Rechercher

Search
Generic filters
Exact matches only

TSH, une pédagogie innovante et une recherche pluridisciplinaire

Le dépar­te­ment Tech­no­lo­gie et sciences de l'homme (TSH) pro­pose une péda­go­gie inno­vante réso­lu­ment tour­née vers l'exploitation et l'analyse des situa­tions de l'ingénieur contem­po­rain. Cette péda­go­gie se déploie aujourd'hui tant dans le cadre des ensei­gne­ments que dans le cadre des stages et pro­jets de fin d'études. Le dépar­te­ment TSH s'investit éga­le­ment dans l'offre de for­ma­tion du dis­po­si­tif appren­tis­sage avec la même volon­té d'un tra­vail sur les situa­tions vécues par les étu­diants en entreprise.

Les sciences humaines et sociales

La com­plexi­té actuelle des entre­prises et du monde socio-éco­no­mique conduit le dépar­te­ment Tech­no­lo­gie et sciences de l’homme (TSH) à se cen­trer sur les situa­tions de l’ingénieur contem­po­rain. Ce pro­jet vise à construire, à ensei­gner et à valoriser :

  • des démarches et des outils pour agir dans ces situa­tions (mana­ge­ment de pro­jets inno­vants, concep­tion d'interfaces inter­ac­tives, interculturalités)…,
  • des connais­sances et des para­digmes de recherche, de nature à renou­ve­ler l'analyse et la com­pré­hen­sion de ces situa­tions. Par­ti­cu­liè­re­ment inter­dis­ci­pli­naire, le dépar­te­ment mobi­lise et conjugue ain­si des connais­sances issues des sciences cog­ni­tives, des sciences de l'information et de la com­mu­ni­ca­tion, de l'économie et de la ges­tion, de la phi­lo­so­phie, de la sociologie…

Chiffres clés

La place essen­tielle qu'occupe le dépar­te­ment TSH à l'UTC s'exprime à tra­vers les quelques chiffres clés suivants :

  • 115 uni­tés de valeur pro­po­sées ;
  • 30% des ensei­gne­ments sui­vis par tout ingé­nieur diplô­mé de l'UTC sont des UVs de TSH ;
  • 2 500 étu­diants par semestre ;
  • Plus de 500 diplô­més de la filière MPI (mana­ge­ment de pro­jets inno­vants) de l'UTC depuis 2000 ;
  • 30 cher­cheurs dans l'unité de recherche Costech ;
  • 1 spé­cia­li­té de mas­ter UxD ;
  • 5 mineurs.

Offre pédagogique

TSH cherche à for­mer des ingé­nieurs dont l’excellence tech­no­lo­gique s’enrichit d’autres com­pé­tences. Son orga­ni­sa­tion péda­go­gique est struc­tu­rée autour de trois situa­tions d’ingénieur : conce­voir, com­mu­ni­quer, orga­ni­ser & manager.

Dans son par­cours, l’étudiant doit pri­vi­lé­gier deux de ces trois pos­tures et, pour cha­cune de ces situa­tions, conju­guer des savoirs de type "démarches et pra­tiques" et des savoirs de type "connais­sances".

Cha­cune de ces situa­tions peut être approfondie :

  • soit dans le par­cours de la filière trans­ver­sale Mana­ge­ment des pro­jets innovants
  • soit dans le cadre des 5 par­cours ("mineurs") de TSH por­tant sur : les tech­no­lo­gies cultu­relles numé­riques; le déve­lop­pe­ment durable ; l’innovation et les rela­tions mon­diales des entre­prises ; la phi­lo­so­phie, la tech­no­lo­gie et la cog­ni­tion ; contro­verses, com­mu­ni­ca­tion et technologie.

Se cen­trer sur les situa­tions de l’ingénieur contem­po­rain conduit à mettre en place une péda­go­gie inno­vante réso­lu­ment tour­née vers l’exploitation et l’analyse des situa­tions vécues par les étu­diants en entre­prise. Cette péda­go­gie se déploie aujourd’hui à la fois dans le cadre des stages & pro­jets de fin d’études et dans celui de l’apprentissage.

Recherche

L’excellence de la recherche est recon­nue grâce à l’unité propre de recherche rat­ta­chée à TSH, Connais­sance, orga­ni­sa­tion et sys­tèmes tech­niques (Cos­tech). Cen­tré sur les rela­tions entre humains, tech­niques et socié­tés, le labo­ra­toire com­bine une recherche concep­tuelle ambi­tieuse avec un sou­ci d’expérimentation et de mise à l'épreuve dans des réa­li­sa­tions tech­niques, orga­ni­sa­tion­nelles et sociales. 

Il est enga­gé dans de nom­breuses études de ter­rain et acti­vi­tés de déve­lop­pe­ments tech­no­lo­giques, cou­vrant un très large spectre de thé­ma­tiques : tech­no­lo­gies en san­té, écri­ture numé­rique, déve­lop­pe­ment de sys­tèmes de sup­pléance per­cep­tive, démo­cra­tie numé­rique, infor­ma­tique et for­ma­tion, mana­ge­ment des connais­sances et des intan­gibles, tran­si­tion écologique.

Appui pédagogique

La Cel­lule d’Appui Péda­go­gique (CAP) est un ser­vice d’appui aux ensei­gnants et à l’établissement, rat­ta­chée à TSH.

  • Sou­tien à l'usage d'outils tech­no pédagogiques
    • Pla­te­forme pédagogique
    • Pla­te­forme WebTV
    • Outils numé­riques interactifs
  • Démarche d'appui à la péda­go­gie au ser­vice des enseignants
    • Sen­si­bi­li­sa­tion
    • For­ma­tion
    • Accom­pa­gne­ment
  • Démarche d'appui auprès de l'établissement
    • Appui à la pré­ser­va­tion du modèle péda­go­gique UTC
    • Appui à la tran­si­tion lycée/université
    • Décli­nai­son péda­go­gique de la stra­té­gie d'établissement (démarche compétence)

Le domaine des langues

Le domaine des langues offre la pos­si­bi­li­té d'apprendre, en pré­sen­tiel, les langues sui­vantes : anglais, alle­mand, man­da­rin, espa­gnol, FLE (fran­çais langue étran­gère), ita­lien, japo­nais, portugais. 

Les tran­si­tions numé­riques et des chan­ge­ments péda­go­giques récents encou­ragent les étu­diants à pour­suivre l'apprentissage des langues en vue d'atteindre au cours de leur cur­sus un niveau C1 – Maî­trise confor­mé­ment au CECRL (Cadre euro­péen com­mun de réfé­rence pour les langues) . 

1. Choix lin­guis­tiques à opé­rer dans un pro­jet global. 

2. Néces­si­té d'obtenir un niveau B2 en anglais par l'obtention d'un test externe. (Le TOEIC – au mini­mum 785 au lis­te­ning et rea­ding test) ou autres tests recon­nus par le règle­ment des études. Ce niveau est une condi­tion de diplô­ma­tion, confor­mé­ment aux exi­gences de la Com­mis­sion des titres de l'ingénieur.

3. Vers la maî­trise des langues pour faci­li­ter la mobi­li­té inter­na­tio­nale et pos­si­bi­li­té d'apprendre 3 voire 4 langues lors du cur­sus d'ingénieur.

Des échanges uni­ver­si­taires se réa­lisent sur 5 conti­nents et dans 43 pays (140 uni­ver­si­tés et 17 doubles-diplômes) : Alba­nie, Alle­magne, Argen­tine, Aus­tra­lie, Autriche,  Bel­gique, Bré­sil, Bul­ga­rie, Cana­da, Chi­li, Colom­bie, Corée du Sud, Dane­mark, Équa­teur, Espagne, États-Unis, Fin­lande, Grèce, Inde, Islande, Ita­lie, Japon, Let­to­nie, Liban,  Maroc, Mexique, Nor­vège, Pays Bas, Pologne, Por­tu­gal Répu­blique tchèque, Rou­ma­nie, Royaume Uni, Rus­sie, Sin­ga­pour, Suède, Suisse, Taï­wan, Tuni­sie, Tur­quie, Ukraine,  Véné­zué­la. (Cette liste de pays est en constante évolution) 

Pour les étu­diants étran­gers, le par­cours en FLE (fran­çais langue étran­gère) se com­pose de pro­grammes inten­sifs lors des inter-semestres et de cours de langue fran­çaise selon 6 niveaux (A1=>C2) confor­mé­ment CECRL (Cadre euro­péen com­mun de réfé­rence pour les langues). 

Contact et documentation

Contact

Domaine des langues
Mark Kay
 +33 (0)3 44 23 44 23

Contact

Domaine des langues
Carole Lefran­çois
 +33 (0)3 44 23 44 23

Contact

Direc­teur du dépar­te­ment TSH
Michael Vicente
 +33 (0)3 44 23 43 65

À lire dans interactions

searchuserenvelopefile-pdf-onewspaper-oenvelopeusersphone-handsetlaptop-phone
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram