Rechercher

Search
Generic filters
Exact matches only
  • Filière Aménagement, mobilité, transport (AMT)

    L’élève-ingénieur en génie urbain, filière AMT, a pour ambi­tion de répondre aux enjeux du pro­jet urbain, de la mobi­li­té et des trans­ports, aux dif­fé­rentes échelles de l’aménagement (quar­tier, ville, ter­ri­toire), inté­grant les notions de pla­ni­fi­ca­tion, de pilo­tage tech­nique, de maî­trise d’usage et de déve­lop­pe­ment durable.

    Enseignements

    Paral­lè­le­ment aux ensei­gne­ments géné­ra­listes du génie urbain (modé­li­sa­tion, sys­tèmes tech­niques urbains, outils numé­riques et ges­tion de pro­jet), l’ingénieur en génie urbain de filière AMT confor­te­ra des connais­sances et com­pé­tences scien­ti­fiques, tech­niques, juri­diques et socié­tales, à travers :

    • Poli­tiques urbaines et droit de l’urbanisme ;
    • Pro­jet urbain ;
    • Sys­tèmes de trans­port urbain ;
    • Mobi­li­té et transports.

    Équipe pédagogique

    La filière AMT est par­ti­cu­liè­re­ment ouverte au monde pro­fes­sion­nel, tant par la consti­tu­tion de son équipe ensei­gnante, mobi­li­sant une dizaine de pro­fes­sion­nels, invi­tés à inter­ve­nir dans la for­ma­tion au titre de confé­ren­ciers et appor­tant des études de cas issues de leurs pra­tiques pro­fes­sion­nelles. C’est notam­ment le cas des ensei­gne­ments en trans­ports, droit de l’urbanisme (ARVAL urba­nisme), pro­jet urbain (A Et Cete­ra, Ate­lier 123, Atti­tudes urbaines, Nexi­ty), amé­na­ge­ment pay­sa­ger (Phy­to­res­tore).

    Équipements

    Logi­ciels spé­ci­fiques à la for­ma­tion : DAO (Illus­tra­tor), CAO (Auto­CAD), sys­tème d’informations géo­gra­phiques (ArcGIS/ QGIs), logi­ciel sta­tis­tique ®, lan­gage SQL (Spa­tia­Lite), logi­ciel spé­ci­fique (ModAc­cess), etc.

    Dis­po­si­tifs expé­ri­men­taux démons­tra­tifs : Jeu sérieux Urb’Act uti­li­sant les table TATIN déve­lop­pée à la hall numé­rique du centre d’innovation de l’UTC ; Obser­va­toire des trans­ports et mobilités.

    Stages et relations industrielles

    Les élèves-ingé­nieurs en GU, filière AMT, réa­lisent un stage d’une durée de 24 semaines, soit 6 mois, pour leur pro­jet de fin d’études. Ce stage, véri­table expé­rience pro­fes­sion­nelle, par­ti­cipe à l’intégration des futurs diplô­més dans le monde du tra­vail. Les élèves-ingé­nieurs béné­fi­cient du réseau de par­te­naires pro­fes­sion­nels et ins­ti­tu­tion­nels diver­si­fiés en trans­ports (ARTELIA Ville et trans­port, EGIS conseil, INGEROP, STRATEC, etc.), en assis­tance à maî­trise d’ouvrage et amé­na­ge­ment urbain (Alto Step Ingé­nie­rie, AREP, ARVAL urba­nisme, Atti­tudes urbaines, Fili­grane Pro­gram­ma­tion, Franck Bout­té consul­tant, Rouen Nor­man­die Amé­na­ge­ment, ZEFCO, etc.), en agences d’urbanisme et en col­lec­ti­vi­tés territoriales.

    International

    Le dépar­te­ment GU est impli­qué dans quatre doubles diplômes avec l'école de tech­no­lo­gie supé­rieure de Mont­réal, poly­tech­nique Mont­réal au Cana­da et l'université de tech­no­lo­gie de Braun­sch­weig en Alle­magne. Les élèves-ingé­nieurs sont encou­ra­gés à par­tir en échange hors les murs pour un semestre d'études dans une uni­ver­si­té en Europe (Alle­magne, Bel­gique, Ita­lie, Espagne, Por­tu­gal, Lit­tua­nie, Pologne, Suède, etc.), en Amé­rique (Bré­sil, Mexique, Chi­li, Cana­da, États unis, état de Rhode Island, etc.) ou en Asie (Sin­ga­pour, Chine, Tai­wan, Corée du Sud, etc.). Ils ont éga­le­ment la pos­si­bi­li­té d’effectuer un de leurs stages à l’étranger.

    Débouchés

    La majo­ri­té des ingé­nieurs en génie urbain ayant sui­vi la filière AMT assurent le pilo­tage tech­nique et la réa­li­sa­tion des pro­jets. Les jeunes ingé­nieurs exercent en tant que char­gé de mis­sion, puis en tant que chef de pro­jet en maî­trise d’ouvrage, en assis­tance à maî­trise d’ouvrage, en pla­ni­fi­ca­tion urbaine, en pro­gram­ma­tion archi­tec­tu­rale et urbaine, en bureau d’études en trans­port et mobi­li­té, etc. 

    Près de la moi­tié des élèves-ingé­nieurs est embau­chée à l’issue de leur stage de fin d’études et 90% trouvent un emploi en moins d’un mois.

    Exemples de métiers : char­gé d'études, ingé­nieur d'études, ingé­nieur de projet…

    Formations complémentaires

    Les jeunes ingé­nieurs en GU com­plètent leur for­ma­tion via des Mas­ters spé­cia­li­sés en Mana­ge­ment urbain et immo­bi­lier (ESSEC), Tran­si­tion éner­gé­tique et ter­ri­toires (École des Ponts), Trans­ports urbains et régio­naux de per­sonnes (ENTPE), Trans­port, mobi­li­té, réseaux (École d’urbanisme de Scien­ces­Po Paris), Ingé­nieur-Archi­tecte (Uni­ver­si­té libre de Bruxelles) etc.

    Munis de leur diplôme de l’UTC, les jeunes ingé­nieurs GU peuvent pour­suivre des études de 3ème cycle en pré­pa­rant une thèse de doc­to­rat conduite au sein de l’équipe AVENUES, pour obte­nir un doc­to­rat en génie urbain.

    Munis de leur diplôme de l’UTC, les jeunes ingé­nieurs GU peuvent pour­suivre des études de 3ème cycle en pré­pa­rant une thèse de doc­to­rat conduite au sein de l’équipe AVENUES, pour obte­nir un doc­to­rat en génie urbain.

    Par ailleurs, les per­sonnes ayant exer­cé des acti­vi­tés pro­fes­sion­nelles pen­dant un cer­tain nombre d’années peuvent pos­tu­ler au diplôme d’ingénieur GU dans le cadre d’une pro­cé­dure de vali­da­tion des acquis d’expériences (VAE) et/ou de la for­ma­tion conti­nue (FC).

    Contact et documentation

    Contact

    Res­pon­sable péda­go­gique
    Fabien Lamarque
     +33 (0)3 44 23 79 00

    Contact

    Coor­di­na­trice des stages
    Natha­lie Molines
     +33 (0)3 44 23 44 60

    Contact

    Res­pon­sable de la filière
    Carine Hen­riot
     +33 (0)3 44 23 42 16

    À lire dans interactions

    searchuserenvelopefile-pdf-onewspaper-oenvelopeusersphone-handsetlaptop-phone
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram