Rechercher

Search
Generic filters
Exact matches only
  • Mention Analyse et politiques économiques (APE)

    La men­tion Ana­lyse et poli­tique éco­no­miques (APE) est le pre­mier diplôme com­mun en éco­no­mie de l’UTC et de la Facul­té de Lettres de Sor­bonne Uni­ver­si­té. Ce mas­ter inter­na­tio­nal, ensei­gné essen­tiel­le­ment en anglais, béné­fi­cie­ra d’un pilo­tage entiè­re­ment uni­fié. Il s’appuie sur la mise en com­mun des com­pé­tences pré­sentes dans ces deux éta­blis­se­ments et la contri­bu­tion d’experts qui seront sol­li­ci­tés dans leurs réseaux res­pec­tifs. La men­tion abrite le Mas­ter Eras­mus Mun­dus EPOG+ (Eco­no­mic POli­cies for the Glo­bal tran­si­tion) sou­te­nu par l'Union euro­péenne. Il offre un pro­gramme de mas­ter inté­gré de rang mon­dial sur les pro­ces­sus de tran­si­tion (numé­rique, socio-éco­no­mique, éco­lo­gique) avec une approche plu­ra­liste en éco­no­mie et des pers­pec­tives interdisciplinaires.

    Can­di­da­ter au mas­ter EPOG+

    Présentation

    La men­tion de mas­ter APE vise à deve­nir une for­ma­tion de mas­ter en éco­no­mie de réfé­rence au niveau mon­dial dans son champ, à tra­vers l'excellence de sa for­ma­tion, des par­te­na­riats avec des ins­ti­tu­tions de très haut niveau aux plans natio­nal et inter­na­tio­nal et la par­ti­ci­pa­tion des meilleurs étu­diants issus des dif­fé­rents conti­nents. Elle s'inscrit dans un pro­jet de mas­ter inter­na­tio­nal.

    Elle s'appuie sur une mutua­li­sa­tion de com­pé­tences, non seule­ment au sein des deux éta­blis­se­ments asso­ciés au sein d'une même Idex (Ini­tia­tive d'excellence), mais éga­le­ment sur des ensei­gne­ments dis­pen­sés par des ensei­gnants-cher­cheurs d'autres éta­blis­se­ments fran­ci­liens et étran­gers.

    Laboratoires de recherche associés 

    La men­tion APE est ados­sée aux labo­ra­toires "Connais­sance, orga­ni­sa­tion et sys­tèmes tech­niques" (Cos­tech, EA 2223) de l'UTC et "Groupe d'étude des méthodes de l'analyse socio­lo­gique de la Sor­bonne" (GEMASS, CNRS UMR 8598) de Sor­bonne Université. 

    Master Erasmus Mundus EPOG+

    L'objectif prin­ci­pal du pro­gramme du mas­ter Eras­mus Mun­dus EPOG+ est de for­mer une nou­velle géné­ra­tion d'experts inter­na­tio­naux, capables de défi­nir et d'évaluer les poli­tiques éco­no­miques et d'évoluer dans les dif­fé­rents contextes poli­tiques, sociaux, régio­naux et internationaux. 

    Les pres­ti­gieuses ins­ti­tu­tions par­te­naires, déli­vrant leur diplômes dans le cadre du pro­gramme EPOG+ sont :

    • uni­ver­si­té de tech­no­lo­gie de Com­piègne (UTC) ;
    • Sor­bonne Uni­ver­si­té ;
    • uni­ver­si­té de Paris ;
    • uni­ver­si­té de Turin ;
    • Ber­lin School of Eco­no­mics and Law ;
    • uni­ver­si­té Rome 3 ;
    • Vien­na Uni­ver­si­ty of Eco­no­mics and Busi­ness (WU) ;
    • uni­ver­si­té du Wit­wa­ters­rand (Wits).

    Le pro­gramme com­prend éga­le­ment plus de 30 par­te­naires asso­ciés (aca­dé­miques et non aca­dé­miques) en Europe et dans le monde.

    Bourses d'études

    Les meilleurs étu­diants issus des dif­fé­rentes par­ties du monde seront éli­gibles pour des bourses accor­dées pour une durée de 2 ans par la Com­mis­sion euro­péenne, sur la base de notre sélection :

    • les bourses "pro­gramme-coun­try" pour les étu­diants des États membres de l'Union euro­péenne (UE) ain­si que de l'ancienne You­go­sla­vie, de l'Islande, du Liech­ten­stein, de la Nor­vège, de la Répu­blique de Macé­doine et de la Turquie ;
    • les bourses "part­ner-coun­try" pour des étu­diants de tous les autres pays.

    Plus de détails sur les Bourses Eras­mus Mundus

    Candidatures

    Les can­di­da­tures à la men­tion de mas­ter APE, dans le cadre du Mas­ter Eras­mus Mun­dus EPOG+ (pro­gramme en 2 ans), pour la ren­trée de sep­tembre 2020 sont ouvertes jusqu'au 30 jan­vier 2020, 14h00 (heure de Paris).

    Les can­di­da­tures à la men­tion APE pour une ren­trée directe en M2 seront ouvertes ulté­rieu­re­ment, en vue de la ren­trée de sep­tembre 2021.

    Notez que deux lettres de recom­man­da­tion sont à pré­voir pour pou­voir dépo­ser une candidature. 

    Les cours débu­te­ront en sep­tembre 2020. La sélec­tion sera orga­ni­sée conjoin­te­ment avec le pro­gramme EPOG 2.0

    Organisation des cursus

    L'organisation du mas­ter en 3 par­cours (les "majeures") per­met aux étu­diants de choi­sir un des domaines d'expertise asso­cié à ceux-ci, tan­dis que des ensei­gne­ments élec­tifs (les "mineures") et un ensemble de sémi­naires leur per­met­tront d'acquérir les élé­ments de trans­ver­sa­li­té et de culture com­mune néces­saires à une appré­hen­sion glo­bale des poli­tiques éco­no­miques.

    Il ouvre les étu­diants à diverses pro­blé­ma­tiques, favo­rise les tra­vaux sur des objets com­muns d'étudiants issus des dif­fé­rentes majeures et pro­meut les approches inter­dis­ci­pli­naires plu­tôt qu'une approche "en silos" dis­ci­pli­naires. Ain­si, au-delà du conte­nu éco­no­mique, les étu­diants envi­sa­ge­ront des aspects du droit, de la socio­lo­gie et des sciences poli­tiques, de la géo­gra­phie et de l'histoire.

    Le mas­ter com­prend 3 majeures (A, B et C) avec, pour cha­cune, dif­fé­rents par­cours incluant des mobi­li­tés inter­na­tio­nales, cer­tains don­nant lieu à des diplômes mul­tiples ou joint avec des uni­ver­si­tés étran­gères. Ces majeures portent sur : 

    • le savoir, l'innovation et la tran­si­tion numé­rique (Know­ledge, Inno­va­tion and the Digi­tal tran­si­tion, Major A) ;
    • la macroé­co­no­mie, la finance et la tran­si­tion socioé­co­no­mique (Inter­na­tio­nal Macroe­co­no­mics and Finance, Major B) ; 
    • le déve­lop­pe­ment, le déve­lop­pe­ment durable et la tran­si­tion éco­lo­gique (Deve­lop­ment, Sus­tai­nable Deve­lop­ment and the eco­lo­gi­cal tran­si­tion, Major C).

    Partenaires

    L'adossement de la men­tion aux milieux pro­fes­sion­nels s'établit à plu­sieurs niveaux : 

    • un réseau de par­te­naires et membres asso­ciés aca­dé­miques et non aca­dé­miques issus essen­tiel­le­ment du monde éco­no­mique, des ONG, des syn­di­cats et d'organisations internationales, 
    • un ensemble d'une qua­ran­taine de sémi­naires annuels fai­sant inter­ve­nir des per­son­na­li­tés issues du monde aca­dé­mique mais éga­le­ment, pour une part signi­fi­ca­tive, des per­son­na­li­tés de pre­mier plan issues du monde éco­no­mique, social et poli­tique (déci­deurs publics, acteurs éco­no­miques, acteur du monde syn­di­cal et associatif), 
    • le déve­lop­pe­ment d'un réseau des anciens au niveau inter­na­tio­nal (EPOG Stu­dents and Alum­ni Association), 
    • la par­ti­ci­pa­tion de pro­fes­seurs asso­ciés issus du monde pro­fes­sion­nel (dans le cadre de mutua­li­sa­tion avec d'autres établissements), 
    • les relais chez nos par­te­naires étran­gers (réseau des anciens, accès aux offres locales) ; 
    • la pos­si­bi­li­té de réa­li­ser un stage (en M2). 

    Public visé

    Le public visé est un public de for­ma­tion ini­tiale (étu­diants finis­sant une licence, un mas­ter, une for­ma­tion d'ingénieur ou un diplôme équi­valent à l'étranger). Le diplôme doit cor­res­pondre à un mini­mum de 180 cré­dits ECTS avec des connais­sances en éco­no­mie (équi­va­lentes à au moins 24 ECTS), mathé­ma­tiques, sta­tis­tiques ou éco­no­mé­trie (équi­va­lentes à au moins 6 ECTS) pour une inté­gra­tion en M1.

    Le mini­mum est de 240 cré­dits ECTS avec de solides connais­sances en éco­no­mie (équi­va­lentes à au moins 32 ECTS), mathé­ma­tiques, sta­tis­tiques ou éco­no­mé­trie (équi­va­lentes à au moins 12 ECTS) pour une inté­gra­tion en M2.

    Quelques excel­lents can­di­dats en reprise d'études et moti­vés pour la for­ma­tion, pour­ront être recru­tés. Un niveau suf­fi­sant en anglais est exi­gé (au moins B2 ou 6.5 à IELTS ou 92 au TOEFL …). 

    Débouchés

    En matière de pour­suite d'études et de débou­chés, les étu­diants, selon leurs pro­jets per­son­nel et pro­fes­sion­nel, pourront : 

    • pour­suivre en recherche (doc­to­rat), en France comme à l'étranger. Les diplô­més par­ti­ci­pe­ront ain­si à la créa­tion d'un réseau de pre­mier plan inter­na­tio­nal en éco­no­mie poli­tique s'intéressant à un ensemble de sujets rela­tifs aux poli­tiques éco­no­miques dans un contexte glo­ba­li­sé : du chan­ge­ment tech­no­lo­gique et de la tran­si­tion numé­rique, aux dyna­miques macroé­co­no­miques et finan­cières, en pas­sant par les ques­tions de régu­la­tion envi­ron­ne­men­tales, de réa­li­sa­tion des objec­tifs du déve­lop­pe­ment et d'aménagement éco­no­mique des territoires ; 
    • les étu­diants qui ne pour­sui­vront pas de tra­vaux doc­to­raux contri­bue­ront à appor­ter des ana­lyses et des solu­tions aux orga­nismes publics (orga­ni­sa­tions inter­na­tio­nales, minis­tères, grandes admi­nis­tra­tions) et aux orga­ni­sa­tions pri­vés (entre­prises, orga­ni­sa­tions non gou­ver­ne­men­tales, syn­di­cats…). Ils pour­ront aus­si s'investir dans la créa­tion d'entreprises.

    Typi­que­ment, selon leurs par­cours, les débou­chés sui­vants peuvent être mentionnés : 

    • Majeure A : assis­tant ; conseiller en matière de pro­prié­té intel­lec­tuelle dans des bureaux juri­diques ou cabi­nets de conseil ; ges­tion­naire de por­te­feuille de pro­prié­té intel­lec­tuelle ; char­gé d'affaires en matière d'innovation ou de pro­mo­tion de la recherche ; expert des marques ; de l'évaluation des droits de pro­prié­té ; consul­tant dans le domaine de l'intelligence éco­no­mique ; chercheur… 
    • Majeure B : cher­cheur ; expert éco­no­mique et en sta­tis­tiques dans les admi­nis­tra­tions, les cabi­nets de conseil, les entre­prises, les banques, les orga­ni­sa­tions inter­na­tio­nales ; ana­lyste poli­tique ; char­gé d'affaires ; ana­lyste finan­cier dans le middle/back office ; ges­tion­naire de por­te­feuilles et de risques… 
    • Majeure C : mana­ger de pro­gramme ou de pro­jet dans la coopé­ra­tion et le déve­lop­pe­ment ; ana­lyste poli­tique ; consul­tant ; chercheur… 

    Contact et documentation

    Contact

    Res­pon­sable mas­ter
    San­drine Moran­dat
     +33 (0)3 44 23 44 23

    Contact

    Res­pon­sable de la men­tion
    David Fla­cher
     +33 (0)3 44 23 49 32

    Contact

    Secré­ta­riat
    Cathe­rine Rol­land Lan­dy
     +33 (0)3 44 23 44 73

    À lire dans interactions

    searchuserenvelopefile-pdf-onewspaper-oenvelopeusersphone-handsetlaptop-phone
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram