Rechercher

Search
Generic filters
Exact matches only
  • Filière Conception mécanique intégrée (CMI)

    La filière CMI forme des ingé­nieurs aptes à coor­don­ner la concep­tion et le pro­to­ty­page de sys­tèmes com­plexes, inté­grant divers com­po­sants (action­neurs, cap­teurs, élé­ments de machine, etc.) et leurs sys­tèmes de com­mande. L’ingénieur CMI est capable d’établir un cahier des charges, de pro­po­ser et d’analyser des solu­tions per­ti­nentes tenant compte des contraintes tech­ni­co-éco­no­miques comme l’industrialisation, mais aus­si envi­ron­ne­men­tales comme le recy­clage. Il est aus­si apte à effec­tuer le dimen­sion­ne­ment pré­li­mi­naire de ces solu­tions au regard du com­por­te­ment méca­nique atten­du. Il maî­trise la conduite de pro­jets et l’organisation des équipes de concep­tion. Enfin, il est capable de choi­sir et d’accompagner la mise en œuvre des logi­ciels d’aide à la concep­tion (CAO), l’analyse (IAO), la fabri­ca­tion (FAO) et la ges­tion du cycle de vie des pro­duits (PLM).

    Enseignements

    La for­ma­tion de base en concep­tion méca­nique est com­plé­tée par un appro­fon­dis­se­ment dans le domaine de l’ingénierie inté­grée qui vise à asso­cier diverses exper­tises afin d’assurer le déve­lop­pe­ment de sys­tèmes com­plexes. Ces appro­fon­dis­se­ments portent sur la défi­ni­tion et la mise en œuvre de com­po­sants méca­niques, de cap­teurs et d’actionneurs. Ils abordent éga­le­ment le dimen­sion­ne­ment de trans­mis­sion de puis­sance méca­nique, élec­trique ou hydrau­lique ain­si que la com­mande et l'intégration du sys­tème. La for­ma­tion s'appuie lar­ge­ment sur des pro­jets de concep­tion où les étu­diants appliquent leurs connais­sances théo­riques sur des pro­blèmes concrets. Au cours de ces pro­jets, ils démontrent aus­si leur capa­ci­té à uti­li­ser les outils de modé­li­sa­tion et d’ingénierie sys­tèmes, ain­si que les logi­ciels de concep­tion assis­tée par ordi­na­teur (CAO) et de ges­tion de cycle de vie des pro­duits (PLM) pré­sents dans la plu­part des indus­tries aéro­nau­tiques, auto­mo­biles et manufacturières.

    Dans le cadre de la filière CMI, les étu­diants aborderont :

    • l’étude et la concep­tion de machines ;
    • le contrôle-com­mande, les action­neurs et les cap­teurs ;
    • la trans­mis­sion de puis­sance ;
    • l’ingénierie numé­rique et la réa­li­té vir­tuelle ;
    • les logi­ciels CAO avan­cée et GDT/PLM ;
    • la modé­li­sa­tion et l’ingénierie de sys­tèmes com­plexes ;
    • l’industrialisation et le prototypage.

    Équipe pédagogique

    Les ensei­gne­ments de la filière CMI sont assu­rés par une équipe péda­go­gique qui déve­loppe éga­le­ment des acti­vi­tés de recherche, en par­ti­cu­lier dans le cadre de col­la­bo­ra­tions avec des par­te­naires indus­triels. Une contri­bu­tion aux ensei­gne­ments est éga­le­ment assu­rée par des acteurs du monde de l'entreprise, sous la forme d'interventions ponc­tuelles, ou en pro­po­sant des pro­jets menés par les étudiants.

    Équipements

    Les logi­ciels et moyens infor­ma­tiques uti­li­sés par les étu­diants de la filière CMI dans le cadre de leur for­ma­tion sont issus du milieu indus­triel : Ame­sim, Catia, Créo, MATLAB, MSC, Adams… 

    L'UTC met à dis­po­si­tion des étu­diants des moyens d'essais (banc de mesure en tri­bo­lo­gie, usure/frottement, rugo­si­mètre 2D) et un ensemble de moyens de fabri­ca­tion, de contrôle et de pro­to­ty­page (ate­lier de fabri­ca­tion et salles de métrologie).

    Stage et relations industrielles

    La for­ma­tion au sein de la filière CMI se concré­tise au tra­vers du pro­jet de fin d'études en milieu pro­fes­sion­nel – stage d'une durée de 6 mois. Ce stage peut se dérou­ler au sein d'un grand groupe indus­triel (Alstom, Das­sault Avia­tion, Das­sault Sys­tèmes, Decath­lon, Air­bus group, EDF, Fau­re­cia, PSA, Renault, Safran, SNCF, Snec­ma, SNR, Valeo, Veo­lia, Tha­lès, …), d'une PME (ingé­nie­rie méca­nique, concep­tion de machines spé­ciales, d'équipements bio­mé­di­caux, …), ou d'un orga­nisme de recherche (CNRS, CEA, …). Le pro­jet de fin d'études peut aus­si être mené à l'étranger.

    International

    Plus de 55% des étu­diants de la filière CMI ont effec­tué au moins un semestre d’études à l’étranger dans les uni­ver­si­tés par­te­naires de l’UTC au Royaume-Uni (Cran­field, Glas­gow, Lough­bo­rough), en Alle­magne (Ham­bourg, Ber­lin), aux Pays-Bas (Delft), en Suisse (Lau­sanne), en Suède (Göte­borg ou Linkö­ping), en Nor­vège (Trond­heim), au Dane­mark (Copen­hague), en Fin­lande (Lap­peen­ran­ta), en Espagne (Sara­gosse, Saint Sébas­tien), en Répu­blique Tchèque (Prague), au Bré­sil (Para­na), au Mexique (Meri­da, Aguas­ca­lientes), au Cana­da (Mont­réal, Water­loo), à Sin­ga­pour, en Chine (Shan­ghai). Ils peuvent éga­le­ment réa­li­ser leur pro­jet de fin d’études dans une entre­prise à l’étranger.

    Débouchés

    La filière CMI forme des ingé­nieurs de bureau d’études (recherche, déve­lop­pe­ment, concep­tion), des ingé­nieurs conduc­teurs de pro­jets, des ingé­nieurs d’applications (CAO, PLM, …), des ingé­nieurs-conseils. Les ingé­nieurs de la filière CMI trouvent des emplois dans les sec­teurs indus­triels sui­vants : aéro­nau­tique, auto­mo­bile, biens de consom­ma­tion, bio­mé­di­cal, éner­gie, fer­ro­viaire, spa­tial. Ils peuvent éga­le­ment exer­cer leurs acti­vi­tés dans un orga­nisme de recherche ou une socié­té d’ingénierie, chez un édi­teur de logi­ciels ou un inté­gra­teur CAO/PLM.

    Exemples de métiers : ingé­nieur d'études et déve­lop­pe­ment, ingé­nieur méca­tro­nique, ingé­nieur de recherche, ingé­nieur CAO/PLM, ingé­nieur pro­jet, consultant…

    Formations complémentaires

    L'UTC pro­pose également :

    La filière CMI per­met l'obtention du diplôme d'ingénieur en Méca­nique de l'UTC par la voie de la for­ma­tion conti­nue / VAE et de l'appren­tis­sage.

    Contact et documentation

    Contact

    Res­pon­sable de la filière
    Mat­thieu Bri­cogne
     +33 (0)3 44 23 73 58

    Contact

    Assis­tante
    Anne-Sophie Lo Bian­co
     +33 (0)3 44 23 44 23

    Contact

    Res­pon­sable péda­go­gique
    Nico­las Dau­chez
     +33 (0)3 44 23 45 43

    Contact

    Coor­di­na­trice des stages (A à K)
    Maud Noi­rot
     +33 (0)3 44 23 44 23

    Contact

    Coor­di­na­trice des stages (L à Z)
    Muriel Peti­ta­lot
     +33 (0)3 44 23 44 32

    À lire dans interactions

    searchuserenvelopefile-pdf-onewspaper-oenvelopeusersphone-handsetlaptop-phone
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram