment Tech­no­lo­gie et sciences de l'homme (TSH)
La com­plexi­té actuelle des entre­prises et du monde socio-éco­no­mique conduit le dépar­te­ment Tech­no­lo­gie et sciences de l'homme (TSH) à se cen­trer sur les situa­tions de l'ingénieur contemporain.
ingé
Diplôme de master
Les men­tions et par­cours du mas­ter pré­parent à deve­nir les experts et à rele­ver les défis de la recherche et de l'industrie de pointe dans les domaines de l'automatique, la bio­lo­gie, la bio­tech­no­lo­gie, la chi­mie, le desi­gn, l'informatique, l'innovation, la méca­nique, la méca­tro­nique, la robo­tique, la san­té, la science des don­nées et les tech­no­lo­gies bio­mé­di­cales. Cer­taines men­tions sont inté­grées dans les pro­jets du pro­gramme Inves­tis­se­ments d'avenir aux­quels les labo­ra­toires de recherche de l'UTC par­ti­cipent (ins­ti­tuts d'excellence, Labex, Robo­tex, Équi­pex, IRT…). 
Men­tion Huma­ni­tés et indus­tries créa­tives (HIC)
L’objectif de la for­ma­tion est de don­ner aux étu­diants des com­pé­tences en concep­tion cen­trée sur l’expérience humaine, les condui­sant à maî­tri­ser le pro­ces­sus de concep­tion et de réa­li­sa­tion de pro­duits et ser­vices tech­no­lo­giques innovants.
Men­tion Ingé­nie­rie des sys­tèmes com­plexes (ISC)
Les objec­tifs de la men­tion sont de don­ner aux futurs cadres de solides connais­sances scien­ti­fiques et tech­no­lo­giques pour étu­dier (carac­té­ri­ser, com­prendre), simu­ler et conce­voir des sys­tèmes com­plexes inno­vants par une approche mul­ti­dis­ci­pli­naire systémique.
Men­tion Chi­mie (CH)
Men­tion com­mune avec l'UPJV d'Amiens
La men­tion forme des étu­diants capables, en fai­sant appel à des com­pé­tences trans­ver­sales ne rele­vant pas exclu­si­ve­ment d’une seule dis­ci­pline, d’appréhender les pro­blé­ma­tiques des métiers liés à la trans­for­ma­tion des res­sources natu­relles, clé de voûte d’une éco­no­mie durable et four­nis­seur de solu­tions durables.
Men­tion Ingé­nie­rie de la san­té (IDS)
La men­tion IDS a pour but d’assurer la for­ma­tion de cadres capables d’appréhender les pro­blé­ma­tiques liées au déploie­ment et à l’exploitation stra­té­giques des ser­vices et des sys­tèmes tech­no­lo­giques au sein des entre­prises et des orga­ni­sa­tions. La for­ma­tion est plus par­ti­cu­liè­re­ment orien­tée sur le mana­ge­ment de la qua­li­té et des tech­no­lo­gies bio­mé­di­cales dans les ter­ri­toires de san­té, ain­si que sur les affaires régle­men­taires autour du dis­po­si­tif médical.
Men­tion Ana­lyse et poli­tique éco­no­miques (APE)
Mas­ter inter­na­tio­nal com­mun avec la Facul­té de Lettres de Sor­bonne Uni­ver­si­té – Mas­ter Eras­mus Mun­dus EPOG+
La men­tion APE est le pre­mier diplôme com­mun en éco­no­mie de l’UTC et de la Facul­té de Lettres de Sor­bonne Uni­ver­si­té. La men­tion abrite le Mas­ter Eras­mus Mun­dus EPOG+ (Eco­no­mic POli­cies for the Glo­bal tran­si­tion) sou­te­nu par l'Union euro­péenne. Entiè­re­ment dis­pen­sé en langue anglaise, il offre un pro­gramme de mas­ter inté­gré de rang mon­dial sur les pro­ces­sus de tran­si­tion (numé­rique, socio-éco­no­mique, éco­lo­gique) avec une approche plu­ra­liste en éco­no­mie et des pers­pec­tives interdisciplinaires.
ingé
Bache­lor Ingé­nie­rie Digi­tale et Mana­ge­ment (ID&M)
La for­ma­tion est bi-site : un pre­mier cycle à l'UTC, puis un second cycle à l'EDHEC.
Le double diplôme Ingé­nie­rie Digi­tale & Mana­ge­ment est un cur­sus en 4 ans conjoint entre l'UTC et l'EDHEC Busi­ness School (École des hautes études com­mer­ciales du Nord). Il per­met de déve­lop­per une double com­pé­tence dans les domaines des sciences de l’ingénieur et des sciences de ges­tion par le biais de fon­da­men­taux puis en se spé­cia­li­sant dans l’une des trois Majeures pro­po­sées : Mar­ke­ting, Finance ou Ingénierie. 
ingé
Inter­na­tio­nal
Si un contact étroit avec le milieu indus­triel est indis­pen­sable, il est non moins impor­tant qu’une uni­ver­si­té for­mant des ingé­nieurs soit ouverte vers l’étranger. L’UTC a mis en place de nom­breux accords inter­na­tio­naux vous per­met­tant d’effectuer une par­tie de vos études à l’étranger.
La Direc­tion aux Rela­tions Inter­na­tio­nales (DRI) gère l’ensemble des pro­grammes aca­dé­miques d’échanges avec les uni­ver­si­tés étran­gères. Elle orga­nise l’accueil et les départs des étu­diants dans le cadre de ces programmes.
ingé
École doc­to­rale (Sciences pour l'ingénieur (ED)
Au contact des uni­tés de recherche et des réa­li­tés indus­trielles, l’école doc­to­rale (ED-71) forme des doc­teurs poly­va­lents tant par le conte­nu scien­ti­fique que par le deve­nir pro­fes­sion­nel. L’école doc­to­rale accom­pagne le pro­jet de thèse de cha­cun de ses doc­to­rants et faci­lite leur inser­tion professionnelle.
ingé
Licence pro­fes­sion­nelle
Main­te­nance et tech­no­lo­gie – sys­tèmes pluri-techniques.
La licence pro­fes­sion­nelle Main­te­nance et tech­no­lo­gie – sys­tèmes plu­ri-tech­niques a pour but de for­mer des tech­ni­ciens de haut niveau, opé­ra­tion­nels et capables d'assurer la sûre­té de fonc­tion­ne­ment des équi­pe­ments indus­triels au moindre coût.
ingé
For­ma­tion continue
L’UTC accom­pagne la trans­for­ma­tion des orga­ni­sa­tions en leur pro­po­sant des for­ma­tions, des ser­vices d’accompagnement et de pilo­tage de leurs pro­jets de déve­lop­pe­ment des com­pé­tences. Elle pré­pare éga­le­ment les cadres et tech­ni­ciens en poste ou en tran­si­tion pro­fes­sion­nelle au diplôme d'ingénieur, à ses mas­ters et ses cer­ti­fi­ca­tions professionnelles.
ingé
Recherche
Une recherche tech­no­lo­gique, par­te­na­riale, plu­ri­dis­ci­pli­naire, inter­cul­tu­relle et avant tout pro­pice à l’innovation ! L’UTC pour­suit au sein de ses uni­tés une recherche tech­no­lo­gique répon­dant aux ques­tions socié­tales que l’environnement lui ren­voie de manière de plus en plus pres­sante. Une recherche éga­le­ment au plus près des pro­blèmes réels du monde socio-éco­no­mique. La stra­té­gie de recherche et d'innovation de l'UTC est ain­si le reflet de la valeur ajou­tée col­lec­tive et des apports spé­ci­fiques de ses labo­ra­toires, qui incarnent son cœur scientifique.
Heu­ris­tique et diag­nos­tic des sys­tèmes com­plexes (Heu­dia­syc) – UMR CNRS – 7253
UTC / CNRS
Le labo­ra­toire Heu­dia­syc mène des recherches dans le domaine des sciences de l'information et du numé­rique, notam­ment l'informatique, l'automatique, la robo­tique et l'intelligence artificielle.
Bio­mé­ca­nique et bioin­gé­nie­rie (BMBI) – UMR CNRS 7338
UTC / CNRS
Le labo­ra­toire BMBI mène ses recherches en ingé­nie­rie pour la san­té en déployant des approches de bio­mé­ca­nique et de bioingénierie.
Génie enzy­ma­tique et cel­lu­laire (GEC) – UMR CNRS 7025
UTC / CNRS / UPJV
Les recherches menées au sein de l'unité GEC s'appuient sur le pos­tu­lat que les solu­tions aux défis scien­ti­fiques majeurs se trouvent dans la nature. Elles com­binent trois approches : l'utilisation des bio­res­sources, la bioins­pi­ra­tion et le biomimétisme.
Trans­for­ma­tions inté­grées de la matière renou­ve­lable (TIMR)
UTC / ESCOM
Les objec­tifs de TIMR sont de déve­lop­per, vali­der et mettre en œuvre les connais­sances et savoir-faire des­ti­nés aux pro­cé­dés et réac­tions de trans­for­ma­tion de la matière renouvelable.
Labo­ra­toire fran­co-mexi­cain d'informatique et d'automatique (LAFMIA) – UMI 3175
UTC / CNRS / Ins­ti­tut poly­tech­nique de Gre­noble / uni­ver­si­té Joseph Fou­rier / CINVESTAV
Les recherches qui sont menées au LAFMIA trouvent des appli­ca­tions dans les domaines de la méca­nique, des trans­ports, de l'énergie et de l'environnement, à tra­vers la dis­tri­bu­tion en eau et l'agriculture.
Méca­nique, éner­gie et élec­tri­ci­té (Rober­val)
UTC
Le labo­ra­toire Rober­val a pour voca­tion le déve­lop­pe­ment de méthodes expé­ri­men­tales et numé­riques inno­vantes pour l'analyse, la modé­li­sa­tion et la concep­tion des struc­tures et des sys­tèmes mécaniques.
Modé­li­sa­tion mul­ti-échelle des sys­tèmes urbains (Ave­nues)
UTC
Dans le cadre d’une recherche scien­ti­fique, métho­do­lo­gique et tech­no­lo­gique, Ave­nues oriente ses tra­vaux sur les arti­cu­la­tions et les inter­ac­tions entre plu­sieurs sous-sys­tèmes, tout en pre­nant en compte l’impact socié­tal pour abor­der la ville comme objet interdisciplinaire.
Connais­sance, orga­ni­sa­tion et sys­tèmes tech­niques (Cos­tech)
UTC
Cos­tech est l'unité de recherche plu­ri­dis­ci­pli­naire du dépar­te­ment Tech­no­lo­gies et sciences de l'homme de l'UTC. Sa par­ti­cu­la­ri­té est d'être cen­trée sur les rela­tions entre homme, tech­nique et société.
Labo­ra­toire de mathé­ma­tiques appli­quées de Com­piègne (LMAC)
UTC
Le LMAC fait des pro­blèmes inverses sa spé­cia­li­té, des pro­ces­sus sto­chas­tiques, de l'analyse numé­rique, des sta­tis­tiques et de la fia­bi­li­té, comme autant de pro­blé­ma­tiques rele­vant d'enjeux socié­taux au contact de par­te­naires indus­triels et socio-économiques.
Inno­va­tion
L'Innovation repré­sente la 3e mis­sion de l'université : trans­for­mer des connais­sances et des savoirs « pro­duits » par l’UTC, ses étu­diants et ses per­son­nels en inno­va­tions de tous ordres : tech­no­lo­giques, sociales, orga­ni­sa­tion­nelles, d’usage… à tra­vers la mobi­li­sa­tion intel­li­gente des acteurs d’un éco­sys­tème local d’innovation et de créa­ti­vi­té asso­ciant uni­ver­si­té, entre­prise et territoire.
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram