Rechercher

Search
Generic filters
Exact matches only

Filière Bâtiment (BAT)

La filière BAT a pour ambi­tion de répondre aux enjeux de mon­tage et mise en œuvre d’opérations de construc­tion et de ges­tion tech­nique du patri­moine immo­bi­lier, inté­grant les notions de coût glo­bal, d’ambiance, de per­for­mances éner­gé­tiques et de déve­lop­pe­ment durable. Cela néces­site des connais­sances tant tech­niques que métho­do­lo­giques concer­nant la conduite d’opérations immo­bi­lières, les réseaux, les sys­tèmes tech­niques et la ges­tion des bâti­ments. L’ingénieur GU-BAT doit être capable de gérer un pro­jet de construc­tion et/ou de réno­va­tion et doit pou­voir inter­ve­nir en inté­grant ses dimen­sions mul­ti tech­niques et multiservices.

Enseignements

Les étu­diants de la filière BAT doivent acqué­rir un ensemble de connais­sances de base dans les dis­ci­plines sui­vantes : ges­tion de pro­jet, ambiances, régle­men­ta­tion et déve­lop­pe­ment durable, maté­riaux, élec­tri­ci­té, ther­mique, méca­nique, résis­tance des maté­riaux. Dans le cadre de la filière BAT, les étu­diants abor­de­ront le pro­gramme de cours suivant :

  • Sys­tèmes construc­tifs pour les bâti­ments : tech­niques de construc­tion, de concep­tion et de ges­tion des chan­tiers de bâti­ments à ossa­ture béton-bois-métal­lique confor­mé­ment à des dis­po­si­tions construc­tives règle­men­taires ou professionnelles ;
  • Équi­pe­ments tech­niques du bâti­ment : sys­tème élec­trique, aérau­lique, ther­mo­dy­na­mique, hydrau­lique, et inté­gra­tion énergétique ;
  • Auto­ma­tisme, régu­la­tions et bâti­ments intel­li­gents : réseau de com­mu­ni­ca­tion entre les équi­pe­ments tech­niques du bâtiment ;
  • Ges­tion des bâti­ments et des infra­struc­tures urbaines : modé­li­sa­tion et opti­mi­sa­tion des ser­vices requis pour la ges­tion d'actifs phy­siques (bâti­ments et infra­struc­tures) dans le but de main­te­nir ou d'accroitre sa valeur.

Équipe pédagogique

Pour atteindre les objec­tifs de for­ma­tion spé­ci­fique de la filière BAT, les ensei­gne­ments de la filière sont assu­rés par une équipe péda­go­gique d’enseignants et ensei­gnants-cher­cheurs, ain­si que de pro­fes­sion­nels actifs en entre­prises invi­tés à titre de confé­ren­ciers. Leur for­ma­tion, leur domaine de recherche et leurs expé­riences pro­fes­sion­nelles sont diver­si­fiés, com­plé­men­taires et couvrent le pro­fil décrit plus haut.

Équipements

Les étu­diants ont accès aux équi­pe­ments suivants :

  • Logi­ciels spé­ci­fiques à la for­ma­tion (Auto­CAD, Revit, Navis­works, Robot, Mat­lab, Men­ta GTB, Pleiades Com­fie, etc.)
  • Dis­po­si­tifs expé­ri­men­taux démons­tra­tifs : salle BIM, éner­gies renou­ve­lables (photovoltaïque/éolien), micro-réseau élec­trique en com­mu­ni­ca­tion avec le réseau élec­trique intel­li­gent (smart grid), ému­la­teur de bâti­ment, ému­la­teur de réseau élec­trique, numé­ri­sa­tion de bâti­ment : scan­ner laser 3D (Faro, Lei­ca), équi­pe­ment de réa­li­té vir­tuelle Tech­viz, salle de pro­to­ty­page rapide (impres­sion 3D, découpe laser), cel­lule ther­mique THERMO CUBE etc.

Stages et relations industrielle

Les stages en entre­prises et les ate­liers-pro­jets sont la pierre angu­laire du pro­gramme de for­ma­tion sou­cieux d’être en cohé­rence avec l’évolution des métiers. Plu­sieurs entre­prises pri­vées, publiques ou mixtes, dont cer­taines sont des par­te­naires de longue date, offrent des oppor­tu­ni­tés de for­ma­tion en entreprise.

L’objectif pour les élèves ingé­nieurs en stage est d’y acqué­rir les com­pé­tences pro­fes­sion­nelles suivantes :

  • Conseiller et pré­co­ni­ser des solu­tions tech­niques adap­tées aux besoins ;
  • Pla­ni­fier, conduire et récep­tion­ner les opé­ra­tions de construc­tion, de main­te­nance, d’adaptation et de mise en sécu­ri­té (maî­trise d’ouvrage) ;
  • Réa­li­ser ou pilo­ter la réa­li­sa­tion des études tech­niques préalables ;
  • Assu­rer les conduites d’opérations ou les mis­sions de maî­trise d’œuvre ;
  • Exper­ti­ser le patri­moine exis­tant : inven­taire, diag­nos­tic, suivi.

International

Le dépar­te­ment GU est impli­qué dans quatre doubles diplômes avec l'école de tech­no­lo­gie supé­rieure de Mont­réal, poly­tech­nique Mont­réal au Cana­da et l'université de tech­no­lo­gie de Braun­sch­weig en Alle­magne. Les élèves-ingé­nieurs sont encou­ra­gés à par­tir en échange hors les murs pour un semestre d'études dans une uni­ver­si­té en Europe (Alle­magne, Bel­gique, Ita­lie, Espagne, Por­tu­gal, Lit­tua­nie, Pologne, Suède, etc.), en Amé­rique (Bré­sil, Mexique, Chi­li, Cana­da, États unis, état de Rhode Island, etc.) ou en Asie (Sin­ga­pour, Chine, Tai­wan, Corée du Sud, etc.). Ils ont éga­le­ment la pos­si­bi­li­té d’effectuer un de leurs stages à l’étranger.

Débouchés

L’ingénieur GU-BAT peut avoir la res­pon­sa­bi­li­té, le plus sou­vent pour le compte d’un maître d’ouvrage, de pro­jets de construc­tion ou de réno­va­tion des bâti­ments, de l’exploitation, de la main­te­nance et de l’entretien, de la réflexion pros­pec­tive sur les construc­tions et les amé­na­ge­ments, de la coor­di­na­tion des chan­tiers cor­res­pon­dants. Il inter­vient à toutes les phases d’un pro­jet, de sa pla­ni­fi­ca­tion à son exploi­ta­tion. Il peut éga­le­ment diri­ger les ser­vices tech­niques, les ser­vices immo­bi­liers et logistiques.

Exemples de métiers : ingé­nieur géné­ra­liste en bâti­ment, char­gé d'études de pro­jet, ingé­nieur géné­ra­liste BTP, char­gé d'opérations immo­bi­lières, ingé­nieur pro­gram­miste, ingé­nieur exploi­ta­tion maintenance…

Formations complémentaires

Les jeunes ingé­nieurs en GU com­plètent leur for­ma­tion via des Mas­ters spé­cia­li­sés en Mana­ge­ment urbain et immo­bi­lier (ESSEC), Ingé­nieur-Archi­tecte (Uni­ver­si­té libre de Bruxelles), Génie Civil Euro­péen (ENPC) .

Munis de leur diplôme de l’UTC, les jeunes ingé­nieurs GU peuvent pour­suivre des études de 3ème cycle en pré­pa­rant une thèse de doc­to­rat conduite au sein de l’équipe AVENUES, pour obte­nir un doc­to­rat en génie urbain.

Par ailleurs, les per­sonnes ayant exer­cé des acti­vi­tés pro­fes­sion­nelles pen­dant un cer­tain nombre d’années peuvent pos­tu­ler au diplôme d’ingénieur GU dans le cadre d’une pro­cé­dure de vali­da­tion des acquis d’expériences (VAE) et/ou de la for­ma­tion conti­nue (FC).

Contact et documentation

Contact

Res­pon­sable péda­go­gique
Fabien Lamarque
 +33 (0)3 44 23 79 00

Contact

Coor­di­na­trice des stages
Natha­lie Molines
 +33 (0)3 44 23 44 60

Contact

Res­pon­sable de la filière
Eduard Anta­lu­ca
 +33 (0)3 44 23 49 09

À lire dans interactions

searchuserenvelopefile-pdf-onewspaper-oenvelopeusersphone-handsetlaptop-phone
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram