Comment bien présenter son projet ?

Non classé — admin @ 11 h 37 min

Savoir présenter succinctement ses idées, son projet et/ou sa pensée relève des compétences indispensables de l’ingénieur. Cet exercice qui n’a rien de simple exige un travail préparatoire important tant du point de vue de la synthèse à effectuer que du design de la présentation et ses médias associés ou du discours. Il fait donc appel à des disciplines très diverses comme le design, la sémiologie, le théâtre (mise en scène, expression orale, sens du rythme). On ne s’improvise pas bon présentateur, on le devient.

Pour vous aider à atteindre cet objectif et vous préparer au mieux à la présentation, nous allons passer en revue un certain nombre de conseils issus de diverses sources parmi lesquelles on notera :

Every presenter has the potential to be great; every presentation is high stakes; and every audience deserves the absolute best. (N. Duarte, slide:ology)

Quelques sources d’inspirations

The mother of all demo [youtube JfIgzSoTMOs] est l’une des premières presentations de type powerpoint. Elle est l’oeuvre de l’inventeur de Doug Engelbart et présente des concepts essentiels de l’informatique d’aujourd’hui (souris, hypertext, windowing, etc). La présentation en elle-même n’est pas particulièrement facile à suivre car elle ne suit pas les canons du genre.

www.apple.com/apple-events/ Les présentations de steve jobs sont toujours d’excellents exemples : peu de textes mais bien placés, des idées chocs, un support visuel d’une information orale. (regardez par exemple la wwwdc 2010 vers 30min…) (voir aussi dans la dropbox ic05)

les présentations TED en général sont d’excellente qualité et particulièrement les présentations de Bonnie Bassler, Hans Rosling, Al Gore, David Pogue, etc.

An inconvenient truth d’Al Gore est bien-sûr également une référence.

Un peu de philosophie

the laws of simplicity de John Maeda est une source d’inspiration constante pour la création des diagrammes autant que pour les présentations. Simple ne signifie pas simpliste, au contraire ! Il est complexe d’être simple… On retrouve ce conseil chez Garry Reynolds avec le

keep it simple, not simplistic

Dans une mesure générale, tout doit servir votre présentation dans son ensemble. Vous avez une idée à communiquer, pas des slides à montrer. Il faut pour cela vous découvrir, vous engager, c’est vos mots, vos idées, votre moment et pour ce faire, il faut aller directement au but, clairement, simplement, et avec conviction. Quelques règles peuvent vous aider à comprendre la philosophie du presenteur (slide:ology) :

  • Traiter votre audience comme des rois : Vos auditeurs ne sont pas là pour vous, ils sont là pour apprendre quelque chose de vous.
  • Distribuer vos idées et faites bougez les gens : vos auditeurs doivent sortir grandit
  • Aidez les à voir ce que vous dites
  • Faites du design, pas de la décoration
  • créer une relation saine entre vos slides, vous et votre audience

 

quelques règles simples

L’audience doit-elle vous écouter ou vous lire ? À quoi bon être là si c’est pour lire en même temps que vous ?

Utiliser un fond adéquat et consistant, des couleurs contrastées, du texte avec parcimonie, et des images en haute définition qui illustre sans masquer.

Duarte and the S.T.A.R moment : Something They’ll All Reminder. Trouver une façon que l’on se souvienne de votre présentation (en bien)

Kawasaki’s rule : the top-10, 10 transparents et 10 idées.

Pink’s rule : Design, Story, Symphony, Empathy, Play, Meaning. Raconter une histoire,

The data five rules : tell the truth, get to the point, pick the right tool for the job, hightlight what is important, keep it simple

The Ted Rule : custom background, choose font wisely, use animation appropriately, one idea per slide, take care of your image

The PUNCH rule pour commencer une présentation : Personal, Unexpected, Novel, Challenging, Humorous

 

0 Comments

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.