Rechercher

Search
Generic filters
Exact matches only

Ingénierie mécanique (IM)

Le dépar­te­ment Ingé­nie­rie méca­nique vise à for­mer des ingé­nieurs géné­ra­listes capables de répondre aux attentes des acteurs de tout sec­teur indus­triel néces­si­tant les com­pé­tences d’un ingé­nieur en mécanique.

Chiffres clés

  • 72 ensei­gnants-cher­cheurs
  • 28 per­son­nels tech­niques et administratifs
  • envi­ron 1 100 étudiants
  • plus de 300 ingé­nieurs diplô­més par an
  • près de 7 500 diplô­més

Description

La for­ma­tion per­met de cou­vrir un large spectre de sec­teurs d'activités tels que l'automobile, le fer­ro­viaire, la construc­tion navale, l'aérospatiale, l'aéronautique, la bio­mé­ca­nique, l'énergie, la trans­for­ma­tion des maté­riaux, la robo­tique, l'édition de logi­ciels métiers, les cabi­nets d'études et conseils… L'ingénieur méca­nique de l'UTC s'intègre natu­rel­le­ment dans tous ces domaines, et inter­vient tout au long du cycle de vie des pro­duits indus­triels à tra­vers les dif­fé­rentes phases d'un pro­jet : recherche et déve­lop­pe­ment, avant-pro­jet, déve­lop­pe­ment, indus­tria­li­sa­tion, pro­duc­tion, exploi­ta­tion, recyclage … 

Les ingé­nieurs diplô­més en ingé­nie­rie méca­nique sont, par exemple, capables de : 

  • conce­voir et dimen­sion­ner des sys­tèmes méca­niques robustes et sûrs, 
  • pro­po­ser des maté­riaux adap­tés en regard des contraintes et des pro­prié­tés attendues, 
  • inté­grer la dimen­sion vibro-acous­tique dans la concep­tion mécanique, 
  • mettre en œuvre des tech­niques d'évaluation et de mai­trise de la qualité, 
  • uti­li­ser des outils d'ingénierie numé­rique (CAO, PLM, …), 
  • mai­tri­ser un sys­tème de pro­duc­tion et pilo­ter les pro­ces­sus de fabrication, 
  • savoir choi­sir et mettre en œuvre des solu­tions méca­tro­niques adap­tées et/ou innovantes. 

Offre pédagogique

La for­ma­tion de l'étudiant en ingé­nie­rie méca­nique com­porte 4 semestres d'études et 2 semestres de stages indus­triels. Elle s'appuie sur l'acquisition d'un socle de connais­sances per­met­tant d'asseoir les fon­da­men­taux scien­ti­fiques et techniques. 

Les ensei­gne­ments s'organisent autour de trois grands domaines de com­pé­tences pré­sents dans le dépar­te­ment d'ingénierie mécanique : 

  • science et ingé­nie­rie de la méca­nique numé­rique, de l'acoustique et des maté­riaux : modé­li­sa­tion des phé­no­mènes physiques ;
  • science et ingé­nie­rie de la méca­nique et méca­tro­nique : concep­tion de sys­tèmes méca­tro­niques et éner­gie électrique ;
  • science et ingé­nie­rie des sys­tèmes indus­triels : concep­tion – indus­tria­li­sa­tion, fia­bi­li­té, design. 

Après une for­ma­tion de base en ingé­nie­rie méca­nique durant 2 semestres, les élèves ingé­nieurs choi­sissent une filière par­mi les 8 prin­ci­pales proposées.

La for­ma­tion d'ingénieur méca­ni­cien est éga­le­ment dis­pen­sée par la voie de l'apprentissage selon deux par­cours : le par­cours Concep­tion (CPT) qui est orien­té sur les acti­vi­tés amont de la vie du pro­duit et le par­cours Indus­tria­li­sa­tion (IND) qui est orien­té sur les pro­blé­ma­tiques liées aux moyens de production . 

  • Une filière trans­ver­sale est pro­po­sée dans tous les dépar­te­ments : Mana­ge­ment des pro­jets inno­vants. Cette filière intègre à la for­ma­tion tech­ni­co-scien­ti­fique une for­ma­tion aux acti­vi­tés mana­gé­riales de futurs cadres d'entreprise. Chaque semestre, l'étudiant choi­sit 6 à 7 UV cor­res­pon­dant à son niveau et son pro­fil d'étude par­mi plus de 300 UV pro­po­sées par l'UTC. 4 semestres sont consa­crés aux ensei­gne­ments avec une spé­cia­li­sa­tion pro­gres­sive, et 2 semestres à une expé­rience en entre­prise par le biais de stages et projets. 
  • Un label trans­ver­sal est pro­po­sé dans tous les dépar­te­ments : Modé­li­sa­tion mathé­ma­tique "Mod Math". Ce label est un par­cours com­plé­men­taire à la filière (sur le même prin­cipe qu'un mineur) choi­sie par les étu­diants et ouvert à toutes les branches de l'UTC et à toutes les filières. Cette for­ma­tion est pro­po­sée par mes ensei­gnants-cher­cheurs du LMAC, spé­cia­listes recon­nus dans un large spectre des mathé­ma­tiques appli­quées, qui pour­ront en outre faire pro­fi­ter les can­di­dats de leurs nom­breux contacts ins­ti­tu­tion­nels et industriels. 

Recherche

Les dif­fé­rents ensei­gne­ments pro­po­sés s'appuient sur les com­pé­tences du labo­ra­toire Rober­val, qui se posi­tionne sur la concep­tion de com­po­sants et de sys­tèmes méca­niques / mul­ti-phy­siques inno­vants, en pro­po­sant de mener des tra­vaux de recherche scien­ti­fique et tech­no­lo­gique dans un contexte inter­dis­ci­pli­naire, condi­tion néces­saire à la concep­tion, l'étude du com­por­te­ment et de la dura­bi­li­té des sys­tèmes complexes.

Partenariat et valorisation

Le dépar­te­ment Ingé­nie­rie méca­nique a déve­lop­pé des rela­tions et par­te­na­riats dans des sec­teurs d'activité de pointe : 

  • Auto­mo­bile, fer­ro­viaire, aéro­nau­tique et spa­tial : Renault, PSA Peu­geot-Citroën, Arce­lor Mit­tal, Valeo, Saint-Gobain, Iner­gy, ALSTOM, Air­bus, Safran, CNES, Gene­ral Electric… 
  • Éner­gie : EDF, CEA, ADEME, AREVA, ANDRA…
  • Arme­ment : DGA, MBDA…
  • Édi­teur de logi­ciels : ESI Group, Das­sault Systèmes…
  • Centres Tech­niques et Orga­nismes de recherche : Cere­ma, Cetim, Cet­mef, Ineris, Onera…

Des pro­jets de recherche (ANR, Indus­tri­lab, FUI…) contri­buent à déve­lop­per des inter­ac­tions avec des grands groupes indus­triels et à la valo­ri­sa­tion de la recherche grâce, notam­ment, aux thèses CIFRE. 

Stages et relations industrielles

À l'issue des semestres 2 et 5, l'élève ingé­nieur en branche ingé­nie­rie méca­nique par­fait sa for­ma­tion par deux périodes de stage de six mois dans l'industrie prin­ci­pa­le­ment ou en milieu uni­ver­si­taire. Un ser­vice des stages donne accès à une liste d'entreprises ayant dépo­sé des projets.

Partir à l’étranger

Presque deux diplô­més sur trois en ingé­nie­rie méca­nique béné­fi­cient d’une expé­rience à l’international grâce à un semestre d’études dans une uni­ver­si­té par­te­naire ; une année d’étude com­plète (for­ma­tion de 6 mois et stage de 6 mois) ; ou un double-diplôme prin­ci­pa­le­ment avec l'UNIFEI (Bré­sil) – option : Méca­nique aéro­nau­tique, la TU Braun­sch­weig (Alle­magne), l'uni­ver­si­té de Sara­gosse (Espagne), l'uni­ver­si­té de Cran­field (Royaume-Uni), le Poli­tec­ni­co di Tori­no (Ita­lie), l'ETS Mont­réal (Cana­da),…

Cette expé­rience est très enri­chis­sante et per­met la par­faite maî­trise d’au moins une langue étrangère.

Débouchés

Le dépar­te­ment ingé­nie­rie méca­nique pré­pare les étu­diants à exer­cer des postes d'ingénieurs R&D, ingé­nieurs bureau d’études, ingé­nieurs méthodes et indus­tria­li­sa­tion, ingé­nieurs qua­li­té, ingé­nieurs méthodes, ingé­nieurs cal­cul, res­pon­sables pro­duit ou fabrication, …

Les débou­chés pour nos étu­diants sont très larges dans les sec­teurs de l’automobile, le fer­ro­viaire, l’aéronautique, le spa­tial, l’énergie, l’armement, le conseil, l’édition de logi­ciels, dans l’industrie du sport et des loi­sirs, … et rejoignent des entre­prises telles que Air­bus, Safran, Alstom, Das­sault Sys­tèmes, EDF, DGA, …

Poursuivre ses études

L'UTC pro­pose éga­le­ment un mas­ter Ingé­nie­rie des sys­tèmes com­plexes, ain­si qu'une for­ma­tion doc­to­rale en méca­nique avan­cée.

Ces for­ma­tions, et d'autres plus courtes, diplô­mantes ou non dans les mêmes domaines, sont acces­sibles dans le cadre de la for­ma­tion conti­nue (FC) et de la vali­da­tion des acquis de l’expérience (VAE).

Contact et documentation

Contact

Direc­trice du dépar­te­ment
Sali­ma Bou­vier
 +33 (0)3 44 23 79 38

Contact

Res­pon­sable péda­go­gique
Nico­las Dau­chez
 +33 (0)3 44 23 45 43

Contact

Res­pon­sable de sui­vi (A à K)
Jean-Luc Dulong
 +33 (0)3 44 23 49 43

Contact

Res­pon­sable de sui­vi (L à Z)
Phi­lippe Revel
 +33 (0)3 44 23 45 17

Contact

Res­pon­sable des stages (A à K)
Benoît Eynard
 +33 (0)3 44 23 79 67

Contact

Res­pon­sable des stages (L à Z)
Claude Lemar­chand
 +33 (0)3 44 23 45 58

Contact

Coor­di­na­trice des stages (A à K)
Maud Noi­rot
 +33 (0)3 44 23 44 23

Contact

Coor­di­na­trice des stages (L à Z)
Muriel Peti­ta­lot
 +33 (0)3 44 23 44 32

Contact

Coor­di­na­teur des rela­tions inter­na­tio­nales mobi­li­té sor­tante
Hani Al-Haj­jar
 +33 (0)3 44 23 52 14

Contact

Coor­di­na­teur des rela­tions inter­na­tio­nales mobi­li­té entrante
Moha­med Rachik
 +33 (0)3 44 23 45 51

À lire dans interactions

searchuserenvelopefile-pdf-onewspaper-oenvelopeusersphone-handsetlaptop-phone
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram